Gérer les problèmes de performance de ses employés

Engager les réfractaires

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Un type d'employé difficile fait plus que nuire à la productivité à court terme et enraie toute innovation à long terme. Il s'agit du réfractaire. Voyez comment le gérer et comment vous y prendre avec lui.
04:01

Transcription

Un type d'employé difficile fait plus que nuire à la productivité à court terme et enraille toute innovation à long terme, le réfractaire. Il s'est donné pour but de vous expliquer pourquoi vous courrez à l'échec. Le parcours des gens brillants nous enseigne qu'ils identifient et évitent rapidement les collègues négatifs qui veulent les abattre et prédisent toujours leur échec. C'est un excellent conseil. Mais en tant que « manager », vous ne pouvez ni les ignorer, ni les faire ignorer. Vous êtes payé pour les gérer. Tâchons de comprendre pourquoi ils sont là mais surtout comment s'y prendre avec eux. Contrairement aux braillards ou aux terreurs, les réfractaires sont subtiles : ils ne crient pas, ne montrent aucune émotion particulière, ne claquent pas les portes et ne cassent aucun objet. Ils paraissent se maîtriser. Toutefois, leur motivation reste négative. Les réfractaires n'aimant pas prendre de risques pour réussir, ils ne veulent pas que les autres en prennent. Ainsi ils n'apparaîtront pas comme inférieurs à eux. Souvent, ils aiment l’échec des autres car ils les confortent dans leur désir d'inaction. À plusieurs titres, ils sont jaloux de ceux qui prennent plus de risques pour réussir qu'eux. Ils cherchent donc notamment à freiner leur élan. Leur attitude est dévastatrice. Un : ils incitent leurs collègues à ne pas exprimer publiquement leurs idées. Deux : ils pronostiquent des chances de réussite minces. Dans l'ensemble, ils sapent toute initiative de changement. Comment briser ce cycle ? Voyons déjà trois réactions courantes qui ne marchent pas, à proscrire. Primo : réagir de façon émotionnelle à la négativité de l'employé. Cela serait justifié et vous ferait du bien mais c'est sans effet. Dominez vos émotions. Secundo : tenter comme de nombreux « manager » d'amener l'employé à changer d'attitude et de point de vue. C'est peine perdue, sa personnalité ne changera pas, inutile d'essayer. Tertio : carrément, certains ignorent l'employé en question. Ils agissent comme s'ils n'entendaient pas ses commentaires négatifs. Or, ils existent bien et il faut les gérer. Comment, vu la nature toxique du réfractaire ? Oubliez le simple entretien, commencez par une intervention. Vous devez intervenir même officieusement pour souligner l'importance de votre interaction. Marie est votre réfractaire. Programmez une réunion avec elle en privé et dites : « Marie, j'ai noté chez vous une certaine tendance ces derniers mois. Peut-être, n'en êtes-vous pas consciente mais vous êtes devenue assez négative lors de nos débats. Vous trouvez surtout très vite à redire sur nos idées et décrivez de multiples motifs d'échec. » C'est alors l'occasion de citer divers exemples précis. Puis, poursuivez : « C'est d'ailleurs devenu si évident que dès que quelqu'un avance une idée ou un nouveau point de vue, les autres se tournent vers vous et attendent vos objections. Par ailleurs, je n'ai relevé chez vous aucun comportement commentaire ou acte dénotant une volonté de nous faire avancer. Vos contributions sont précieuses mais cette tendance nuit au moral et à la productivité. Nous devons voir ensemble comment y remédier. » C'est le moment de fixer de nouvelles attentes claires. Vous pouvez lui dire : « bien sûr, la critique est saine, il est normal d'objecter quand c'est vraiment nécessaire. Mais il n'est pas question de dénigrer des idées et de prédire leur échec sans faire d'autres propositions utiles. Dorénavant, j'aimerais que vous pensiez à gagner le droit de critiquer. Autrement dit, vous pourrez critiquer dans la mesure où vous proposerez des idées utiles. Critiquer simplement pour le plaisir n'est plus tolérable. » Il n'est jamais drôle de parler à un employé de son attitude négative mais c'est parfois inévitable. Maintenant, la bonne nouvelle sauf dans le pire des cas, une réunion en privé de ce genre fonctionne bien. Personne n'aime passer pour problématique, c'est à vous de sensibiliser à cette attitude et de la réorienter. Les autres membres de votre équipe oseront alors prendre la parole.

Gérer les problèmes de performance de ses employés

Comprenez les problèmes de performance de vos employés. Gérez vos employés difficiles, améliorez vos interactions avec eux et faites changer durablement votre équipe.

1h50 (28 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Spécial abonnés
Votre/vos formateur(s) :
Date de parution :27 avr. 2017
Durée :1h50 (28 vidéos)

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !