Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Écrire pour le web

Être clair et concis

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Soyez plus efficace en utilisant un vocabulaire simple et compréhensible. Découvrez les bonnes pratiques ainsi que les erreurs à éviter.
05:15

Transcription

Pensez à être clair et concis lorsque vous écrivez pour le web. Faites des phrases courtes. Évitez par exemple les constructions avec les termes « ce sont que » ou « ce sont qui ». Généralement, lorsque vous écrivez de cette façon, vous allez vous rendre compte que vous pouvez scinder votre phrase en deux, et donc de faire plus court, plus dynamique. Utilisez un vocabulaire simple. Il faut supprimer les adjectifs et les adverbes inutiles. Évitez le participe présent, par exemple les termes comme « expliquant, demandant, en se dirigeant, en trouvant », etc. Évitez les mots inutiles, qui vont alourdir vos phrases. Par exemple, le mot « véritable ». Évitez les abréviations et les termes trop techniques. Si vous parlez du SEO à un public non initié, précisez qu'il s'agit du Search Engine Optimisation, c'est-à-dire en Français du référencement naturel. Adressez-vous au lecteur et vouvoyez-le. Comme je le fais par exemple en ce moment même et tout au long de cette formation avec vous. Enfin, utilisez des indicateurs temporels absolus. En clair, pensez à dater correctement votre contenu. Si vous écrivez « la semaine prochaine » ou « dans deux mois » dans votre article, l’événement dont vous parlez va très vite être dépassé dans le temps. Vous allez générer de la confusion. Le lecteur risque de ne pas comprendre de quelle date il s'agit précisément. Prenons l'exemple d'un article sur le web. Cet article intitulé : Facebook, LinkedIn et Twitter... Le mix gagnant du social marketing. Nous avons ici une présentation claire et concise, avec des phrases courtes comme ici : Quelle plateforme de social média faut-il privilégier, pour assurer le succès de ses campagnes de marketing Facebook, LinkedIn, Twitter ou Google+ ? Ou encore cette deuxième phrase avec un vocabulaire simple, une phrase courte encore une fois : C'est à cette question que va tenter de répondre cet article qui s'appuie sur une étude réalisée par l'Association britannique du marketing direct. On le voit, on mentionne l'Association britannique du marketing direct très tôt dans l'article. Un peu plus bas en Anglais, il s'agit de Direct Marketing Association, en anglais, donc avec un lien cliquable, pour aller sur son site, et entre parenthèses le sigle DMA pour cette société. C'est important parce qu'en fait, cette société, c'est elle qui a fourni les infographies que l'on va retrouver tout au long de cet article. Elles sont au nombre de quatre, comme celle-ci. Voilà, on va aller dessus. Ou encore, celle-ci un petit peu plus bas. En fait elles reprennent les informations précédées un peu plus haut, dans chacun des textes. Et donc justement revenons sur ce texte. Différentes thématiques sont abordées. Ici la première thématique c'est le contexte. On voit qu'il y a trois points abordés et seulement en quelques mots. Donc à nouveau une phrase courte : La planification de la campagne. Deuxième point : son exécution. Le troisième et enfin le suivi de la campagne et son optimisation. C'est clair, simple, concis. Deuxième thème, si je scroll un petit peu dans l'article : la planification des campagnes. À nouveau, trois points abordés. Une phrase qui fait une ligne seulement et pas deux. La facilité d'accès aux outils pour cibler des personnes précises. La capacité à créer des interactions personnalisées avec les personnes ciblées. La capacité d'intégration avec les autres canaux marketing. Des phrases claires, simples, précises. Et ainsi de suite tout au long de cet article. Voilà un troisième thème abordé,: l'exécution des campagnes. Seulement quelques mots chaque fois. L'optimisation des campagnes. Et enfin, la conclusion. Donc en résumé, nous avons bien là une présentation claire et concise avec des phrases courtes et un vocabulaire simple. Autre site, autre publication, celle-ci consacrée à la coopération, levier de performance de votre entreprise. On va scroller sur cet article, avec un texte précédé d'un visuel assez agréable à regarder. Le texte en lui-même n'est pas très long. Première phrase très courte : La coopération et le partage sont des relations possibles entre entreprises pour accroître leur compétitivité. On présente un petit peu plus bas, cinq exemples de coopération entre entreprises en Normandie. Et donc, ce qui est intéressant, c'est de voir qu'on utilise des puces, donc ces petits points, en face de chaque exemple, de chaque entreprise. Ça permet d'aérer en fait le texte, de le rendre plus lisible. Ce qu'on remarque également dans cet article, c'est qu'à aucun moment, on ne mentionne de date. Alors tout à l'heure, je vous ai expliqué qu'il fallait dater vos contenus. Mais il est parfois possible de ne pas faire, pour deux raisons. Premièrement, la date n'apporte rien de plus. Dans ce cas-là, donc ce n'est pas la peine de dater. Deuxièmement, si la date est trop éloignée dans le temps, elle peut donner l'impression d'un contenu ancien, qui mériterait peut-être d'être rafraîchi. Mais dans beaucoup de cas, il est quand même nécessaire de la mentionner pour une bonne compréhension du texte. Donc, à ce moment-là il faut mentionner des dates précises. On va néanmoins en trouver dans cet article. La seule date que l'on voit, elle est ici tout en haut. En fait, il s'agit du 17 octobre 2016, donc de la date de publication de cet article. Donc là en l’occurrence, c'est une preuve en même temps d’honnêteté, voire même de crédibilité du contenu.

Écrire pour le web

Optimisez la rédaction de contenu destiné au web et améliorez le référencement de votre site. Découvrez les habitudes de vos lecteurs, choisissez bien vos sujets, etc.

1h19 (24 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :24 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !