Les fondements de la langue française : La ponctuation

Étudier les ponctuations dites « basses »

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Passez en revue les différents types d'espace à intégrer avant et après une virgule, un points, un point de suspension, etc.
03:27

Transcription

En fonction du type de ponctuations, il existe différentes règles concernant les espaces à mettre ou pas avant et après. On ne peut pas tout faire en la matière, et ces règles ne sont pas toujours respectées, tant s'en faut, ce qui peut nuire au confort de lecture. Je vais vous parler tout d'abord des signes de ponctuation qu'on peut appeler bas, c'est-à-dire alignés horizontalement sur la ligne de base d'écriture. Le point, la virgule et les points de suspension. En ce qui concerne la virgule et le point, ils sont toujours collés, et j'insiste là-dessus au mot qui les précède, et ils sont l'un et l'autre suivi d'une espace, le terme est au féminin dans le jargon du typographe, une espace justifiante. Ça veut dire quoi, justifiante ? C'est-à-dire que sa taille peut varier sur une ligne dont les premiers et derniers caractères de chaque ligne seront alignés. C'est encore plus vrai sur le Web où on ne joue pas sur l'espace entre les lettres, ce que l'on appelle l'approche, pour composer une ligne harmonieuse. Concernant les points de suspension, maintenant. Je le rappelle, ils constituent un seul signe. Ces points ne sont pas autonomes, et l'espace entre chaque ne varie donc jamais. Ils sont toujours au nombre de trois inscrits dans un cadratin et ils se confondent avec le point final. On ne trouve donc jamais quatre points en fin de phrase. Si vous tapez trois points de suite sur votre traitement de texte, ce dernier les convertira en points de suspension, sinon vous pourrez trouver ces points dans les glyphes ou caractères spéciaux. Quand ces points figurent à la fin d'une phrase ou d'un mot, ils sont collés à la dernière lettre et sont suivis d'une espace justifiante, tout comme la virgule et le point. « Oh ! Après tout… C'est ainsi ! » « J'en ai assez de cette c… de vie ! » Dans ce dernier exemple, comme les points ne terminent pas la phrase, on ne met pas de majuscule au mot suivant. Normalement, on ne met jamais d'espace avant des points de suspension, sauf quand ils remplacent totalement un mot unique qu'on ne souhaite pas prononcer, mais le cas se présente rarement dans nos écrits professionnels, « J'ai appelé …, mais il n'a pas répondu. », sous-entendu le nom d'une personne. Quand il figure entre crochets ou entre parenthèses pour indiquer un passage coupé dans une citation, il n'y a aucune espace entre les signes, ni avant ni après, entre guillemets « Les épines attachées à la littérature (…) ne sont que des fleurs en comparaison des autres maux qui de tous les temps ont inondé la terre. », fermez les guillemets, Voltaire. Une remarque en passant, les points de suspension ne sont jamais précédés d'une virgule ni d'un point-virgule, et on ne met pas de points de suspension après « etc », mais un simple point. Il m'a parlé de sa famille, de son travail, de ses vacances, « etc » et point ou bien « Il m'a parlé de sa famille, de son travail, de ses vacances… » Enfin, il faut savoir que les points de suspension peuvent se combiner en fin de phrase avec les points d'interrogation et d'exclamation si une ellipse est jointe à une question ou une exclamation. On pourra ainsi trouver « Mais qu'est-ce que c'est que… ? », « Nom de D… ! » Dans de tels cas, il arrive exceptionnellement qu'il n'y ait pas d'espace entre les points de suspension et les points d'interrogation ou d'exclamation.

Les fondements de la langue française : La ponctuation

Maîtrisez la ponctuation en français, essentielle pour structurer la phrase et contribuer à la compréhension de votre message. Respectez ainsi les standards établis.

1h37 (28 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :30 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !