Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Les fondements des réseaux : Les protocoles et les outils CLI

Découvrir les proxys et la mise en cache en HTTP

Testez gratuitement nos 1340 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Dans cette séquence, vous comprendrez le fonctionnement de mise en cache des navigateurs et des serveurs web, ainsi que le principe de répartiteur de charge.
03:32

Transcription

Pour terminer sur le protocole http, nous allons maintenant nous intéresser dans cette vidéo aux systèmes de proxy et de cache. Http en fait embarque un système de cache natif au protocole, le but étant de ne pas transmettre plusieurs fois sur le réseau la même ressource qui n’aurait pas changé entre un temps T et un temps T+1. Pour ce processus de cache, il existe différents mécanismes, et notamment un système de cache via le navigateur. En fait, lorsqu’un navigateur web discute avec un serveur web, les réponses renvoyées par le serveur sont mises en cache. On entend par « réponses » des éléments de type page html, et surtout du contenu de type image, par exemple. L’avantage majeure, et vous, vous l’avez compris, c’est une économie de bande passante. C’est aussi, également une rapidité dans l’affichage, et la baisse de la charge sur le serveur web. Un serveur web peut indiquer cependant qu’une page ne doit jamais être mise en cache. On peut aussi utiliser un mécanisme de serveur proxy. Dans ce schéma, nous avons des machines sur un réseau local, qui vont interroger un serveur web. Sur le réseau local, il y a un proxy qui a été placé. Lorsque cette machine-là va demander la page d’accueil de ce site-là, au lieu d’aller consulter directement le serveur via la connexion Internet, elle va s’adresser à un serveur de cache. C’est ce serveur de cache qui, lui, va aller faire la requête au serveur web. Une fois la requête effectuée, la page web va être mise en cache localement sur le serveur. Lorsqu’un second client va vouloir demander la même ressource, à ce moment-là, le serveur proxy ne va pas aller redemander inutilement la page web au serveur web, mais va lui renvoyer directement la page stockée en cache. Ce qui va du coup, éviter pas mal de trafics supplémentaires et économiser de la bande passante. Alors, on peut mettre en place sur les proxy, des systèmes de filtrage de contenu, c'est-à-dire interdire par exemple la consultation de certaines URL, d'interdire l'accès d’une machine, par exemple sur le réseau, à Internet. Il y a de multiples possibilités de le faire. Dans tous les cas, et en général, c’est au niveau du navigateur de la machine cliente, que l’on va indiquer qu’il faut utiliser le proxy et l’adresse du proxy. Il arrive également, et c’est de plus en plus souvent le cas, qu’un site web soit hébergé sur une architecture dite distribuée. Ce type d’architecture repose sur un ou plusieurs serveurs appelés serveurs frontaux ou load balancer. Les serveurs frontaux vont réceptionner les requêtes http des clients et les orienter vers plusieurs serveurs web capables de traiter les requêtes. Ici, on va adresser une requête http au serveur frontal, et celui-ci va faire suivre la requête sur le premier serveur web. Le frontal reçoit une requête qui vient d’un autre client, et voyant que le premier serveur est occupé, il va transférer la requête sur un deuxième serveur. On peut aussi placer sur ce genre de serveur frontal, un serveur de cache. Ce qui est pratiqué aujourd’hui pour des sites à très forte fréquentation, notamment linkedin.fr ou .com, est de placer des serveurs web dans plusieurs data centers dans le monde entier et rediriger les utilisateurs selon la zone géographique, à partir de laquelle la requête a été effectuée. On cherchera à envoyer la requête du client finalement vers le serveur web le plus proche, afin d’optimiser les perfs, la réactivité, les temps de réponse du site. On appelle ça des serveurs de CDN, Content Delivery Network. Dans cette vidéo, nous avons pu voir comment fonctionne le système de cache, en http. Nous avons vu qu’il peut être réparti sur le navigateur, mais aussi sur des serveurs qui sont dédiés.

Les fondements des réseaux : Les protocoles et les outils CLI

Abordez les caractéristiques des protocoles tels que HTTP pour le web, SMTP pour la messagerie, etc. Découvrez également des outils en ligne de commande ou en mode graphique.

2h21 (37 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Thématiques :
IT
Administration réseau
Spécial abonnés
Votre/vos formateur(s) :
Date de parution :27 juil. 2017
Durée :2h21 (37 vidéos)

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !