Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

TYPO3 : ​Intégration avec FLUID Template

Découvrir les différentes notations de ViewHelpers

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Parfois, la notation de base n'est pas adaptée à la situation. Apprenez ici les différentes façons d'utiliser les ViewHelpers ainsi que les cas complexes d'utilisation.
06:43

Transcription

Vous avez dû remarquer dans l'exemple précédent que le viewhelper if était écrit sous une nouvelle forme. En effet, il existe différentes notations de viewhelpers. Prenons l'exemple du viewhelper date. La première notation que nous connaissons est la notation classique. Donc, je vais créer une liste à puces, et je vais écrire mon viewhelper « f:format »... ... « .date »... ... et... ... la date de création de ma page. Ensuite, je vais ajouter le format souhaité... ... « format=d/m »... ... « /Y »... ... et je sauvegarde. Donc, cette notation est la notation classique que vous connaissez déjà. Maintenant, vous allez voir qu'il existe encore deux notations. Donc, je vais noter... ... que ceci est la notation classique... ... et nous allons maintenant voir la première notation inline. Donc, cette notation va ressembler à l'utilisation des variables puisqu'elle va commencer par une accolade, ensuite, nous allons avoir le nom de notre viewhelper... ... « f:format »... ... « .date ». Puis je vais ouvrir une parenthèse pour affecter mes propriétés, donc, « format: »... ... « d/m/Y ». Je vais ensuite donner à mon viewhelper la date à formater. Donc, c'est une nouvelle propriété, donc, « ,date »... ... « : »... ... ouvrez les guillemets... ... « data. »... ... « crdate ». Je peux maintenant fermer ma parenthèse et mon accolade. Donc, cette notation... ... est la notation... ... inline... ... numéro 1. Je peux sauvegarder, et retourner voir mon affichage frontend. Je recharge la page, et je vois bien que les deux notations donnent exactement le même résultat. Voyons maintenant la dernière notation. Donc, cette notation va fonctionner sur une logique différente des autres, puisque plutôt que de donner une date à un viewhelper, je vais dire à ma date comment se formater. Donc, vous allez comprendre. Ça va être la notation... ... inline... ... 2. Et donc ici, je vais appeler ma date... ... « data.crdate », et je vais appeler mon viewhelper directement dessus. Donc, pour ça, je vais faire une flèche... ... le nom de mon viewhelper « f:format »... ... « .date », le format à utiliser comme d'habitude... ... il n'y a pas de guillemets ici... ... « format: » guillemets... ... « d/m/Y ». Je peux fermer ma parenthèse et mon accolade. Je sauvegarde, et je peux maintenant retourner voir mon affichage frontend. Je recharge et je vois encore une fois que le résultat final est exactement le même. Cette dernière notation est particulièrement intéressante puisqu'elle va me permettre d'enchainer le formatage des données, c'est-à-dire que, par exemple, je vais pouvoir effectuer, une nouvelle fois, une opération de formatage sur ma donnée. Donc, maintenant que j'ai transformé ma date en date réelle, je peux, par exemple, la croper avec la fonction crop. Donc, j'ajoute à la suite une nouvelle flèche. J'appelle le viewhelper crop « f:format.crop »... ... et là, la propriété « maxCharacters »... ... et pour l'exemple, nous allons la mettre à 2. Donc, ici, évidemment, ça n'a pas trop d'intérêt, mais ça peut être très utile dans certains cas. Je reviens sur le frontend, et je recharge. Et là, je vois que ma date a bien été cropée. Donc, cette notation est très utile puisqu'elle va vous permettre de ne pas avoir à imbriquer les viewhelpers. Puisque si nous avions voulu le faire complètement avec la notation classique, nous allons voir ce que ça aurait donné. Donc, je vais reprendre la notation classique. Et je vais ici ajouter... ... le formatage pour découper ma date... ... « crop »... ... « maxCharacters »... ... « = 2 »... ... et je vais refermer mon viewhelper, derrière ma date... ... « Notation classique imbriquée ». Je sauvegarde, et je retourne sur le frontend. Donc, je vois ici que j'ai bien le même résultat, mais le code est beaucoup plus complexe et beaucoup moins clair. L'autre point important de la notation inline est que vous allez pouvoir l'utiliser dans des balises HTML. Par exemple, je pourrais afficher ma date, dans la balise title, par exemple. Donc, je vais ajouter un attribut alt à mon title, et je colle ici ma notation en inline. Je sauvegarde, et je recharge la page. Donc, si j'inspecte ici mon élément, je retrouve bien ma balise alt. Donc, évidemment ça n'a pas d'intérêt de mettre une balise alt sur un élément h1, mais vous comprenez bien l'exemple. Enfin, la dernière utilité de cette notation va être de pouvoir l'utiliser directement dans des viewhelpers. Donc, nous allons faire un exemple ici avec un viewhelper if. ... « f:if »... ... « condition »... ... « = »... ... ici, je vais utiliser la notation inline de ma date... ... et je vais donc maintenant vérifier si la date de création de ma page est supérieure ou non au 28e jour du mois. Donc, je vais garder uniquement le jour, et je vais utiliser l'opérateur «  28 »... ... « f:then », si oui, alors j'affiche oui... ... et si non... ... j'affiche non. Je sauvegarde, et je vais vérifier le résultat. Je recharge, et je vois ici que la date de création de ma page n'est pas supérieure à 28. Donc, si j'inverse l'opérateur... ... Donc là, je vérifie si ma date est inférieure ou non à 28. Je sauvegarde et je retourne voir le frontend. Eh oui, ma date est bien inférieure à 28.

TYPO3 : ​Intégration avec FLUID Template

Apprenez à intégrer avec FLUID, le langage officiel de templating de TYPO3. Passez de la méthode classique des markers vers FLUID, et abordez les bonnes pratiques.

1h36 (24 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
TYPO3 6
Spécial abonnés
Date de parution :16 juin 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !