Découvrir Symfony3

Exploiter le débogage en ligne de commande

Testez gratuitement nos 1271 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
La ligne de commande vous permet d'obtenir de nombreux outils de débogage. Ces outils vont vous permettre de mieux voir ce qui existe dans le framework.
04:50

Transcription

J'ai envie de vous montrer les outils qui se trouvent dans « bin/console » de debug. Pour ça je vais vous sortir toutes les commandes qui existent et je vais utiliser un « grep » avec le mot « debug », comme ça on aura que les commandes de debug. Ça c'est toutes les commandes de debug qui existent. Le « router:match » il est assez intéressant, il faudra lui donner des info. Qu'est ce qu'on a comme commande de debug ? La config, on va toutes les essayer comme ça vous verrez qu'elle est le retour. Ça ça va vous donner P la config des extensions. En fait, on l'a déjà vu ça. Ça vous donne toutes les config d'extensions, en tout cas les extensions existantes. Si vous faites un dump du « container », ah ça c'est génial pour vous ! Vous allez voir. Le dump du container va vous donner la liste de tous les services qui existent dans Symfony. Vous souvenez le fameux « this-get() » qu'on avait fait à un moment ? Ben c'est ça, ici vous avez les clés de services que vous pouvez utiliser dans le fameux « this-get() » qui fait finalement qu'un $this-container-get() Ça c'est le container, c'est ce que vous avez actuellement comme service c'est tout ce qui est utilisable, ce qui est génial, c'est qu'on a également ici les différentes classes finales. Vous pouvez vous balader dans le code et vous pouvez voir qu'ici il y a quand même beaucoup de services qui existent déjà de base qu'on peut utiliser dans notre code. Très franchement, vous avez un panel d'outils assez impressionnant sous la main n'hésiter pas à regarder un petit peu ce qui se fait. Pensez à aller regarder de temps en temps ce qui existe avant de vous amuser à coder des trucs. On peut essayer aussi le « event-dispatcher », donc ça ce n'est pas mal également. Le « event-dispatcher » qu'on a là il vous donnera et bien une liste de tous les listeneurs ou du moins tous en fait, les événements et les classes d'événements qui sont existants et qui peuvent être en écoute. Ça c'est intéressant parce que du coup vous aurez l'ordre complet d'appels dans les différents événements existants, « Kernel.exception, Kernel.finish_request, Kernel.request », etc. Vous savez ce qui est en train de partir, donc on voit par exemple on a un « dumpListener » c'est très certainement va vérifier s'il y a des dump ou pas. Ce qui est bien c'est que vous avez aussi les priorités, donc l'ordre et les priorités évidemment vont un petit peu de perd, donc là vous avez quelques informations très intéressantes sur tous les événements existants sur tout le framework. Voyez que ça, ces des outils qu'on ne peut pas dépasser parce que ça donne des informations, en plus certes on a aussi ça dans le panneau du debug mais, des fois on est en console en train de faire des trucs et puis en envie très rapidement de savoir ce qui se passe. On va utiliser ces commandes-là et comme ça on aura les informations. Le « debug:router » est vraiment très sympa aussi, puisque il va vous permettre de connaître toutes les routes qui sont enregistrées actuellement sur votre application avec beaucoup d'informations, vous saurez quelles soient les méthodes qui existent et qui sont autorisées, si vous avez des schémas particuliers à respecter sur votre route ça sera mis, si vous avez un host particulier enregistré ça sera également ici. Et puis enfin, si vous avez et bien des paramètres dans l'URL vous les aurez dans le path, voilà. Donc il y a beaucoup d'informations très utiles qui se trouvent dans le « debug:router ». Qu'est-ce qu'on a ensuite ? Alors le « debug:swiftmailer » lui vous donnera des informations juste sur les mailers installés actuellement sur votre appli. Les messages de translation c'est-à-dire les messages d'internationalisation qui existent. Et twig et bien vous donnera en fait, un détail de toutes les fonctions twig actuellement possible à utiliser ça ce n'est pas mal aussi. C'est un peu un petit référentiel qu'on peut avoir de côté qui vous permet de savoir ce que vous pouvez ou pas utiliser en tout cas vous pourrez ici chercher ça vous donne plein plein d'informations très utiles pour aller un petit peu plus loin avec le framework, ça c'est vraiment à voir et à connaître. Alors le « router:match » qu'est-ce que c'est le « router:match » ? Ça c'est pas mal aussi. On va juste le lancer comme ça, le « router:match », il va le créer ah, par ce qu'il lui faut des informations, donc vous voyez que le « router:match » ici il prend énormément d'info à l'intérieur, donc ça c'est des options qu'on va pouvoir donner pour essayer de trouver et bien un path. Par exemple « my », est ce qu'on trouve avec « my », oui il en a matché une et là il va vous le dire effectivement. Ça quand vous êtes dans une appli on vous parle d'une route particulière et ben tiens, tu n'as pas vu la route truc ? Ben OK, vous la connaissez pas encore vous allez utiliser le « router:match ». Vous allez envoyer ça, ce qui est bien que ça vous dire exactement sur quel contrôleur, dans quelles actions, etc. Ça vous donnera la classe qui est utilisée ça sera toujours des routes généralement. Ça vous donnera plein d'informations ici à l'intérieur. Vous avez un « Path Regex » qui assez classique en réalité. Tout ça c'est fait pour que puissiez avancer rapidement sur un projet, ou même reprendre un projet déjà existant. Ces des outils en plus que vous allez pouvoir mettre à profit dans un projet Et donc ne les oubliez pas surtout connaissez les. C'est important de savoir que tous ces outils-là existent et vous permette d'aller plus loin.

Découvrir Symfony3

​Prenez en main Symfony3 pour développer des applications riches. Apprenez à créer des routes et des contrôleurs, créez des formulaires, sauvegardez des données, etc.

3h27 (45 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :7 avr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !