Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

SQL Server 2016 pour les administrateurs IT

Effectuer des sauvegardes complètes

Testez gratuitement nos 1334 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
SQL Server inclut un outil de sauvegarde. Dans cette séquence, vous découvrirez la sauvegarde la plus simple, celle de la base complète.
05:39

Transcription

Bien entendu, il faut sauvegarder ces bases de données. Il y a un dicton dans le monde des DBA qui dit : « Une base de données sans sauvegarde n'est pas une base de données. » Vous devez bien sûr assurer des sauvegardes, non seulement pour pouvoir vous prémunir en cas de défaillance, mais aussi pour pouvoir revenir en arrière en cas d'erreur humaine. Si vous perdez le contenu d'une table à cause d'un Delete, ça veut dire que si vous n'avez pas de sauvegarde, vous ne pouvez pas revenir en arrière. SQL Server fait des sauvegardes à chaud, bien entendu. C'est à dire que vous pouvez déclencher comme ici, dans Tâches : Sauvegarder une sauvegarde de la base de données sur le disque, je vais faire ici Sauvegarde à cet endroit déjà présélectionné. C'est l'endroit d'origine où j'avais restauré la sauvegarde, mais je peux l'écraser. Enfin on verra si ça l'écrase ou pas, d'ailleurs je vous en reparlerai. La sauvegarde s'est terminée avec succès. Les utilisateurs n'ont pas besoin d'être déconnectés, bien entendu, c'est une sauvegarde à chaud. Et la sauvegarde a récupéré la base complète, dans un Dump, dans un fichier que je vais retrouver maintenant ici, Un .bak qui va contenir une ou plusieurs sauvegardes. Alors historiquement, SQL Server faisait des sauvegardes sur du disque ou des bandes. C'est la raison pour laquelle un fichier peut être considéré en interne comme un conteneur de plusieurs sauvegardes. Il faudra être attentif à cette dimension. La sauvegarde est faite ici graphiquement, mais je peux la faire tout aussi simplement avec une commande Back Up Database. Je vais mettre le nom de la base de données. La commande est très simple. BACKUP DATABASE TO DISK = et je vais mettre le chemin, d:\sqldata\... et j'avais dit pachadata2012, je peux enlever le 2012 d'ailleurs - on est plus en 2012, .bak Je vais reprendre avec un copié-collé et je vais enlever ceci. Vous voyez, on me donne des informations. On a traité un certain nombre de pages, et on a dit : fichier, fichier2 et le log. Ça veut dire que lorsque vous faites une sauvegarde comme ceci, c'est ce que l'on appelle une sauvegarde complète. Alors je vous le note, ça c'est une sauvegarde complète. Ça veut dire qu'on va prendre l'intégralité de la base de données, le fichier de données, et évidemment une portion du journal de transaction, puisque le fichier de données ne reflètent pas les dernières modifications apportées, vous vous souvenez ces modifications sont dans des pages modifiées en mémoire et dans le journal de transactions. Donc quand on fait une sauvegarde complète, on récupère le fichier de données et ce qu'on appelle la portion active du journal de façon à avoir les dernières modifications. Ce qui fait que cela ne trouble absolument pas les utilisateurs, et ça peut être tout à fait, fait à chaud. Lorsque vous faites cette sauvegarde complète, SQL Server va maintenir dans le fichier de données une page de bitmaps qui va dire si les pages qui composent le fichier de données sont sauvegardées ou non. Et lorsqu'on va faire des modifications, je vais faire un update de la table contact.contact, comme d'habitude, je vais mettre le nom en majuscule, puisqu'il me semble me souvenir qu'au point où en j'en suis, tout est en minuscule. Donc j'ai fait un certain nombre de modifications. Je peux faire une deuxième sauvegarde, BACKUP DATABASE TO DISK, etc. Je peux même mettre dans le même fichier. Et je vais faire un Wild Differential. Je vais dire : « Fais-moi une sauvegarde différentielle » Je peux le faire également graphiquement, comme ceci. Tâches Sauvegarde et le type de sauvegarde, ici : Différentielle Qu'est-ce que cela veut dire ? À chaque sauvegarde différentielle, on va récupérer uniquement les pages de la base de données qui n'ont pas été sauvegardées lors de la sauvegarde complète précédente. Donc ici, j'aurai seulement quelques pages, vous voyez. On a eu 512 pages traitées dans « PachaDataFormation », dans le fichier « PachaDataFormation » etc. Donc on a eu moins de pages. Ce qui va se passer, c'est quesi vous faites des sauvegardes différentielles pendant la semaine par exemple, après une sauvegarde complète le dimanche, la différentielle sera de plus en plus volumineuse, puisqu'elle va comporter les pages qui ont été modifiées depuis la dernière sauvegarde complète, je me répète. Si vous faites trois différentielles, ce ne sera pas les pages modifiées depuis la dernière différentielle, la différentielle précédente, non, ce sera depuis la dernière complète. À travers la semaine, votre sauvegarde va augmenter de taille, petit à petit. Vous voyez que je fais des sauvegardes dans le même fichier. Simplement parce que - je vous l'ai dit, à la base c'était conçu pour faire des sauvegardes sur des bandes, et donc on ajoute des jeux de sauvegardes à une bande. Si je vais dans Sauvegarder, je garde le même fichier, j'ai dans les options de support, la possibilité de dire : « Je vais ajouter aux jeux de sauvegardes existants », valeur par défaut, ou bien remplacer les jeux de sauvegardes existants, donc écraser le contenu du fichier finalement. Ça peut se traduire dans la commande par des options comme Init et/ou Format, qui sont vraiment des options qui datent de l'époque des bandes, mais qui permettent de réinitialiser le fichier, si vous voulez.

SQL Server 2016 pour les administrateurs IT

Comprenez le fonctionnement et les différents modules qui composent SQL Server. Prenez en main les bases de données, les schémas, les tables, la gestion des fichiers, etc.

5h20 (55 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :14 mars 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !