Gérer une commande client dans l'illustration

Éviter le stress et les malentendus

Testez gratuitement nos 1257 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
La communication peut devenir hors sujet ou créer des malentendus pour différentes raisons. Voyez comment prévenir de mauvais rapports et revenir sur une relation saine et sereine.
09:41

Transcription

Alors voyons comment on pourrait éviter le stress et les malentendus. Le stress et ce monde gris pas très beau, alors que la vie pourrait être toute verte et bien plus agréable. Les artistes, généralement, sont aussi artistes parce que ce sont des gens qui vivent les émotions de façon assez forte, même si tous les gens qui vivent des émotions ne sont pas artistes ! La fameuse angoisse de la page blanche, c’est quelque chose avec lequel, je pense, il faut arriver à vivre avec. Moi je sais que sur certains sujets, en tant que graphiste, aussi, parfois, je peux ne pas avoir d’inspiration. L’inspiration c’est un muscle qui se travaille, petit à petit. Donc je sais très bien que je peux, un moment, passer par une étape où je vais me dire : « Je n’y arrive pas, vraiment, pourquoi je n’ai pas fait charcutier-traiteur ! », tout ça… Je vis avec ! Je l’accepte, plutôt que de me demander pourquoi je ressens ça, je le ressens, voilà ! Ça fait partie de mon monde, mais ça ne m’empêche pas de travailler. Alors vous avez aussi des clients qui vont vous mettre beaucoup de pression, par des mails incessants, beaucoup de coups de téléphone, etc. Vous avez le droit de temps en temps de quitter votre boîte mail, de couper votre mobile, je ne sais pas si on vous l’a dit ! Vous n’êtes pas obligés d’être sollicités en permanence ! Moi, parfois, j’ai besoin de me concentrer, je coupe tout pendant une heure pour avancer, alors après, c’est certain que je ne vais pas le faire toute une matinée, ce ne serait pas très professionnel. Mais parfois ça fait du bien de revenir à un monde antérieur, où il n’y avait pas cette interconnexion permanente qui, d’un point de vue artistique, n’est pas obligatoirement quelque chose qui va beaucoup vous aider. Faites attention aux mails, l’ironie n’est pas toujours visible, même si l’on met des petits smileys ! Faites attention aux points d’exclamation ! Mettre des points d’exclamation sans arrêt, écrire en majuscule, laisser passer une phrase comme : « Franchement, pour le prix que je suis payé pour cette illustration, je vous trouve bien exigeant ! » Vous avez le droit aussi de faire un mail et de ne pas l’envoyer. On va en parler. Mais il y a des moments où ce sera important de prendre votre téléphone, quand vous sentez que l’échange par mail est en train de verrouiller les rapports qui avaient peut-être bien commencés avec un client. Vous allez avoir parfois du ressentiment, en tout cas moi, parfois, j’ai du ressentiment par rapport à un travail, c’est aussi quelque chose que je vais essayer d’accepter, je vais le vivre. Je peux aussi écrire un mail par rapport à un client, où je vais me lâcher parce que je n’ai vraiment pas apprécié ce qu’il m’a dit. Mais ce mail, je ne vais pas l’envoyer, ou si vraiment je l’envoie, je vais attendre le lendemain, je vais vraiment le relire tranquillement, en me demandant si vraiment, c’est une arnaque, ou c’est moi qui ai mal fait mon devis. Est-ce que peut-être, ce client aussi a des raisons d’avoir eu un ton un peu sec, etc. ? Les ressentiments, ça existe, mais pour être professionnel, il faut essayer de ne pas se laisser dominer par eux. Donc prenez de la distance, sachez faire vraiment des pauses pour vous, l’intérêt d’être un travailleur indépendant, c’est aussi de pouvoir s’organiser comme on veut ! C’est-à-dire que si vous avez envie de vous lever à midi, finalement, cela ne regarde que vous, du moment que vous accepterez de travailler jusqu’à minuit pour rattraper non pas le retard, mais pour rattraper le rythme de travail des autres. Vous avez cette possibilité, c’est une chance dans nos métiers, par rapport à des gens qui sont en contact permanent avec leurs collègues, leur clientèle. Sachez le faire de temps en temps, d’autant plus que c’est très important pour le regard artistique, le regard colorimétrique sur votre travail d’illustrateur. Donc, en toute circonstance, il faut rester pro, même si vous avez un rapport agréable avec un client, même si ça devient un ami, c’est toujours avant tout un client, donc faites attention à ce que vous racontez, faites attention à l’image que vous véhiculez. C’est bien sûr valable aussi pour tout ce que vous pouvez écrire sur les blogues, sur Facebook, etc. On ne se rend pas compte, mais parfois un propos qui a été échangé n’a pas été oublié, et va être ressorti bien plus tard. Je ne sais pas, si vous dites : « J’ai passé tout le week-end à jouer à tel jeu vidéo, j'ai les yeux explosés! », et que le lundi après-midi, vous rendez une illustration avec des couleurs trop saturées, votre client vous dira : « Peut-être, étant donné ce que tu fais le week-end, je comprends mieux pourquoi tu nous as fait une erreur pareille ! » Les pauses physiques sont importantes, aussi un très bon matériel, au niveau de votre fauteuil. Nous sommes dans des métiers où il y a du stress, ce qui génère, au niveau du cou, des difficultés, ainsi qu'au niveau du dos. Donc avoir une table à dessin qui est inclinable, avoir un fauteuil approprié, pour la table à dessin, un fauteuil très bien approprié (et donc un peu cher) pour travailler sur l’ordinateur, c’est extrêmement important. Comme je vous le disais, aérez votre œil. Il y a une perception globale de la couleur qui s’émousse avec le temps. Moi, je l’ai vu quand je travaillais en retouche numérique pour un studio graphique. Parfois, en passant trois heures sur la même image parce qu’elle était très lourde, les corrections demandées étaient très pointues, eh bien après la pause déjeuner je revenais et je voyais tout de suite ce qui n’allait pas. Donc, c’est quelque chose qu’il faut se forcer à faire, puisque nous avons un peu tendance à être scotchés à nos ordinateurs, aujourd’hui. Pour éviter le stress, il faut aussi parler d’argent. C’est un partenariat ! Votre client et vous, vous chevauchez la même moto-tirelire, et ne pas parler d’argent parce que ça vous gêne, parce qu’en France, on a des difficultés avec ça, alors que vous y pensez, cela va parasiter votre main. Faites-le, je n’ai jamais vu une seule fois dans ma carrière professionnelle un client offusqué parce que je lui parlais d’argent. Que ce soit une demande de paiement un peu plus rapide, que ce soit une demande d’avance, que ce soit, par exemple, un travail qui, finalement, demande beaucoup plus de temps et que je demande une augmentation, le client bien sûr ne va pas adhérer à chaque fois, mais je n’ai jamais perdu un client parce que je parlais d’argent ! Alors, parlez d'argent! Éclaircissez tous les points, ne faites pas comme la cigale ! La fourmi, qui est votre client, vous observe, vous regarde, donc, pour éviter le stress, vous ne laissez pas un petit point obscur en vous disant : « Quand le client m’a dit ça, je pense qu’il désire ceci. » Oui, vous pensez, mais finalement, vous n’en êtes pas sûr à 100 %. Il peut y avoir de grandes incompréhensions. Ça c’est vraiment très très important. Vous avez un petit doute, ou bien le client fait référence à quelque chose que vous ne connaissez pas, vous lui demandez : « C’est quoi, exactement ? Est-ce que tu aurais des exemples ? Peux-tu m’en dire plus ? », dans la mesure où vous tutoyez le client. Ayez donc une méthodologie, c’est ce que nous sommes en train de voir avec les dossiers, la gestion du planning, etc. Ça fera la différence entre, à gauche, l’illustratrice qui arrive à un rendement de 100 % et, à droite, quelqu’un qui arrive à un rendement de zéro. Ne pas s’isoler ! Nous somme dans des métiers où nous pouvons nous retrouver plusieurs jours à travailler seuls, donc vous avez des amis, il y a des forums de créatifs, ne restez pas seul dans votre coin ! Y compris, d’ailleurs, pour voir ce que font les autres, pour voir les tendances actuelles, et tous ces points qui font aussi partie de votre travail, ce qu’on pourrait appeler notre « veille technologique ». Pensez à augmenter vos capacités petit à petit, par le croquis, en donnant un budget de temps à cette amélioration, en suivant par exemple des tutoriels par vidéo, pour passer du stade où vous travaillez en portant quelques colis avec un diable au Fenwick à côté, où vous transportez beaucoup plus de charge. Apprivoisez votre stress ! Vous avez besoin d’une certaine distance, comme dans la sécurité routière. Vous avez besoin d’un certain environnement. Mettez en place cet environnement autour de vous. Si vous avez besoin d’huiles essentielles dans votre bureau, eh bien, même si ça coûte cher, vous achetez des huiles essentielles ! Et puis, apprenez que votre stress, c’est quelque chose qui passe. S’il ne passe vraiment jamais, c’est qu’il y a des changements profonds à faire, ou pour certains, qu’ils ne sont pas obligatoirement faits pour les métiers d'indépendants. Mais de façon générale, c’est une bestiole qu’on arrive à apprivoiser. Et pensez, quand vous travaillez, qu’une fois que vos illustrations seront terminées, vous en serez fier ! Que d’un seul coup, toutes les difficultés liées à la réalisation technique, au rapport avec le client, elles vous sembleront bien petites par rapport au fait d’avoir fini ce travail, et, évidemment, de le mettre dans votre book. Au-delà du fait de la montrer aux autres, réaliser une illustration qui nous plaît, c’est vraiment un bonheur que peu de gens peuvent connaître ! On retrouve ça évidemment dans d’autres métiers, mais pensez au travail fini, surtout quand il n’est pas fini, quand vous avez des difficultés. Essayez de vous projeter un petit peu mentalement, en pensant au moment où ce livre jeunesse sera terminé, ou tout autre projet qui vous tient à cœur !

Gérer une commande client dans l'illustration

Maîtrisez la communication avec votre client et votre entreprise. Sachez étudier une demande, du devis au suivi, en passant par l'aspect émotionnel propre à ce métier.

1h51 (29 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :13 janv. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !