Découvrir le cloud computing : Le stockage

Évaluer ses exigences en stockage

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Il faut savoir que tout tourne autour de la croissance. Plus il y a de données manipulées (aussi bien les appareils que les employés manipulent des volumes considérables de données), plus vous aurez besoin de stockage.
05:46

Transcription

Intéressons-nous à la définition des exigences de stockage. D'abord, il faut savoir que tout tourne autour de la croissance. Plus votre entreprise croît, plus elle manipule de données mais aussi d'autres éléments, notamment binaires comme des images, des fichiers multimédias ou des vidéos, en fonction de la façon dont votre entreprise est structurée. Il s’agit d’une croissance exponentielle : partez du principe que la courbe montera en flèche vers la droite quand vous choisirez vos fournisseurs de stockage et leurs offres de fonctionnalités, qu'elles soient matérielles ou cloud. Un : les données. La croissance du volume de données que nous allons stocker et maintenir va exploser pour les sociétés figurant au classement Forbes Global 2000 : utilisation de données à des fins d'analyse, centralisation de données, plusieurs versions des mêmes données, entrepôts de données, magasins de données, systèmes big data, etc. Plus il y a de données manipulées – aussi bien les appareils que les employés manipulent des volumes considérables de données –, plus vous aurez besoin de stockage. Deux, les fichiers : on doit maintenir nos systèmes de fichiers et leurs fichiers. Il peut s'agir de fichiers binaires de l'ordre du téraoctet comme de petits fichiers texte. Ils sont à maintenir, stocker, organiser, sauvegarder et gérer. Trois : le multimédia. Vidéos, voix, images… toutes ces choses prennent énormément de place. On sait tous que quand nos ordinateurs ou smartphones arrivent à saturation, la suppression de vidéos et de photos est le moyen le plus simple de libérer de l'espace. Nous traitons à la fois des données structurées et non structurées. Parlons un peu des données structurées. Les données structurées peuvent prendre la forme de divers types d'information, dont des fichiers PDF, des présentations PowerPoint et d'autres éléments non considérés comme des données auparavant. Tous ces éléments sont à stocker, gérer et invoquer maintenant que nous cernons mieux notre activité et que nous savons quelles données sont natives de notre entreprise. Quatre : le texte. Nous avons beaucoup de textes, de documents et d'informations à gérer. Non seulement il vaut mieux les gérer au nom de l'entreprise et des utilisateurs mais, souvent, des exigences juridiques s'appliquent. Nous devons assurer la maintenance de nos systèmes et de nos données sur la durée en vertu de la loi Sarbanes-Oxley et nous conformer à d'autres exigences, dont celles de la HIPAA dans le secteur de la santé et celles du secteur de la finance. Donc, il faut en premier se focaliser sur la capacité. Quelle capacité nous faut-il dans le temps ? L'avantage du cloud computing, c'est que vous n'avez pas à jouer aux devinettes. Autrement dit, vous n'avez pas à tenter d'estimer vos besoins de capacité dans deux ans, quatre ans ou six ans. Les fournisseurs de systèmes cloud vous facturent uniquement les ressources exploitées ou la capacité utilisée. Toutefois, il faut bien régler cette facture, c'est pourquoi il reste important de comprendre combien tout cela va vous coûter sur la durée. Deuxième axe : l'orientation besoin. Comment le stockage sera-t-il consommé ? Les développeurs d'application faisant une consommation du stockage très différente de celle des comptables, qui est aussi très différente de celle de l'unité de fabrication, la compréhension des diverses habitudes de consommation des divers services de l'entreprise est un impératif. Nous avons vu dans l'exemple d'affectation de stockage qu'il existe plusieurs sortes de plateformes et plusieurs sortes de volumes à monter et c'est pourquoi vous constaterez que les systèmes de stockage sont radicalement différents d'une entreprise à l'autre et que, même si vous exploitez un cloud tel qu'Amazon Web Services, votre fournisseur est capable de s'adapter à ces divergences en proposant plusieurs plateformes et plusieurs types de stockage selon vos besoins. Troisième axe : l'orientation habitudes. Les habitudes d'utilisation du stockage peuvent-elles se répartir dans des catégories générales ? On a déjà vu que les développeurs ont leurs habitudes, les RH ont les leurs, le service stock a les siennes, etc. Quelles sont les diverses habitudes d'utilisation ? Autrement dit, quand chacun exploite-t-il les systèmes de stockage ? Quelles sauvegardes lui faut-il ? Quel autre type d'infrastructure lui faut-il pour prendre en charge son stockage ? Il ne s'agit pas d'essayer de satisfaire les exigences de chaque personne qui exploite vos systèmes de stockage, mais de cerner les habitudes d'utilisation de tous les employés, toutes les applications et toutes les autres ressources qui consomment du stockage. Voici l'exemple de Microsoft Azure Operational Insights, qui vous permet de surveiller vos systèmes de stockage avec, en bonus, une super fonctionnalité de projection. Ainsi, vous observez les habitudes d'utilisation actuelles et vous pouvez faire des projections afin de déterminer la capacité de stockage dont vous aurez besoin à l'avenir. Si vous cherchez à améliorer et étendre vos systèmes de stockage cloud, ce type d'outil – il en existe aussi pour Amazon et Google – vous permet de savoir où vous allez selon votre utilisation des cycles de calcul, de la mémoire et d'autres systèmes de base, selon le nombre d'utilisateurs et d'applications, etc. Il est capable de fournir des projections solides en ce qui concerne la capacité de stockage requise par votre entreprise à l'avenir. Donc quelques points à retenir : c'est une question de maths. Dans le domaine des investissements immobiliers, le maître mot est « emplacement géographique ». Dans le domaine du stockage, le maître mot est « capacité ». Donc comment pouvez-vous estimer la capacité dont vous aurez besoin en fonction de vos habitudes de consommation actuelles, des projections de croissance de votre entreprise et de l'évolution de votre environnement technologique ? Vos besoins devraient augmenter, pas diminuer, mais leur taux de croissance devrait se déterminer à l'aide de calculs mathématiques et vous devez savoir que tout dépend de votre compréhension des tendances de croissance et de leur évolution future. Vous pouvez exploiter des outils comme celui que nous venons de voir, sans forcément en dépendre. Ces outils sont juste là pour vous aider à aller de l'avant.

Découvrir le cloud computing : Le stockage

Découvrez les bases du stockage : sa planification, sa budgétisation et sa sécurité, ainsi que trois cas d'utilisation abordant la journalisation et d'autres sous-systèmes de gestion du stockage.

1h09 (23 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Spécial abonnés
Date de parution :19 juin 2018

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !