Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Gérer une commande client dans l'illustration

Établir un rétro-planning réaliste

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Apprenez à quantifier le plus précisément possible le temps que vous passez sur une illustration. Vous allez tenir compte aussi d'éléments subjectifs propres au travail artistique.
05:53

Transcription

Bien! Maintenant, la question du rétro-planning. Alors évidemment c’est une question plus importante dès qu’il s’agit d’un travail conséquent. Si c’est juste une seule illustration à faire, il faut la positionner sur votre planning, mais ça appelle moins une gestion sur un agenda qu’un travail suivi de plusieurs jours. Logiquement, dans votre devis, vous avez comptabilisé un certain nombre d’heures. Vous savez qu’il y a X heures à positionner sur ce rétro-planning, donc là vous allez travailler avec un agenda papier. Mais dans ce cas-là, il faudra gommer, ou bien un agenda électronique du type Google, et vous allez positionner les différentes étapes d’un travail. En positionnant ce travail, vous devez penser aussi à cette illustration qui va vous donner plus de mal que les autres. C’est-à-dire que si vous avez fait un planning en spécifiant qu’à chaque fois, pour Landcom, vous allez passer simplement une heure et demie par illustration, dans le tas il y aura obligatoirement l’une d’entre elles qui va vous poser plus de problèmes. Parce qu’il y a un vélo à dessiner avec tous les rayons, ou un autre type de souci. Donc essayez d’avoir une marge de sécurité. Dans votre devis, vous incluez également les autres travaux en cours. Ici l’agence Landcom me propose un travail, une prise de brief, mais pour l'Œil et la Plume, j’ai aussi une maquette à finir, qui va revenir le jeudi. Donc, le rétro-planning, ce n’est pas de mettre la même quantité d’heures tous les jours de la semaine. Dans le rétro-planning, vous n’allez pas non plus, supposons que pour le brief de Landcom, qui était prévu le lundi… Enfin le lundi c’était un premier brief au téléphone… Et puis le mardi il y a eu un rendez-vous physique, et supposons que cette agence nous ait demandé quinze illustrations. Vous n’allez pas attendre que les quinze illustrations soient réalisées pour livrer votre client! Il faut voir en fonction de ses demandes, quels sont ses besoins, quelles sont ses priorités. Par exemple, ici, je vais faire un premier rough couleur. Ce rough couleur, je lui ai dit que cet après-midi je vais pouvoir faire ce rough couleur. Et donc lui, il vous a dit que le mercredi, il montrerait ça en réunion, pour déjà avoir différents avis. Ça tombe bien parce que vous, le mercredi, vous avez planifié que, tous les mois, le dernier mercredi du mois, vous faites votre comptabilité mensuelle. Il va vous faire un retour, lui, entre 12 h et 13 h, avec un rendez-vous Skype. Vous allez corriger et faire un rough et corriger donc le premier rough, mais également faire les six autres. On part du principe que si, là, il a fallu tout ce temps pour faire le premier rough, c’est que les cinq autres sont des déclinaisons. Vous vous êtes engagé disons à une agence, ou quelqu’un qui travaille tard, à les fournir à 20 h maximum. Donc 20 h maximum, essayez toujours de faire un peu avant, surtout avec un nouveau client. Puis ensuite, après son retour, que vous aurez dès le matin (parce que lui s’est engagé à faire le retour le soir, par exemple), vous allez faire le premier crayonné complet. Ensuite un encrage de deux dessins, qu’il faudra envoyer aussi en copie à quelqu’un d’autre, parce qu’il vous l’a précisé. Puis, le vendredi, vous avez une activité qui est prévue parce que vous êtes professeur dans une école, par exemple. Et le vendredi après-midi, vous planifiez que vous mettez en couleur une ou deux des illustrations pour Landcom. Une ou deux, pourquoi? Parce que je me dis que vu la technique demandée, etc., peut-être que je n’aurai pas le temps d’en faire deux. Donc j’ai précisé au client que j’en fais une pour sûr, j’essaie d’en faire deux. Donc, vous allez travailler comme ça en échelonnant et en dispatchant petit à petit des choses au client. Surtout ne pas attendre le dernier moment ou la date finale pour tout livrer! Moi, en tant qu’illustrateur, je préfère d’ailleurs travailler par séries. C’est-à-dire que je vais d’abord faire tous mes brouillons, puis après, tous les crayonnés, puis ensuite tous les documents dans ce dossier : soit tous les documents en noir et blanc, enfin tous les documents finalisés en couleur, et après, toutes les corrections en même temps. Travailler à fond sur un seul dessin, c’est bien, sauf que vous allez peut-être prendre du retard. Quelque part, la logique, c’est que supposons que le client vous dise « Écoute, il faut que j’aie une présentation demain, je sais que ce n’était pas prévu, qu’est-ce que tu as de prêt? » Alors vous avez deux illustrations de prêtes, ce n’est pas excellent. Si par contre vous avez dix illustrations en crayonné, et bien ça va permettre d’avoir une vue d’ensemble de votre travail. D’autre part, au niveau de l’encrage, de la mise en couleur, on n’a pas toujours la même élégance, donc le fait de tout travailler en même temps peut donner moins de différences entre le premier dessin et le quinzième dessin, par exemple. Alors dans votre rétro-planning, vous pouvez aussi inclure des journées de battement, c’est-à-dire que sur un certain type de travail assez poussé : vous savez que vous devriez le livrer le mercredi matin, vous savez très bien que si vous le finissez le mardi soir, vous n’aurez pas le recul nécessaire pour faire les petites corrections. Ces petites corrections sont peut-être indispensables, peut-être qu’il n’y a que vous qui en avez besoin… Ça vaut le coup de les faire. Donc, éventuellement, prévoir, comme ça, que si la date était ce jour-là, dans votre rétro-planning, de plutôt finir le jeudi matin, pour avoir quelques heures de décompression, et regarder le soir s’il y a besoin de petits ajustements. D’autre part, faire un rétro-planning, c’est quelque chose, surtout sur un gros travail, qui va être beaucoup moins angoissant que de vous lever tous les matins en vous disant que vous avez encore 250 illustrations à faire! Non, en fait, chaque jour, vous avez 10 petites illustrations à faire par rapport au délai, donc c’est beaucoup moins angoissant que de se dire qu’il y a une grosse masse de travail qui vous attend. Nous avons donc vu ici toute l’importance du rétro-planning!

Gérer une commande client dans l'illustration

Maîtrisez la communication avec votre client et votre entreprise. Sachez étudier une demande, du devis au suivi, en passant par l'aspect émotionnel propre à ce métier.

1h51 (29 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :13 janv. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !