Photoshop CC : Les objets dynamiques

Définir son espace de travail

Testez gratuitement nos 1271 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Il est toujours préférable de bien régler son espace de travail pour une meilleure productivité. Apprenez à le faire à l'aide de cette vidéo.
06:26

Transcription

Alors on va tout de suite commencer par créer un espace de travail qui va être dédié à cette formation, et d'une manière générale à tout ce qui concerne un petit peu la manipulation des fichiers. Donc, ceux éventuellement qui connaissent bien les Espaces de travail vous pouvez sauter cette leçon, vous allez rien y apprendre de particulier. Par contre, ceux qui ne connaissent pas bien ou pas du tout je vous conseille de bien suivre cette leçon parce que ça vous servira vraiment à chaque fois que vous utiliserez le Photoshop. L'idée principale c'est qu'on va créer sa propre interface de manière à utiliser vraiment ce dont on a besoin et non pas le superficiel. Il y a énormément de choses dans Photoshop, beaucoup de palettes, beaucoup d'outils. Ce n'est pas utile de s'encombrer avec des choses qu'on n'utilise pas. Par défaut Photohsop est calé sur un espace de travail qui s'appelle « Les indispensables ». Mais voyez, il a créé des espaces qui existent déjà par défaut comme l'espace 3D. Il va vous mettre toutes les palettes qui vont concerner la 3D. Vous aurez un espace aussi pour, par exemple, la photographie. Et vous aurez, donc, éventuellement des palettes qui concernent l'histogramme, les calques, quelque chose comme ça. Et puis, par exemple, pour le Graphic en Web vous aurez tout ce qui va concerner, tout ce qui est mobile : les mises en page avec caractère paragraphe pour faire des interfaces et des choses comme ça. Nous, on va travailler avec une interface assez dépouillée mais qui va être vraiment l'interface de combat, je dirais l'interface où vous avez ce dont vous avez vraiment besoin et pas le reste. Par exemple, on a une magnifique palette la qui va servir pour tout ce qui est mis en page de mobile. Franchement on n'en a pas d'usage là. On va avoir par contre des Couleurs et des Nuanciers dont on ne va pas forcément avoir besoin en permanence. Donc, ce n'est pas nécessiare que ce soit tout le temps visible à l'œil. La bibliothèque non plus on ne va pas l'utiliser en permanence. Les styles pas du tout. Par contre, les réglages, on va les utiliser très souvent, les calques en permanence, donc, ça doit toujours être à l'œil. On ne doit pas les avoir fermé, on doit pouvoir voir sur quel calque on est. Donc, c'est très important d'avoir la palette de calques toujours ouverte. Et puis, si on crée des réglages ça serait très important que ca s'affiche dans les « Propriétés » sans qu'on ait besoin d'aller cliquer sur l'icône. Donc, on va mettre les « Propriétés » au dessus de « Réglages ». Comme ça, la je mettrai les « Propriétés » avec les « Réglages ». Moi, je veux les « Propriétés » au dessus de « Réglages ». J'ai un trait unique bleu, je lâche et j'ai mes « Propriétés », mes « Réglages » et mes « Calques », ça va être vraiment les trois palettes par défaut que je vais utiliser tout le temps. Je regarde si elles sont bien optimisées. Parfait. Normalement je travaille sur des grands écrans, là je suis sur un écran qui permet de capter la vidéo, donc, il est plus petit. Si vous travaillez sur des eBooks ou tout ce qui est portable vous avez aussi un petit écran et donc l'impasse devient cher. Et dans un cas comme ça vous pourrez toujours double cliquer sur « Réglages », ça le mettra en tout petit, et vous aurez comme ça beaucoup plus de place ici, voire eventuellement vous pouvez aussi faire ça, vous avez encore plus de place. Double cliquez pour fermer, cliquez pour réouvrir. Qu'est-ce qu'on va faire ? La bibliothèque et la couleur en Nuancier on va bien rajouter mais sur cette partie-là. En attendant qu'est-ce que je vais faire ? Je vais cliquer ici sur cette icône qui est, en fait, l'« Historique ». Donc là, il est très bien où il est parce que je vais pouvoir comme ça le tirer jusqu'en bas, de manière à avoir un maximum de place, et dans toutes mes étapes d'historique vont pouvoir venir se positionner ici. Et quand je clique sur l'icône ça se referme. Je vais en faire la même chose pour la Bibliothèque je la mets juste en dessous, et pareil quand je clique dessus elle s'ouvre et je vais la mettre aussi jusqu'en bas pour avoir un maximum de place et je clique, elle se referme. Puis après Nuancier Couleur, je vais les garder mais je vais les mettre l'un dans l'autre. Et je vais venir les positionner un petit peu en dessous. Quand je clique sur l'un chez les deux qui sont en permanence ici. Donc, ça c'est parfait. On a quelque chose là qui est assez simple, assez dépouillé. Eventuellement on rajoutera quelques palettes si le besoin s'en fait sentir mais vous allez voir qu'on ne va pas forcément rajouter des masses de plus. Par contre, de l'autre côté la palette « Outils », elle est coupée à cause de la capture écran vidéo, donc je vais la mettre en double. Comme ça on a absolument tout. Mais d'une manière générale, quand vous la mettez en double vous avez des icônes là qui sont un peu plus grosses, alors que quand vous êtes en simple les icônes deviennent forcément beaucoup plus petites et assez difficiles à déchiffrer. Alors dans la dernière version de Photoshop vous avez trois petits points qui sont apparus. C'est parce que vous avez la possibilité de pouvoir éventuellement enlever des outils de la palette « Outils » justement pour un peu épurer l'ergonomie. Je clique ici, je reste cliqué. Mais vous voyez qu'ici j'ai modifié la barre d'outils. J'ai déjà positionné les « Outils Tranche », je les ai sortis. Et je peux changer et en enlever encore d'autres. Par exemple les outils ici Sélection de 1 pixel, j'ai les outils que j'avais, je peux les positionner en dessous. Je pourrais aussi aller prendre un outil de Comptage dont je ne me sers absolument jamais. Il faut essayer d'alléger un petit peu ma palette, et puis après, moi je vais juste faire terminer. Ici je retrouve les outils que j'ai jetés. Ils ne sont pas jetés, en fait, ils sont simplement là. Mais ça va un peu alléger ma palette, alors je vais enlever le 1,2, 3 Comptage mais je pourrais faire éventuellement quelque chose de plus drastique, et justement l'enregistrer dans mon espace de travail que je n'ai pas encore enregistré, on va le faire tout de suite. On va venir dans « Espace de travail » et on va faire nouvel Espace de travail que je vais appeler de mon nom. Ce sera mon espace standard, et vous voyez que vous avez bien la possibilité d'ajouter éventuellement des raccourcis ce que l'on va faire dans une autre vidéo pour les objets dynamiques puisqu'il n'existe pas de raccourcis pour les objets dynamiques. On peut échanger éventuellement un peu les menus, mais ça moi, je ne le fais jamais et vous pouvez donc enregistrer les réglages que vous avez faits dans la barre d'outils ici et si vous avez une barre d'outils allégez. Et j'enregistre. Et à partir de maintenant si je ferme Photoshop et que je le rouvre ce sera automatiquement sur Daniel qui sera ici. Ça me permet comme ça d'avoir une première interface un peu plus légère, peut-être que des personnes qui connaissent Photoshop se disent : « C'est bizarre, normalement je devrais avoir ici un bouton dans lequel il y a les espaces de travail, c'est effectivement possible, c'est simplement que la capture d'écran ne me permet pas de pouvoir allonger suffisamment l'interface Photoshop pour que le bouton apparaisse ». Et bien évidemment vous l'avez normalement aussi ici. On va maintenant s'en arrêter là et on va passer à la suite et on va donc créer un raccourci clavier pour les objets dynamiques.

Photoshop CC : Les objets dynamiques

Sachez utiliser les objets dynamiques au quotidien lors de vos retouches d’images. Appliquez les filtres de manière non destructive, effectuez des retouches complexes, etc.

2h03 (27 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :3 mars 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !