Lightroom et Photoshop CC : Gestion et traitement des images

Développer les images

Testez gratuitement nos 1298 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Développer les images est l'affaire de Lightroom ! Dans tous les cas, il s'agit de l'affaire de Camera Raw. Ici, vous pouvez multiplier les interprétations, sans surpoids.
05:14

Transcription

Développer les images c'est l'affaire de Lightroom. Vous me dirait, quand les images arrivent dans Lightroom, on les voit, preuve qu'elle sont déjà développées. Ah non ça n'est pas une preuve. Les photos sont développées si elles sont dans un format développé. Je vais demander par exemple ici d'afficher dans mon module de développement avec la lettre i des informations sur l'image. Celle-ci s'appelle .dng. C'est un fichier .raw converti en .dng. C'est un fichier .raw. Si je viens chercher une autre photo, celle-ci c'est un fichier .jpeg. Cette image là a bien été développée, elle. Et elle a une représentation qui est bien la représentation qui a été fournie par l'éditeur de l'appareil photo, qui a généré automatiquement un résultat. On regarde d'ailleurs et on peut constater que les histogrammes ne sont pas rigoureusement les mêmes dans un cas et dans l'autre. Il y en a un qui est l'exacte histogramme de cette image avant toute modification et l'autre qui est un histogramme avec une interprétation faite à paradob en terme de développement. Et donc c'est bien là qu'on va voir comment développer cette image pour essayer d'en obtenir le meilleur. Alors tout d'abord, une image, ce qui est intéressant quand je dis que la partie développement c'est vraiment le travail de Lightroom, si on ouvre une image .raw dans Photoshop on passe par Camera Raw et c'est évidemment le même module avec une interface différente mais les mêmes possibilités que l'on a. Ce qui va donc être intéressant aussi ici c'est justement de pouvoir faire en amont ce travail pour éviter d'avoir à le faire ultérieurement.l Quand on ira dans Photoshop ce sera pour faire autre chose. Donc que vais-je pouvoir faire? Plein de choses sur cette image. Si je viens par exemple demander de la recadrer, je pourrai le faire très facilement en lui demandant de la recadrer sans respect de forme ou au contraire en respectant exactement le cadrage d'origine en demandant par exemple ici de le faire tel que l'original. Maintenant je ne déforme pas, ce sera toujours le même rapport dans lequel je viendrai mettre la partie qui m'intéresse de l'image. Là je suis tranquille, j'ai recadré mon image et je vais pouvoir travailler sur les réglages de l'image. Alors les réglages peuvent se régler évidemment à différents niveaux. Je vais très vite faire ici une compensation dans les ombres pour ré-éclairer les yeux de l'animal et puis je vais pouvoir rejouer sur une exposition globale un peu inférieure. On va donc effectivement avoir quelque chose de différent qu'on peut visualiser. Je vais faire mon raccourci clavier, que j'aime bien, "majuscule S" qui me permet de voir avant et après et voyez ce que j'ai donc changé dans cette image. On peut également utiliser le "avant et après" l'un à côté de l'autre. Il va falloir que je clique dessus pour voir effectivement que le regard ici est plus lumineux qu'il ne l'est ici. Voilà donc des possibilités qui vont permettre de travailler son image et surtout ce qui est intéressant c'est qu'on la travaille sans destruction et qu'on retrouvera systématiquement ici l'historique de ce qui a été fait. L'historique de ce qui a été fait, je peux le visualiser puisque au fur et à mesure que je passe dessus je vois la différence qu'il y a dans le rendu entre le moment où j'ai importé l'image, le moment où je suis revenu sur des recadrages différents avant d'aboutir aux réglages d'expositions et puis finalement aux réglages d'ombres et puis finalement encore un réglage d'exposition et encore un réglage d'ombres et j'obtiens bien exactement ce que j'ai réalisé avec les différentes étapes. Franchement lorsque qu'on va travailler une image ici on va retrouver toujours la possibilité de savoir ce qu'on a fait dessus. Dans Photoshop on peut faire 1, 2, 3, 5, 10, 15, 20 opérations. On voit le résultat final, on a aucune idée de ce qu'on a fait. Donc c'est vraiment très intéressant et c'est pour ça que je vous dis que le développement c'est l'affaire de Caméra Raw, c'est donc l'affaire de Lightroom. C'est d'autant plus simple que tout ce que on a effectué sur l'image, si on été dans un mauvais jour et effectué de mauvais réglages, ça peut arriver après tout de se tromper de température de couleur, de se tromper d'exposition, de se tromper de tout ce qu'on voudra, le bouton de réinitialisation permet de tout effacer aujourd'hui mais aussi demain. Donc c'est là que c'est vraiment intéressant. Et puis il y a une autre chose qui est intéressante. C'est la possibilité de faire ce qu'on appelle une copie virtuelle. Donc je ne vais pas m'en priver. Pour pouvoir faire une interprétation d'image et une autre. Dans le menu photo je peux demander ici de créer ici une copie virtuelle. Ca veut dire quoi? Ca veut dire que je ne vais pas avoir une mais deux photos réglées différemment si je le souhaite. Alors ça c'est vraiment génial aussi puisque je peux effectivement recadrer cette image là de cette façon là mais recadrer l'autre image à côté d'une façon tout à fait différente. Ce qu'il faut savoir c'est que l'une et l'autre font appel au même fichier .raw. Il n'y a donc pas de surpoids, il n'y a pas de duplication, simplement la duplication du XMP, c'est à dire d'un petit fichier texte qui décrit bien ce que je suis en train de faire et qui ne mémorise que cela, attaché à l'image mais pas du tout autre chose. Donc là j'ai bien une image, ici une autre qui sont deux interprétations totalement différentes. Je pourrai demander à ce que l'une d'elles soit en noir et blanc et l'autre en couleur, il n'y a aucun problème. Ca ne pèse absolument rien de plus. Faire la même chose dans Photoshop c'est générer automatiquement 2 fichiers, les enregistrer l'un et l'autre et puis faire du travail destructif, bien entendu. Je ne pourrai en aucun cas venir la remettre en couleur. Si je viens sur cette image et qu'un jour j'ai envie de revenir en couleur, il suffit de cliquer ici pour la retrouver, il n'y a aucun problème. Donc voilà tout l'intérêt de développer nos images dans Lightroom. C'est ce qu'on va faire dans la séquence suivante.

Lightroom et Photoshop CC : Gestion et traitement des images

Passionnés d’images, tirez parti de l'utilisation conjointe de Photoshop et Lightroom lors du traitement de vos images ! Importez, classez et retouchez efficacement vos photos.

3h04 (32 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !