Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Les fondements de l'informatique décisionnelle

Définir les outils d'interrogation

Testez gratuitement nos 1334 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Apprenez à choisir au mieux les outils d'interrogation de données. Il peut s'agir soient des outils interactifs comme Excel, soient des outils de tableau de bord et de rapports.
03:59

Transcription

Nous avons parlé jusqu'à présent de l'analyse fonctionnelle et de la modélisation de notre système analytique. Mais il est également très important de se focaliser sur les utilisateurs. Par définition, un système décisionnel doit être totalement adapté aux services des utilisateurs finaux. Nous avons parlé de deux types d'utilisateurs : utilisateurs simples et utilisateurs avancés. Pour ces deux catégories, il faut considérer les outils d'interrogation de données adaptés. Les utilisateurs simples n'ont pas de connaissance informatique, et personne ne devrait les obliger à apprendre des outils compliqués pour obtenir les données dont ils ont besoin. Ils doivent avoir accès à des rapports clairs, attractifs et utiles, et éventuellement des visions dynamiques simples à manipuler, par exemple sous forme de tableau de bord. La création des rapports et des tableaux de bord est dévolue aux informaticiens. Pour cela, on utilise des outils ou des frameworks déjà existants. Pour le reporting par exemple, SQL Server Reporting Services ou Business Objects. Ces outils de rapport du commerce proposent trois fonctionnalités. Un, la création de visions intermédiaires de schémas de données. Deux, la création de rapports riches montrant les informations dans des tableaux et dans des graphiques. Et trois, la possibilité pour des utilisateurs plus avancés de créer leurs propres rapports à l'aide justement de cette vision simplifiée des données et de les publier pour les réutiliser et les partager. Business Objects propose par exemple la notion d'univers. Il s'agit d'une couche d'abstraction des données sources simplifiée pour que les utilisateurs puissent créer leurs rapports par un système de glisser-déposer. Ce sont des outils qui cherchent non seulement à bien présenter les données, mes également à fournir aux utilisateurs finaux des moyens d'être plus autonomes et de pouvoir interroger eux-mêmes les données aisément. Pour les utilisateurs plus avancés, il y a des outils d'interrogation interactive des données des cubes. L'analyse multidimensionnelle se représente logiquement sous forme de tableau croisé dynamique. Dans Excel, par exemple, il est facile pour quelqu'un qui a l'habitude de l'outil d'importer une source de données qui est un cube SQL Server Analysis Services et de déposer, sur les axes verticaux et horizontaux, des attributs ou des hiérarchies de dimensions, puis de placer dans les mesures des faits qui vont être agrégés selon la granularité des dimensions pour des résultats très rapides. Le tableau croisé dynamique peut être filtré, on peut descendre dans les hiérarchies de dimension pour avoir des données de plus en plus fines, et on peut déplacer les axes sur l'horizontale et sur la verticale. Sur les deux axes, on peut croiser les dimensions. Par exemple, sur l'axe vertical, on pose la dimension des produits, ensuite la dimension des magasins, et un croisement se fait pour nous montrer les ventes de chaque produit par magasin. Ces opérations sont bien connues : on parle de drill down pour ajouter des axes d'analyse et affiner les mesures, et de drill up lorsqu'on retire un axe d'analyse pour obtenir des totaux plus larges. On parle de slicing lorsqu'on découpe les mesures par nombre de dimensions, encore une fois pour les analyser plus finement, et de dicing lorsque comme avec un dé on pivote les dimensions pour faire des analyses, plutôt horizontales ou verticales. Ces outils de manipulation de cubes apportent un réel plus aux décideurs car ils leur permettent de manipuler les données à volonté sans jamais avoir à faire appel à des informaticiens. Ils existent sous forme d'applications de bureau, nous l'avons vu avec Excel, mais aussi très souvent sous forme d'applications web, parfois intégrées dans un portail. Lorsque vous bâtissez un système décisionnel, vous devez choisir l'outil le plus approprié aux besoins de vos utilisateurs car c'est un des points les plus importants pour que le décisionnel soit utile et qu'il soit accepté.

Les fondements de l'informatique décisionnelle

Abordez les principes fondamentaux de l’informatique décisionnelle. Explorez la gestion des données et leur traitement, les méthodologies et les technologies utilisées, etc.

1h05 (16 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :29 sept. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !