Découvrir le design graphique : Refonte de l'identité d'une petite entreprise

Évaluer « l'avant »

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Avant de vous plonger dans le projet, il est important d'évaluer les supports existants. Les différents exemples de cette vidéo vont vous permettre d'affiner votre réflexion quant au design d'un logo.
06:41

Transcription

Avant de nous plonger dans ce projet, prenons le temps d'évaluer les supports existants. Tout a commencé quand Cherry m'a envoyé trois éléments : d'abord, une carte de visite avec son logo ; puis sa page Internet avec un logo différent ; et enfin l'enseigne de sa boutique. Deux choses sautent immédiatement aux yeux : 1- Les trois éléments sont différents : les logos, la typographie, Et la première règle pour une marque ou pour un logo est que tout doit être homogène. Lorsque des personnes voient votre marque, vous voulez qu'elles voient la même chose. UPS est un bon exemple: un blason simple sur un fond aéré, du doré, et du marron. Une seule police, de l'homogénéité, quel que soit le support. Vous ne voulez pas avoir un logo ici, un logo différent là ; une police ici, une autre police là ; une mise en forme ou une conception générale ici, et une autre là. Vous voulez que tout soit uniforme partout. 2- Malgré les différences, ces éléments affichent les mêmes couleurs: rouge, noir et blanc. C'est un bon point. Mais pourquoi ce choix de couleurs ? Rouge, noir et blanc sont des couleurs ultra puissantes. Elles sont très contrastées, très dynamiques et plutôt masculines voire agressives. En revanche la boutique d'encadrement incarne l'art, la délicatesse, la subtilité et le calme. Donc malgré leur homogénéité, les couleurs choisies ne conviennent pas du tout. Commençons par la carte de visite: elle se compose d'une police noire et rouge sur un fond blanc. Le logo affiche une police blanche et rouge sur un fond noir. La police appartient à une famille de polices appelée Bembo. Bembo est une magnifique police classique chargée d'histoire. Elle a été créée en 1495, puis adaptée à la composition typographique moderne en 1929. Elle est élégante, très lisible, convient à toute sorte de livres, tout ce qui fait référence à l'art ou la littérature. La police est discrète, délicate, très artistique, et un excellent choix pour une galerie d'art. Bembo présente certaines caractéristiques particulières : d'abord la très longue queue du R majuscule. Cette longueur est compensée par un travail intéressant de crénage. Le K majuscule a des diagonales courbées vers l'extérieur : ceci est inhabituel pour une police formelle. Les ascendantes des minuscules dépassent les caractères majuscules. Le c minuscule est légèrement incliné. Le e minuscule est un peu hors cadre. Les m,h et n minuscules ont des descendantes incurvées sur elles-mêmes. Et la goutte du r sort du cadre comme un petit drapeau. Le problème est que la police n'a pas été très bien définie. Continuons avec le logo : nous voyons un N et un F majuscules qui sont en soi des caractères fins. Mais le F a été placé sur le N, une configuration que je ne recommande jamais, et voici pourquoi : la superposition de deux caractères crée de minuscules espaces emprisonnés, et des interactions qui n'existent pas naturellement dans les polices. Le résultat est chargé, parasité, complexe, mais surtout les lettres superposées sont disposées dans un cadre noir, ce qui crée encore plus d'interactions. Laissez-moi retirer l'excédent pour vous aider à voir ce qui se passe. Je vais retourner et inverser l'image et on obtient alors, wouah, que se passe-t-il : regardez toutes ces formes, lignes et espaces incroyables ! Tout cela avec deux simples lettres ! Beaucoup de complexité sans une once de communication. Même en mettant le F en rouge, ces formes et ces espaces demeurent et viennent perturber la lecture. Cela conviendrait pour une équipe de baseball, mais l'image reste néanmoins floue. L'art appliqué au baseball est purement décoratif, et chez les Cardinals de Saint-Louis, ce logo existe depuis plus d'un siècle. La carte de visite est mise en forme sans aucune grille, que ce soit volontairement ou par inadvertance. Les éléments sont alignés sur quatre axes: un aligné à droite, et trois centrés qui ne sont pas alignés aux autres, créant des éléments déconnectés alors que vous recherchez un ensemble harmonieux. Dans le slogan Custom Framing You will LOVE, nous avons un style roman formel, le Bembo, qui s'accompagne d'un point d'exclamation classique. Custom Framing You will Love: l'ensemble est un mélange chargé avec différentes tailles, couleurs, épaisseurs, et cases, dont la lecture nécessite beaucoup d'efforts inutiles, et qui est aux antipodes d'une police de style ancien. La solution est de mettre la ligne en italique, un style adapté aux discours plus informels. Cela rend la citation plus lisible et plus esthétique, et certainement plus facile à mettre en forme. Le site Internet a été conçu en utilisant du noir, du rouge, et du blanc, de manière très agressive. De grands blocs noirs, une barre de navigation, et un titre en rouge prédominant ; une bande blanche entre la barre rouge et les blocs noirs. Aucune des polices sur cette page n'est du Bembo. Le logo sur la page est différent. "Newburyport Framers" est écrit différemment. Il n'y a aucune structure visible sur cette page. Les éléments sont disposés de façon aléatoire, un peu comme sur la carte de visite. Mais encore une fois, un visuel nécessite une police, une couleur, et une disposition cohérentes. L'enseigne du magasin est différente également: du rouge sur du blanc encadré en noir, ce qui est cohérent avec le thème de couleur. Mais la police est encore différente: elle s'appelle Tiffany, et le mot FRAMERS est en majuscule, ce que l'on ne retrouve nulle part. Donc, dans l'ensemble, les couleurs sont homogènes, mais la diversité des polices et des structures de pages viennent ruiner cet effort. et la mise en forme sont différents.

Découvrir le design graphique : Refonte de l'identité d'une petite entreprise

Sachez répondre à la demande d’un client qui veut une nouvelle image de marque pour son entreprise. Repensez par exemple ici l'identité d'une petite boutique d'encadrement.

52 min (10 vidéos)
Époustouflant d'efficacité
William D.
John McWade est LE spécialiste du print design graphique.
Je conseille à tous les designers en devenir de suivre les cours de ce maître !
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !