Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Exchange Server 2016 : Les nouveautés

Explorer les principales nouveautés d'Exchange 2016

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Explorez les principales nouveautés d'Exchange Server 2016 et découvrez ce qu'elles peuvent apporter à votre organisation.
05:21

Transcription

Dans cette vidéo vous allez découvrir les nouveautés d’Exchange 2016 et ce qu’elles peuvent apporter à votre organisation. Premier constat, Exchange 2016 est plus rapide et encore plus fiable. Donc c’est déjà un point très positif. Deuxième point positif, c’est qu’il est opérationnel dans Office 365. Cela veut dire que vous avez par exemple des milliers d’utilisateurs chez mes clients qui utilisent au quotidien cet outil. Donc ça fait autant de remontées pour le bon fonctionnement d’Exchange 2016 auprès de Microsoft. Troisième point, c’est la meilleure intégration d’Exchange 2016 avec les autres applications, notamment SharePoint mais pas seulement. Quels sont les pré-requis pour faire fonctionner Exchange Server 2016 ? Vous avez besoin d’un Server 2012 ou 2012 R2 en version complète. C’est-à-dire que la version Core n’est pas supportée. Il vous faut installer, soit le Framework 4.5.2 pour la version que l’on appelle RTM, c'est la version qui a été produite tout de suite, ou en Service Pack 1, ou bien la version du Framework 4.6.1 à partir de la version Cumulative Update 2 d’Exchange Server 2016. Troisième point, il faut que Windows Management Framework en version 4.0 soit installé. Au niveau fonctionnel maintenant. Eh bien il suffit d’un niveau fonctionnel de forêt ou de domaine identique pour Windows Server 2008 R2 minimum, ainsi que pour les serveurs de catalogue global et les contrôleurs de domaine. Pour dire les choses autrement, eh bien vous devez être au minimum en Windows Server 2008 R2 pour le niveau fonctionnel de forêt, de domaine, catalogue global, et contrôleurs de domaine. Exchange Server 2016 coexiste avec Exchange 2010 et Exchange 2013, dans les versions qui sont donc déjà installées. En revanche, il n’y pas de scénario de compatibilité avec Exchange 2007. Autrement dit, soit vous installez Exchange 2016 avec Exchange 2010 ou 2013, mais vous ne pourrez pas installez Exchange 2016 avec Exchange 2007 par exemple. Or, les clients supportés, eh bien voici la liste: Outlook 2016, Outlook 2013 avec le Service Pack 1, etc., vous l’avez sous les yeux. Les versions pour MAC sont supportées à partir de MAC 2011 et Outlook online bien évidemment est aussi supporté. Je dis « bien évidemment » puisque nous avons vu, il y a un instant, que la version Exchange 2016 était en ligne pour Office 365. Alors quelles sont les possibilités et les limites ? Eh bien les disques de 8 Téraoctets sont supportés à 7200 tours/minute. Vous avez une résilience en géographie. Vous avez une configuration hybride multi-forêt qui est supportée. Un dimensionnement qui est analogue à Exchange 2013, autrement dit les pré-requis matériels sont identiques entre Exchange 2013 et Exchange 2016. En version standard, puisque vous avez une version standard et une version entreprise. En version standard, la version supporte jusqu’à 5 bases de données. En version entreprise, elle supporte jusqu’à 100 bases de données. Fonctionnalités améliorées : vous avez une boîte aux lettres plus efficace. En particulier, vous avez une recherche améliorée. Cela signifie que vous pouvez faire des recherches plus pertinentes. Vous avez aussi maintenant l’aperçu des URL, des vidéos grâce aux améliorations d’Exchange Server 2016. Vous avez aussi une amélioration des clients mobiles notamment sur Windows 10, IOS, et Android. Enfin, vous avez une meilleure collaboration avec SharePoint, en particulier pour travailler des pièces jointes. Ça c’est une très vieille demande. Effectivement, il manquait quelque chose qui permettait directement à partir d’Outlook de pouvoir gérer les pièces jointes dans SharePoint. Eh bien, c’est fait. Autre fonctionnalité améliorée, un tout petit peu plus technique, vous avez une extensibilité d’API REST, qui est donc maintenant supportée. Vous avez 22% d’IOPS, c'est-à-dire d’IO par seconde en moins qu’Exchange 2016. Donc ça fait écho à ce que je vous disais il y a un instant, vous avez une amélioration des performances. Vous avez des nouveaux types de « Data Loss Prevention », en anglais, c'est-à-dire de prévention de perte de données. Cela signifie que vous pourrez paramétrer plus finement Exchange Server 2016 pour avoir moins de perte possible au niveau des messages liées à des paramètres de sécurité. Vous avez aussi des recherches de contenu « eDiscovery » sur toutes les boîtes aux lettres. Donc la recherche de contenu « EDiscovery » est un mécanisme qui vous permet de garder des messages des boîtes aux lettres de vos utilisateurs et de pouvoir faire des recherches sur ces messages, même si l’utilisateur les a supprimés ou modifiés. Je continue. Vous avez une détection des divergences entre bases de données. Ça veut donc dire que les bases de données peuvent éventuellement dans un DAG diverger. Eh bien, la détection a été améliorée. Vous avez aussi une récupération plus rapide et une réduction du trafic réseau lié à l’index. L’architecture de l’index a fortement évolué entre Exchange 2013 et Exchange 2016. Ce qui explique pourquoi il y a moins de trafic réseau lié à l’index.

Exchange Server 2016 : Les nouveautés

Prenez en main les améliorations d’Exchange Server 2016. Voyez les évolutions fonctionnelles du travail collaboratif, la protection contre la perte de données et l’archivage, etc.

1h08 (14 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Thématiques :
IT
Administration réseau
Spécial abonnés
Date de parution :19 juil. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !