SQL Server 2016 : Les nouveautés

Découvrir Stretch Database

Testez gratuitement nos 1246 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
L'option Stretch Database vous permet de déplacer une partie de vos données dans SQL Azure. Vous allez pouvoir profiter d'un stockage extensible dans un mode hybride cloud.
04:38

Transcription

Microsoft fait de plus en plus de SQL Serveur, une base de données hybride, c'est-à-dire, hybride entre ce qu'on appelle du « on-premise » c'est-à-dire des applications qui sont sur vos serveurs, et du « Cloud », donc des applications sur un « Cloud public », com « Azure », bien entendu de Microsoft. Donc, on parle d'« Hybride Cloud », depuis SQL Serveur 2014, et un des ajouts de cet offre « Hybride Cloud », c'est ce que Microsoft a appelé la « Stretch Database ». Vous avez ici, toujours ma base de données d'exemples « Pacha Data » et par exemple, j'ai une table dans tout ça, qui commence à devenir volumineuse. Elle prend beaucoup de place sur mon serveur, et j'aimerais en déplacer une partie des données, peut-être des données d'archives sur « Azure ». Eh bien, avec SQL Serveur 2016, cette possibilité est totalement intégrée dans le moteur, avec cette fonctionnalité qui s'appelle « Stretch Database ». Je vais vous le montrer assez brièvement, sans aller jausqu'au stockage « Azure », à travers l'utilisation de l'assistant, qui va vous simplifier la vie pour cette opération. Donc pour cela il faut bien sûr que vous y ayez un « Compte Azure », un abonnement « Azure », sur « SQL Azure ». Donc, clic droit sur ma base de données, « Tâches » et « Stretch ». Je vais activer Stretch, je pourrais ensuite le désactiver, si j'en ai besoin, je peux surveiller après coup le transfert des données, ou quelle est la part qui est sur Azur, de la part qui est en local. Donc, en activant, j'ai un assistant qui va me guider dans cette opération. Première chose : l’assistant va tester toutes les tables pour savoir si elles sont compatibles. Bon, ici, je n'en ai pas beaucoup. Parce qu'une table compatible ça va être une table qui n'a pas, à l'heure actuelle, un certain nombre de choses, qu'on a habituellement dans toutes les tables. On ne peut pas avoir de réplication, on ne peut pas avoir de contrainte check, on ne peut pas avoir de contrainte de défaut, on ne peut pas avoir de colonnes calculées. Mais également, il y a des limitations sur la présence de clés étrangères, sur les clés primaires également. Donc, j'ai une table ici, qui convient bien, qui n'a absolument pas de clé étrangère, pas de relations avec d'autres tables, et qui donc, est candidat possible pour être stretchée si vous voulez sur Azur. Je vais migrer ici, soit la table toute entière, si c'est une table d'archive, ça a du sens de la migrer complètement dans Azure, et donc, maintenir ici, la visibilité ou bien je peux choisir des lignes spécifiques, je vais donner un nom à ce filtre, je vais l'appeler par exemple, « Annie » ou n'importe quoi, mais ce n'est pas grave et je vais prendre seulement les noms qui correspondent à Annie. Donc, voilà, c'est un exemple. Je fais un petit Check, j'ai donc une requête. On me dit, bon, ça ne marche pas, parce que j'en ai zéro, donc, je vais faire « Pas Annie », et on va dire différent de. Voilà, Success, il y en a. J'ai donc nommé mon filtre, et je vais migrer seulement les lignes qui correspondent à ce filtre. En continuant, je vais me connecter ici à Azure, en mettant mon compte et puis, c'est là, où je vais m'arrêter pour ma Démo, parce qu'ensuite, eh bien, même si je me connecte avec mon compte, je n'ai pas d'abonnement Azure spécifique. Donc, ça veut dire, vous avez un compte, vous avez un abonnement SQL Azure, mais automatiquement, eh bien, une base de données va être créée, votre table va être intégrée dans Azure, et vous la verrez à travers SQL Serveur de façon transparente. Quand je dis votre table, bien sûr c'est la partie des données de votre table que vous avez choisi de migrer. Ensuite, pour voir l'outil de supervision, eh bien, vous retournez dans les tâches, dans Stretch et vous cliquer sur Surveiller, ce qui va vous montrer un tableau de bord, un dashboard vous indiquant quelles sont les tables de votre base de données qui sont migrées complètement ou partiellement dans Azure, et quel est le nombre de lignes de chaque côté. Vous pouvez à l'aide de cette Supervision, aussi récupérer des lignes, annuler le Stretch pour certaines tables, donc être complètement souple dans votre gestion de cette fonctionnalité.

SQL Server 2016 : Les nouveautés

Découvrez les nouveautés de SQL Server 2016. Voyez les options de configuration limitées aux bases de données, le chiffrage de données à partir des applications clientes, etc.

2h26 (27 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !