Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Travailler en équipe

Développer la confiance

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Vous récolterez ce que vous avez semé. Si vous faites confiance aux membres de votre équipe, ils vous feront confiance en retour !

Transcription

«On récolte ce qu’on sème». C’est la loi de la réciprocité et elle peut s’appliquer à tous les aspects du travail en équipe. Si vous aidez vos collègues, ils vous aideront. Si vous faites un effort envers les autres, ils en feront à leur tour envers vous. Si vous faites confiance aux membres de votre équipe, ils vous feront confiance. Il faut semer afin de pouvoir récolter. Ce qui veut dire que quelqu’un doit faire le premier pas et parfois le deuxième également. Vous pouvez être cette personne. À l’inverse, si vous attendez que quelqu’un fasse un excellent travail et que vous le dites, il y a de grandes chances qu’il y parvienne. Mais si vous vous attendez à ce qu’on vous laisse tomber il y a plus de chances pour que cela se produise. En voici une illustration. Lors d’une session de coaching, un manager m’a raconté une expérience qu’il avait vécu dans son précédent poste. À l’époque il était manager dans une entreprise qui fabriquait des emballages. Il y avait deux cents personnes, qui travaillaient dans cette usine. Il me conta que lors de sa prise de poste le patron, en faisant avec lui le tour de site, s'arrêta et lui montra le redateur et les cartes rangés sur une étagère. Il lui dit : « Votre carte se trouve là, en haut, à droite ». Le manager intrigué demanda: « Je dois vraiment badger ? » . Le patron lui répond : « Oui, bien sûr ! C’est le principe d’égalité. Tout le monde badge, c’est comme ça ». Bon, se dit notre manager. Et tous les jours, matin et soir, il badgea consciensieusement. Un jour le patron le convoqua dans son bureau : « Daniel, je ne suis pas satisfait. Le mois dernier vous avez effectué moins de quarante-cinq heures par semaine ». «Quoi ? Il compte mon temps ? », pensa le manager. « Je suis sûr d’avoir fait plus que quarante-cinq heures par semaine, il y a quelque chose, qui cloche ». Après quelques recherches, il découvrit deux informations. Même s’il mangeait souvent derrière son bureau, une heure était soustraite pour le temps du déjeuner. L’autre découverte fut que lorsqu’il était en déplacement chez un client par exemple, l’entreprise comptait par défaut un départ à dix-sept heures. Ce qui fait que les deux actions de retirer une heure pour le déjeuner et de compter par défaut l’heure de départ à dix-sept heures étaient totalement injustes du point de vue de notre manager. Il faisait des heures sans qu’elles soient prises en compte. La conséquence fut le sentiment que le patron ne lui faisait pas confiance, parce qu’il comptait ses heures. Quelle fut sa réaction à votre avis ? Et oui, il prit soin de prendre une heure pour déjeuner, il s’assit dans sa voiture lut le journal, écouta la radio, plutôt que travailler. Le manager de l’usine deux cents ouvriers assis dans sa voiture sur le parking à écouter la radio et lire le journal, c’est tout simplement ridicule. L’autre chose qu’il fit, quand il était en déplacement, plutôt que de rentrer directement chez lui, il repassait sur le site pour badger, ce qui lui prenait environ 20 minutes de plus. Parfois il badgeait à vingt trois heures le soir. Juste pour s’assurer que ses heures seraient comptabilisées. Et ce fut sa stratégie face à un patron qui ne lui faisait pas confiance. C’était ridicule. L’environnement dans son prochain poste fut complètement à l'opposé de celui, dans lequel il était quand nous nous sommes rencontrés. Aucun contrôle ! Il était libre. Au début il en a profité en prenant tout son temps pour déjeuner, puis il a pris conscience qu’il risquait de perdre son crédit de confiance et il s’est responsabilisé. La confiance encourage la confiance, la méfiance encourage la méfiance. Entre la confiance et la méfiance, il y a la maturité et l’expérience, qui permetteront de trouver un équilibre. Pour le manager, il est utile d’avoir à l’esprit que la confiance n’exclut pas le contrôle et que, suivant le niveau de maturité de l’équipe, suivant l’environnement et les enjeux, il devra faire confiance tout en contrôlant.

Travailler en équipe

Assurez un meilleur climat collaboratif au sein de votre équipe. Optimisez votre communication avec les autres membres, tenez compte des différentes personnalités, etc.

1h11 (27 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :25 nov. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !