Découvrir Capture One Pro 9

Explorer les espaces de travail

Testez gratuitement nos 1326 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Les espaces de travail permettent de mettre à portée d'œil et de main ce dont vous avez besoin. Regardez et testez ceux qui vous sont proposés. N'hésitez pas également à construire vos propres espaces de travail.
06:26

Transcription

Après avoir découvert l'espace de travail de Capture One, avec sa barre d'outils, qui peut être plus ou moins complète, avec, ici, les onglets faisant appel aux différents outils, ou encore à la zone de visualisation et la zone de navigation, nous allons voir comment constituer notre propre espace de travail pour travailler. En effet, dans le menu Fenêtres, on retrouve un menu Espace de travail, qui nous permet d'accéder à différentes situations. Par exemple, la situation Par défaut est celle que vous avez devant les yeux, à savoir l'accès à plusieurs onglets correspondant à un processus déjà élaboré. On commencera par gérer au niveau de la bibliothèque ce que sont nos images, où elles se situent, et puis également des systèmes de filtres permettant de visualiser les images correspondant à certains critères de marquage, comme les balises couleur ou les notes. Un bouton avec l'appareil photo permet de piloter la capture, si vous avez un appareil photo qui est reconnu par Capture One. C'est le cas, bien entendu, de tous les boîtiers professionnels, Phase One, mais autres, mais également de boîtiers de type Nikon, Sony ou Canon. On retrouvera d'autres boutons permettant d'accéder à des réglages divers, comme par exemple ici, tout ce qui est gestion de la couleur, des valeurs de niveaux d'exposition, de gestion des optiques, le recadrage, l'affichage, bref, toutes sortes : l'affiche, la netteté, le bruit, tout ce qui peut permettre de travailler, globalement sur l'image ou encore, avec cet outil, localement. On retrouvera également des informations sur l'image elle-même, par l'intermédiaire des mots-clés, des métadonnées, justement et on retrouvera la possibilité de créer des traitements et de visualiser ici le lot de traitements. Ces boutons, déjà nombreux, permettent d'avoir un processus complet, permettant de travailler les images depuis l'origine jusqu'à la sortie. Mais on peut bien sûr passer par des options plus courtes. À travers le menu fenêtres espace de travail, je vais demander d'afficher un espace de travail simplifié. Celui-ci va contenir un peu moins d'outils, comme vous pouvez le voir, et un peu moins d'onglets également. Ceci est encore suffisant pour faire un traitement de qualité, bien entendu. Mais on pourra aller plus loin. Je vais demander ici un espace de travail simplifié, dans une des plus simples expressions, à savoir : importer, éditer, exporter. En effet, je me retrouve avec trois simples onglets : un onglet d'apport, un onglet pour éditer - évidemment, qui ne sera pas pourvu de toutes les fonctionnalités qu'on a pu voir auparavant - et un anglais pour pouvoir exporter. Il est également possible, au niveau des onglets, avec un clic droit, d'ajouter différents types d'onglets. Soit des onglets qui existent déjà ici, comme Bibliothèque ou Exposition, que je ne peux donc pas rajouter encore, mais ceux qui sont en blanc, eux, peuvent être ajouté sans aucun problème. Je peux ajouter, par exemple, des réglages locaux, ou encore des réglages, et on retrouve ici, effectivement, la possibilité d'ajouter les éléments. Et dans chacun d'entre eux, on va pouvoir également modifier les outils Contenu. Toujours pareil : vous pouvez demander ici d'ajouter ou de supprimer un outil dans cette zone. On va donc constituer ce qui nous intéresse. On peut éventuellement aller d'ailleurs dans la partie des onglets, choisir différents types d'outils. Par exemple, je veux retrouver ici un qui s'appelle Rapide. Cet onglet peut presque se suffire à lui-même. Je vais donc supprimer les autres, comme par exemple la bibliothèque, l'exposition, la sortie, les réglages locaux, ou encore les réglages, pour ne trouver ici que deux onglets, le premier, pour ce qui est de la gestion de la bibliothèque, et le deuxième, pour ce qui est de la gestion du traitement de l'image. J'ai une visualisation de l'histogramme. J'ai également la possibilité ici de déterminer des styles et de les utiliser, des caractéristiques de base du développement de l'image par défaut en fonction du type de matériel, la balance des blancs, l'exposition, la dynamique, et enfin le résumé du traitement qui me permet directement de lancer le travail. On est ici sur un processus restreint, que la lettre Q montre sous la forme de Quick Treatment, un traitement rapide. Si ce traitement vous convient, si les outils qui sont en haut vous sont adaptés ou si vous voulez les modifier, avec un clic droit par exemple, en personnalisant la barre des outils, vous pouvez choisir de retirer ou de conserver certains outils. Si vous les retirez ici, vous allez effectivement sans problème diminuer les possibilités et peut-être aussi l'encombrement et la difficulté du logiciel. À partir du moment où vous avez construit quelque chose qui vous convient, choisi les modes de présentation, par exemple positionner votre navigateur en dessous, et l'ajuster, évidemment, en taille, eh bien si vous avez construit quelque chose qui vous convient, vous venez dans le menu Fenêtre et vous demandez dans les espaces de travail de sauvegarder votre espace de travail. Je vais l'appeler Minimum, c'est le cas de le dire, et je vais cliquer sur Enregistrer. Nous avons donc ici une interface simplifiée, sur laquelle je retrouve bien des éléments que je peux sortir pour rendre flottants, temporairement, par exemple. Je peux également demander de rajouter des outils ou encore de rajouter des onglets. Je vais rajouter ici l'onglet de capture, avec le petit appareil photo et finalement je m'aperçois que je veux revenir sur mon interface. Pour cela, si je reviens dans le menu Espace de travail et que je demande à nouveau de dérouler le menu, je retrouve Minimum, qui me permet immédiatement de me repositionner dans la situation que j'avais choisie d'enregistrer. N'hésitez pas à analyser les espaces de travail proposés par défaut, comme par exemple Noir et blanc, très spécifique, bien entendu, mais qui va permettre d'adapter votre travail en fonction de ses besoins. On va mettre l'évidence sur cette partie, qui n'était pas affichée d'origine ou encore sur tout autre espace que vous auriez construit, voire même sur ceux qui permettent de gérer le travail sur deux moniteurs. Ce ne sont ici que des exemples, mais libre à vous de créer exactement les processus qui vous intéressent et de les enregistrer pour pouvoir les récupérer. Si vous avez créé des espaces de travail qui ne sont pas adaptés à un processus de production, vous pouvez toujours, avec le menu Supprimer, le supprimer directement de la liste. Il aura bien disparu et ne sera donc plus accessible maintenant dans les espaces de travail. Je repositionne ici l'espace par défaut pour retrouver une situation de travail que l'on connaît bien.

Découvrir Capture One Pro 9

Prenez en main Capture One Pro et effectuez un traitement haut de gamme de vos images numériques. Explorez l’interface, importez vos images, utilisez le catalogue, etc.

4h10 (52 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !