Photoshop CC 2017 pour les photographes

Effectuer les corrections de base

Testez gratuitement nos 1246 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Camera Raw applique un rendu de base à vos fichiers RAW. Ensuite, prenez la main et effectuez les corrections nécessaires. Vous pouvez également modifier le rendu par défaut du programme.
06:54

Transcription

Nous allons voir ici comment interpréter par défaut les différentes images dans Camera Raw. Des images d'origines diverses comme ici un appareil photo d'une marque « Canon », marque « Nikon » ou encore d'une marque « DXO ». Je sélectionne toutes ces images et je demande avec un « Clic droit » « Ouvrir dans Camera Raw ». Pour chacune de ces images ce que vous voyez à l'écran correspond à une interprétation par défaut de l'image. Mais il ne faut pas oublier que les fichiers ne sont pas encore développés, puisque ce sont des fichiers RAW et que le développement va passer par le premier coup d'œil, que vous pouvez avoir avant de commencer à travailler avec cet onglet les différents réglages de l'image. Je vous suggère donc dans un tout premier temps d'aller sur le petit appareil photo, vous préoccuper de « l'Etalonnage de l'appareil photo ». Par défaut le processus « 2012 » évidemment le plus actuel mais on retrouvera en dessous les profils adaptés. Vous êtes dans un produit « Adobe » qui vous propose donc le profil « Adobe Standard ». Mais pour certaine marque on retrouvera d'autres profils essayant de se rapprocher des différents profils proposés par le fabriquant de l'appareil photo. Ainsi, je peux demander une interprétation plus adaptée au Paysage et je retrouve une sursaturation des valeurs pour compenser l'éventuelle brume d'un Paysage on pourra trouver un réglage plus « Neutre » ou encore un réglage plus adapté au « Portrait » par exemple. Comme vous pouvez le constater, les couleurs peuvent changer directement dans l'image. À vous de trouver le réglage qui vous convient le mieux. Et si vous avez trouvé un qui vous convient bien, il suffira alors de demander dans le menu du panneau de l'enregistrer comme paramètre par défaut pour Camera Raw. Dans ce cas, toutes les photos réalisées avec cet appareil auront comme première representation à vos yeux celles interprétées par ce réglage. Si vous avez fait une erreur, vous pouvez toujours revenir et demander de « Réinitialiser les paramètres par défaut » tels qu'Adobe vous les a fourni au départ. À partir du moment où vous avez fait ce réglage, qui va être différent évidemment en fonction des marques d'appareil photo, si je viens sur du Nikon je vais retrouver d'autre réglage, comme par exemple ici le « Monochrome » éventuellement étant intégré ou bien sûr là aussi un réglage plus neutre ou plus marqué en saturation. Si ce réglage me convient je lui demande bien de devenir le réglage par défaut. Maintenant à partir du moment où vous avez fait des réglages qui vous conviennent nous allons pouvoir nous attaquer aux réglages de l'image. Si je viens sur cette image par exemple je peux lui demander à travers ce bouton de faire en sorte d'analyser de façon automatique l'image. L'analyse automatique passe par l'analyse de l'histogramme. Et la façon dont il se comporte à travers les trois couches bien entendu en s'étalant du noir, point situé sur la gauche de l'histogramme, jusqu'au point blanc situé sur la droite. Ici l'image est globalement correctement exposée puisque l'on voit bien que l'on s'étale du noir quasiment jusqu'au blanc, quasiment mais pas tout à fait. En cliquant sur le bouton « Auto », vous aurez une vision d'une image qui aura ramené à la limite des blancs et à la limite des noirs le positionnement de l'histogramme. Cette image peut vous paraitre trop claire. Selon les goûts on va donc pouvoir s'inspirer de ce a été fait comme réglage mais on peut constater que différents curseurs ont joué. Si vous voulez remettre tous les curseurs à zéro le bouton « Par défaut » ou encore la touche « Alt » pour « Réinitialiser » pour permettre de remettre tout l'ensemble dans les réglages par défaut. On retourne bien sur le point de départ. Le bouton « Auto » donne de l'automatisme sur différents réglages. Mais vous pouvez avec « Maj+Double clic » demander un réglage automatique d'exposition par exemple. Et s'il ne vous convient pas, vous pouvez toujours reprendre le curseur et bouger bien entendu. On retrouvera différents réglages. Si je demande « Maj+Double clic » je joue sur une augmentation de contraste analysé par le logiciel. Pour ce qui est des « Tons clairs » les zones les plus clairs de l'image, on peut demander éventuellement de les foncer en allant plus vers la gauche. Dans ce cas, je redonne une valeur plus sombre à ces tons les plus clairs et à l'inverse je peux demander pour compenser d'éclaircir les « Tons foncé » de l'image en allant avec le curseur vers la droite. Attention dans ces cas-là de ne pas arriver sur une image par des valeurs, de blanc et de noir. On va donc pouvoir jouer également directement sur l'histogramme. Et en se mettant sur cette zone, je vois que j'apparais sur différentes zones de l'image. Cette zone correspond au réglage du noir. Je peux demander à ce que les noirs qui ne sont pas assez profonds deviennent plus profonds en glissant le repérage à ce niveau-là. Et vous voyez bien le curseur du noir qui bouge. De la même façon qu'ici où je n'ai pas de blanc dans l'image je peux demander d'amener l'histogramme jusqu'à ces limites pour le faire apparaitre plus blanc. L'image se contraste donc et avec la touche P comme Preview ou un clic sur ce bouton, on peut toujours demander de voir le avant, le après sur notre image. Ou si vous préférez en cliquant sur celui-ci vous verrez avant après, l'une à côté de l'autre ou de différentes façons ici en fractionnant votre vue par exemple. Je reviens sur le réglage d'origine, avant et après en ayant retiré évidemment ce réglage sous la vue unique. Avant, après et voici donc le réglage que j'ai effectué. On pourra jouer sur l'exposition, surexposition, sous-exposition, en se déplaçant sur la partie centrale de l'histogramme qui montre bien ici le mot Exposition. Dans la partie gauche je jouerais sur les tons les plus foncés, que je peux demander d'éclaircir ou de foncer. Dans cette partie les tons les plus clairs que je vais demander là aussi d'augmenter en plus foncés ou en plus clairs. Et on voit bien les curseurs correspondant qui bougent. Notez tout en dessous la possibilité de jouer sur la « Clarté ». La « Clarté » a pour effet de rendre l'image plus diffuse sans pour autant la rendre floue ou au contraire de renforcer ces contrastes micro-contrastes et donner une illusion d'image extrêmement nette. Ça peut-être intéressant pour renforcer certaine zone de dessin. La « Vibrance » et la « Saturation » permettent de jouer sur l'image en elle-même en terme de couleur. Ici je sursature comme on peut le constater ou au contraire je désature jusqu'à arriver à une image noir et blanc. Pour remettre le curseur à zéro, « Double clic » sur le curseur. Je vais jouer sur l'autre critère de saturation qui est la « Vibrance ». Elle permet elle de sursaturer sans atteindre les mêmes sommets que l'on a pu avoir en saturation par un système de protection d'une certaine tonalité. De la même façon si je vais jusqu'à la gauche je m'aperçois que certain rouge et ocre ne sont pas totalement atteint. On a donc bien une protection de tons, en particulier les tons clairs. Voilà donc avec ces différents réglages comment on va pouvoir affecter les réglages d'une image ou d'une série d'image par un report en sélectionnant les différentes images concernées, l'image de référence étant celle qui est affichée et cerclée de bleu et en demandant éventuellement ici de synchroniser tout ou partie des paramètres. Ici je sélectionne tous les paramètres sauf le recadrage, la « Supression des défauts », les « Réglages locaux ». Je clique sur « OK » et j'ai bien changé les réglages également sur cette image avec la même prise en compte. Première entrée en matière donc avec « l'Etalonnage de l'appareil photo », puis les différents réglages de base qui vous permettent d'améliorer votre image.

Photoshop CC 2017 pour les photographes

Découvrez les fonctionnalités spécifiques à la correction d'images avec Photoshop. Utilisez Camera Raw, configurez votre espace de travail, réalisez des sélections, etc.

8h05 (100 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :18 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !