Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

L'essentiel d'Illustrator CC 2017

Découvrir les outils de texte

Testez gratuitement nos 1344 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Découvrez les différentes méthodes de saisie de texte dans Illustrator. Travaillez ainsi avec le texte de point, le texte captif dans une zone de remplissage et le texte curviligne suivant un contour défini.
05:21

Transcription

Nous allons découvrir le texte dans Illustrator. C'est vrai qu'Illustrator est un outil de dessin et que bien souvent, on va dessiner nous-mêmes les éléments qui nous intéressent, mais il peut être intéressant bien entendu d'y intégrer du texte ne serait-ce que pour mettre des annotations. ou tout simplement pour faire de la mise en page, voire même de la mise en page évoluée. On va retrouver d'abord des panneaux comme le panneau de caractères, le panneau de paragraphe et le panneau OpenType. Ces panneaux, pour pouvoir les avoir à portée de main, je vous conseille de les positionner dans un espace de travail qui les contient, comme je l'ai fait ici. Et on y retrouvera également les styles de caractère et styles de paragraphe. Pour parler du texte, il existe un outil texte qui est positionné dans la palette d'outils et accessible avec la lettre T comme texte. Si vous cliquez sur cet outil et maintenez vous voyez qu'il existe bien d'autres outils que celui que l'on a vu. Mais on va commencer d'abord par l'essentiel, c'est à dire faire du texte de point, du texte captif, du texte curviligne. Le texte de point c'est un texte que l'on va positionner tout simplement en faisant un simple clic. Si vous faites un simple clic, vous positionnez donc un point et à partir de ce point, le texte va s'étaler sur la partie droite. Par défaut, vous avez un faux texte qui apparaît, mais prêt à être remplacé par celui que vous allez vouloir saisir. Si vous définissez donc que c'est du texte de point, par exemple, voyez que le texte se saisit bien par rapport à ce point, et lorsqu'on continue, évidemment, la suite se fait toujours ver la droite. On le voit par la présence de cette icône qui montre que le texte est aligné sur le point d'impact de départ sur sa partie gauche. Ici, sur son centre. Ici, sur sa partie droite. Il est où, ce point, pour le texte de point ? Si vous prenez un outil de sélection, vous le voyez apparaître. Il est ici, effectivement, en bas à gauche. La caractéristique du texte de point, si je viens le prolonger en appuyant sur la lettre T et en continuant de saisir du texte c'est que tant que vous ne définissiez pas que vous voulez revenir à la ligne, lui continue sur la même ligne. C'est un texte avec un seul point de référence. À la différence du texte captif, que l'on va pouvoir créer lui en prenant l'outil texte toujours et, au lieu de simplement cliquer, je vais pouvoir cliquer et glisser. Notez d'ailleurs la présence d'un petit rectangle qui nous montre bien qu'effectivement, par cliquer et glisser, je crée une zone de texte. Et cette zone se remplit là aussi d'un faux texte, ce qui n'est pas obligatoire. Vous pouvez demander dans les préférences, dans le menu Édition sur PC ou dans le menu Illustrator sur Mac, d'aller dans la zone de texte et lui dire que vous ne voulez pas remplir les nouveaux objets de texte, mais les laisser vierges. Ceci dit, c'est assez pratique. On se rend compte exactement de ce que cela peut contenir et on peut d'emblée commencer à changer les caractéristiques du texte par rapport à la longueur de celui qu'on va saisir à la place. J'ai bien ici un texte captif. Il est bien dans une forme délimitée par le rectangle que j'ai créé. Il est possible de faire du texte captif sur des formes autres, comme c'est le cas ici dans le cercle. En effet, si vous prenez n'importe quelle forme, qu'elle soit dessinée librement, qu'elle soit créée avec une forme géométrique comme celle-ci, vous allez pouvoir intégrer du texte dedans. Ici, je viens créer quelques points pour définir une forme géométrique et je vais demander de mettre du texte dans la forme. Pour cela on prend l'outil texte toujours, et l'on vient à côté du contour. Regardez bien, la forme rectangulaire quand on vient sur le contour se positionne sur un cercle. C'est la représentation de l'activation du texte captif. Je clique dessus, et le texte se positionne bien à l'intérieur de la forme, et l'épouse. Enfin, le texte curviligne va lui suivre une courbe que vous aurez créée. Si je prends par exemple cet outil pour justement dessiner une courbure en définissant quelques points, je vais demander, en appuyant sur la touche Échap pour échapper à la suite de ce tracé, de prendre l'outil texte en appuyant sur la lettre T. Mais attention, si je viens sur la lettre T, je vois que je passe sur cette icône si je suis dans le texte, pour faire du texte captif. Il faudra donc être exactement sur le tracé pour voir apparaître un outil texte avec une autre icône, qui montre bien que le texte que vous allez taper va être positionné sur cette courbe, centré sur elle à droite ou à gauche en fonction. Si je reprends les curseurs, je retrouve bien ici des curseurs d'entrée et de sortie qui permettent éventuellement de déplacer le texte sur la courbe. On va donc retrouver, avec cette possibilité, ce déplacement grâce au curseur que l'on voit ici. Je clique et je glisse pour le changer d'une part de place, d'autre part de positionnement par rapport à la courbe. C'est bien du texte curviligne. Enfin, pour le texte, il y a une chose importante, c'est d'afficher des caractères qui vont nous aider à comprendre ce qui se passe. Dans le menu Texte, tout en bas, Afficher les caractères masqués. Ces caractères sont des caractères qui ne s'impriment pas, mais qui ont bel et bien été saisis. Comme, par exemple, ce petit point, qui montre une espace entre deux mots. Ce sera pratique pour voir si éventuellement vous avez fait une erreur en insérant non pas une mais deux espaces. Sans avoir affiché ces caractères, il est parfois difficile de percevoir la différence qu'il y a au niveau de l'espace. On y trouvera également cette patte de mouche montrant qu'on ait retourné à la ligne, qu'on a changé de paragraphe. Ou encore ce dièse, montrant qu'il n'y a rien à la suite de ce texte. Et d'autres caractéristiques encore, comme la touche de tabulation, par exemple, qui permet d'intégrer des chevrons, montrant que le texte va se positionner carrément plus loin par rapport à d'éventuels taquets de tabulation que l'on pourrait positionner. Pensez donc à travailler avec ce mode affichage des caractères masqués pour bien visualiser tout ce que vous avez saisi, même ce qui ne s'imprime pas.

L'essentiel d'Illustrator CC 2017

Prenez en main les fonctionnalités principales du logiciel de dessin vectoriel de référence. Créez un document, gérez vos espaces de travail, effectuez des sélections, etc.

7h42 (85 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Votre/vos formateur(s) :
Date de parution :26 avr. 2017
Durée :7h42 (85 vidéos)

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !