Les fondements de la langue française : La ponctuation

Définir la fonction des parenthèses

Testez gratuitement nos 1304 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
L'usage des parenthèses pour encadrer une partie de phrase ou une phrase entière a une signification spécifique. Nicolas Bonnefoix vous en donne la définition.
04:39

Transcription

Les parenthèses sont très probablement issues de ce que l'on appelait jadis la virgula suspensiva qui prenait la forme de barres transversales, mais les premières parenthèses, telles qu'elles furent inventées à la fin du XIVe siècle par le Florentin Coluccio Salutati ressemblaient plus à des chevrons. Selon le journaliste Pedro Uribe Echeverria, c'est l'imprimeur Nicolas Jeanson qui leur a donné la forme arrondie qu'on leur connaît vers 1470. Comme les guillemets et les crochets, les parenthèses fonctionnent par deux, deux éléments distincts. Une parenthèse ouvrante, avec la touche 5 sur votre clavier, et une fermante avec la touche °, le petit rond en exposant, et comme les autres aussi, elles marquent l'insertion d'éléments détachés et isolés par rapport au reste de la phrase. À l'oral, elles correspondent à une sorte de suspension mélodique, l'intonation change quand on aborde cette parenthèse. À quoi servent-elles exactement ? Elles servent à isoler un mot ou un groupe de mots au sein d'une phrase. Il s'agit généralement d'une précision qu'on n'a pas jugé bon de faire figurer directement dans le texte. Exemple : « Il est parti chercher les documents originaux (au siège de la société). » Ainsi, on indique au lecteur que ce que l'on va dire est secondaire, que cela pourrait être retranché sans affecter ni le sens ni la syntaxe et qu'à la rigueur il peut en faire l'économie de lecture. Dans les écrits professionnels, on préférera enlever carrément tout ce qui est superflu, c'est pourquoi les parenthèses y sont si rares. Cela peut être aussi un commentaire personnel qu'on tient à faire apparaître, mais pas en note de bas de page. À mon goût, cela complique la lecture. Si vous pouvez vous en passer, faites-le, « Il a pris de belles initiatives cette année (il faut dire que son manager l'a poussé en ce sens). » Ça peut être aussi une rectification à éviter autant que possible dans les écrits pros où on ne gardera que l'essentiel de la réflexion, « Elle a réussi son examen (enfin, elle a été admise à l'oral). » Comme l'usage des parenthèses ne facilite pas l'assimilation ni la compréhension d'un texte, il vaut mieux ne pas en abuser et limiter à quelques mots, quelques courts segments de phrase. Par ailleurs, on compte un certain nombre d'usages particuliers des parenthèses. On utilise les parenthèses dans les pièces de théâtre pour indiquer un jeu de scène. C'est ce que l'on appelle en dramaturgie les didascalies. Parfois, au sein d'un dialogue dans un roman, on peut les trouver avec la même fonction. Exemple : « - Va la chercher ! Lui ordonna-t-il en beuglant (mais elle ne se laissa pas faire). Quoi ! Tu te rebelles, maintenant ? » Elles servent aussi à signaler des variantes de genre et de nombre pour un nom ou un adjectif, « Il est vain de chercher le ou les responsable(s). », avec S entre parenthèses à la fin de responsable. Elles servent à introduire les références d'un ouvrage d'où on vient de tirer une citation, « Il n'y a pas que les maux du corps auxquels savent pouvoir, s'ils le veulent bien, les saints personnages qui nous protègent de toutes parts. » (Pierre-Jakez Helias, Le Cheval d'orgueil,…) Laissez-moi vous dire deux ou trois mots pour finir sur leur cohabitation avec les autres signes de ponctuation. En gros, ça fonctionne comme avec les guillemets. Si c'est une phrase entière qui est comprise entre parenthèses, on la débutera par une majuscule et la ponctuation finale interviendra avant la parenthèse fermante, « Nous avons réalisé cette année des résultats exceptionnels. (Par rapport à l'année dernière, cela va du simple au double.) » En revanche, si la parenthèse s'inscrit dans une phrase englobante, cette dernière garde sa ponctuation. Il n'y aura pas de majuscule juste après la parenthèse ouvrante et la parenthèse fermante sera forcément devant le point final, « Il va essayer de prendre des parts de marché sur la Chine (c'est son objectif). » Petite précision, la phrase incluse dans les parenthèses, elle-même englobée dans une phrase plus large, peut comporter quand même un point d'interrogation ou un point d'exclamation, voire des points de suspension, mais tout cela sera indépendant du reste de la phrase et de la ponctuation générale. On pourra donc voir quelque chose comme, « Il a de réelles compétences (innées ou acquises ?) pour ce travail. » Voilà, on a résumé tous les grands usages des parenthèses. Voyons maintenant ceux de leurs cousins, les crochets.

Les fondements de la langue française : La ponctuation

Maîtrisez la ponctuation en français, essentielle pour structurer la phrase et contribuer à la compréhension de votre message. Respectez ainsi les standards établis.

1h37 (28 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :30 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !