L'essentiel d'Excel 2016

Effectuer des calculs sur les dates

Testez gratuitement nos 1300 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Vous allez voir comment calculer le nombre de jours entre deux dates. Il s'agit de calculer le nombre de jours ouvrés et de retrouver le numéro du jour de la semaine.
06:18

Transcription

Nous avons dans Excel, bien évidemment, la possibilité d'effectuer des calculs sur des dates. Pour cela, je vous convie à vous rapprocher des sources de cette formation. Dans le chapitre 6, vous trouverez un classeur baptisé « calculs_sur_date.xlsx ». Dans ce classeur, il y a une feuille baptisée « Ventes » dans laquelle il y a une centaine de dates. Je souhaite maintenant calculer la différence qu'il y a entre deux dates. Entre cette date-ci et la précédente. Pour ce faire, je vais tout simplement faire une formule de calcul tout à fait basique. Je vais dire que la durée est égale à la différence entre la date actuelle et la date précédente. Pour exprimer ça dans la première cellule où je vais calculer, à savoir la cellule B3, je vais écrire : « B3 »... Egale à quoi ? Et bien, à la date actuelle, qui est située en A3, moins la date précédente qui est située en A2. Maintenant, je souhaite savoir, pour connaître l'emplacement de mes dollars, où est-ce que ma formule va être réalisée pour la dernière fois. Elle va être réalisée à cet emplacement, c'est-à-dire en B100. Là, je dois prendre la date actuelle, A100, moins la date précédente, A99. Je vais, donc, écrire ma formule : B100 = A100 - A99. Comme à l'accoutumée, après le signe « = », je lis verticalement. Je vois « A » et « A », c'est donc la même colonne. Je mets un « $ » devant. « 3 » et « 100 », je ne touche pas. « A » et « A », dollar devant. « 2 » et « 99 », dollar devant. Donc, voilà, ma formule. Je fais cette formule en sélectionnant toute la zone qui m'intéresse. Toujours sur le principe « Sélection, action », je tape « = ». Je dois prendre en premier « A3 », je clique sur « A3 ». Je dois le dollariser en mettant un « $ » devant le « A ». F4, une fois, deux fois, trois fois. J'ai mis le « $ » devant le « A », je tape « - », je vais chercher la date précédente que je dois dollariser en mettant le « $ » devant le « A ». F4, une fois, deux fois, trois fois. J'ai, donc, ici ma formule qui correspond à ce que j'ai écrit là. Tout va bien. « Ctrl » enfoncé. Tout en tenant « Ctrl » enfoncé, j'appuie sur « Entrée ». J'ai, donc, entre le premier et le premier janvier 0 jour d'écart. Entre le trois et le premier, il y a 2 jours d'écart, etc. Et là, donc, par exemple, entre le 22 janvier et le 16 février, il y a 25 jours d'écart. Maintenant, mon problème, c'est que je dois connaître le nombre de jours ouvrés et non pas le nombre de jours tout court. La soustraction que je viens de faire me donne le nombre de jours tout court. Mais le nombre de jours ouvrés, c'est le nombre de jours pendant lesquelles la personne a, par exemple, travaillé. Donc, si je dois calculer un salaire au prorata temporis du nombre de jours travaillés, du nombre de jours ouvrés, eh bien, il faut que je sois à même de déterminer ce nombre de jours ouvrés entre deux dates. Comment est-ce que je peux faire ça ? Eh bien, en utilisant une fonction qui s'appelle « NB.JOURS.OUVRES », entre parenthèses, on indique une date de départ, point-virgule, une date de fin. Je sélectionne toutes les cellules où je veux calculer le nombre de jours ouvrés. Je fais « = », je tape « NB ». Toutes les fonctions commençant par « NB » font leur apparition. Je trouve « NB.JOURS.OUVRES », je double-clique. J'indique la date de départ, qui est dans mon cas cette date-là, que je vais dollariser sur le même concept que la formule que nous venons d'écrire, puisque nous allons recopier très exactement de la même manière. Donc, je fais F4 une fois, deux fois, trois fois. Ensuite, je mets un point-virgule. J'indique la deuxième date, en l'occurrence la date actuelle. Je fais F4, F4, F4. Je ferme ma parenthèse, « Ctrl » enfoncé, « Entrée ». J'ai le nombre de jours ouvrés. Je peux vous dire maintenant qu'entre le 22 janvier et le 16 février, il y a 25 jours d'écart, dont 18 ouvrés. Alors, c'est pratique, ce genre de fonctions, mais ça ne s'arrête pas là. On a, par exemple, la possibilité de ramener le jour de la semaine. Le jour de la semaine, on va le ramener sous une forme numérique. Par exemple, je souhaiterais savoir, eh bien, quel est le jour de la semaine du 16 février. A quel jour ça correspond ? Je me mets à cet emplacement. Je fais « = », je vais écrire « jour », « semaine ». Cette fonction requiert un premier paramètre qui est la date. Je prends, donc, la date ici, point-virgule, et, ensuite, un retour. Et là, regardez, dès que je tape un point-virgule, on me dit : « Eh bien voilà, si tu tapes " 1 ", les valeurs vont être mises de cette manière-là. Le dimanche sera le numéro " 1 ", le premier jour de la semaine ». Ça, c'est anglo-saxon. C'est ce qui se passe aux Etats-Unis, notamment. Si, par contre, je mets « 2 », eh bien, ça veut dire que le premier jour de la semaine, ça sera un lundi. Donc, eh moi, c'est bien ça ce que je veux. Le premier jour de la semaine, c'est un lundi. Le dernier jour, c'est un dimanche. Le septième jour, c'est un dimanche, chez nous en France. Donc, conclusion : je vais mettre ici « 1 ». Je ferme ma parenthèse. Et je valide par « Ctrl+Entrée ». Et là, j'obtiens « 2 ». Donc, « 1 », c'est lundi. Eh bien, « 2 », c'est quoi, c'est mardi. Donc là, je sais que le 16 février, ça correspond à un mardi. Donc voilà, encore une fonction qui peut être intéressante. Vous allez me dire : « Oui, d'accord, mais " 2 ", ce n'est pas très parlant. Moi, j'aimerais habiller ça ». On peut habiller ça en faisant, par exemple, ainsi. Ou en faisant une autre feuille dans laquelle on mettrait les jours de la semaine numérotés 1, 2, 3, 4, 5, 6,7 avec à côté lundi, mardi, mercredi, jeudi. Et ensuite, on lui fait faire une recherche pour aller retrouver dans cette deuxième feuille le jour de la semaine correspondant. Ça, ça fait appel à des fonctions de type texte que nous allons voir ultérieurement, notamment, à des fonctions de type recherche verticale.

L'essentiel d'Excel 2016

Apprenez à utiliser Excel 2016, le tableur le plus puissant et le plus populaire. Saisissez et formatez des données, utilisez les fonctions principales, créez des graphiques, etc.

7h47 (84 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :28 oct. 2015
Mis à jour le:30 sept. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !