Découvrir Java pour le web

Étudier la structure d'une servlet

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Créez votre première servlet pour voir comment elle s'intègre dans le projet. Découvrez comment proposer une première implémentation.
05:48

Transcription

Au cœur des applications web écrites en Java, il y a les servlets. Même si vous utilisez un framework web en Java, ce framework utilisera derrière des servlets. Nous allons voir comment créer un projet d'application web et comment créer à l'intérieur notre première servlet. Pour ça on créé un projet « Java Web ». « WebApplication ». Ici on spécifie le nom de notre projet, « TemPass », pour le temps passé. On précise le conteneur d'application Java, ici Apache Tomcat, le chemin d'accès, c'est-à-dire l'URL sur le serveur, « TemPass ». Ici on ne va en sélectionner aucun de ces frameworks Java qu'on pourrait utiliser pour faire notre application. Les 3 premiers sont des frameworks web, le dernier permet d'accéder aux données. Les 3 premiers utilisent des servlets derrière. Nous on s'intéresse aux fondamentaux. Donc on va utiliser directement les servlets. On crée notre projet. On a donc un projet qui a une certaine arborescence. Avec notamment un « index.html » qui est là, et qui va être la page d'accueil de l'URL « TemPass ». En exécutant on voit apparaître cet index pour l'URL « TemPass ». Ici l'icône « favori » de Tomcat. Maintenant nous allons explorer un peu cette arborescence. Ici nous avons tout ce qu'il y a dans le répertoire inspecté par Tomcat pour délivrer à l'utilisateur du contenu. Ces deux répertoires « META-INF » et « WEB-INF » sont des répertoires masqués par Tomcat à l'internaute. Même en tapant l'URL, l'internaute ne peut pas consulter ce qu'il y a dedans. Dedans il y a notamment le fichier de configuration qui permet de préciser à Tomcat à quelle URL il doit distribuer cette application. Ce fichier se retrouve ici avec les autres fichiers de configuration puisqu'il est recopié d'ici à ce répertoire. On trouve d'autres fichiers de configuration qui sont à « MANIFEST » qui permet de définir différentes informations, pour l'instant il y en a peu, sur l'application. Et « web-fragment » qui va permettre après d'agrémenter notre servlet avec des listeners ou avec des filtres pour traiter différemment certains types de requêtes. Nous verrons ça ultérieurement. Nous avons aussi deux autres dossiers dans ce projet qui sont le dossier des sources que l'on va écrire, pour l'instant, au cas où on va y ajouter notre servlet tout à l’heure, et les librairies déjà utilisées, le JDK et Apache Tomcat choisis dans l'assistant. Nous allons tout de suite ajouter notre servlet directement dans le package. Dans « Servlet ». On crée notre servlet de suivi. En général on garde le suffixe « servlet » qui permet de repérer rapidement les servlets. Dans le projet « TemPass », bien-sûr. Avec un nom de package sous le format URL inversée proposé en Java. Et par exemple, dans la section formation, le projet « TemPass ». Et ce projet « TemPass », on lui fait une partie web pour réunir toutes les servlets dans un même package. Ce qui le distinguera des parties métier qui seront dans un autre package. On peut ajouter les informations qui sont en dessous de configuration dans le « web.xml ». Mais depuis peu on peut aussi les ajouter en annotation, ce que l’on va faire ici pour préciser le nom de notre servlet, au niveau de Tomcat, et l'URL à laquelle cette servlet va être accessible. « suivi ». Et notamment « suivi » écrit en minuscule, peut être une URL relativement pratique pour la navigation dans notre dossier et dans notre site. On n'ajoute pas de paramètre d'initialisation à notre servlet, ce n'est pas utile pour l'instant. On génère la servlet. On a maintenant un source généré, une classe « SuiviServlet » qui est dérivée de « HttpServlet », caractéristique des servlets, avec l'annotation WebServlet au-dessus qui me permet de préciser le nom Tomcat de ma servlet, et l'URL que j'ai choisie dans l'assistant. A tout moment on peut changer, si on a besoin ultérieurement de changer cette URL, de rajouter ou de changer le type d'URL. En-dessous, on a « processRequest » qui est en fait une méthode qui est utilisée par deux redéfinitions. « doGet » pour traiter les requêtes GET et « doPost » pour traiter les requêtes POST. Ce sont des redéfinitions, on le voit au « Override » au-dessus. Ce sont des méthodes qui sont dans « HttpServlet ». Ces deux méthodes appellent « processRequest », qui est au-dessus. Elles font un affichage, une production d'un contenu. Ce contenu est de type HTML avec un jeu de caractère UTF8. Il produit ici un rudiment de page HTML qui affiche juste « Servlet SuiviServlet ». Et des informations en « h1 » sur la page. On aura un tire et « h1 ». On peut vérifier ça tout de suite. Ça c'est la partie « index ». En rajoutant notre URL « suivi » pour accéder à notre servlet on a accès à notre servlet.

Découvrir Java pour le web

Développez une application web avec Java. Apprenez à écrire des servlets, des entités ​J​PA (Java Persistence API) d'accès aux données et des pages JSP (Java Server Pages).

2h06 (23 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :25 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !