​L'essentiel d​e​ Pixelmator​​

Découvrir les catégories d'effets

Testez gratuitement nos 1300 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
La palette d'effets contient 138 filtres classés en neuf catégories. Il s'agit du centre névralgique de Pixelmator. Apprenez ici à vous en servir.
04:58

Transcription

Maintenant nous allons attaquer à la correction de l'image. La correction de l'image on va pouvoir beaucoup la faire voire presque exclusivement la faire grâce à une palette spéciale qui va se trouver toujours dans la « Présentation » qui va s'appeler la palette des effets. « Afficher effet ». Je vais pouvoir même la tirer jusqu'en bas. Vous allez avoir des tas de petites icônes qui vont être reparties par en fait catégorie. Et vous voyez qu'ici je vais avoir la catégorie du « Flou », la « Déformation », « l'Ajustement des couleurs », « Rendre net », « Carreau » et ainsi de suite. On va voir un petit peu tout ça. Vous pouvez afficher tous les effets ou par exemple privilégier « Ajustement des couleurs ». Et vous avez « Ajustement des couleurs » qui apparaît d'abord. Il y en a beaucoup. Et si je peux passer à autre chose, « Carreau » en dessous, tous les effets qui vont nous permettre de faire des effets psychédéliques. Et si je veux aller sur « Flou », je vais avoir les effets de flou. Donc là c'est déjà une première chose. Je vais rester sur les ajustements de couleurs parce que on va parler après. Ici vous avez la possibilité de tirer ça, et ce qu'il va vous montrer aussi les effets comme ça. Ça ne me paraît pas très nécessaire. Ça vous fait perdre pas mal de place. Donc ce n'est pas très nécessaire. Éventuellement si vous avez des effets un peu particuliers, on pourra aussi aller les mettre dans les Favoris dont on en reparlera éventuellement. Quel est l'intérêt aussi ? C'est que dans les menus aussi je vais retrouver par exemple « Ajustements des couleurs » ici. Je vais retrouver peut-être dans le menu « Édition ». Je crois que je vais retrouver « Transformer ». Tout ça c'est ce qu'on va avoir aussi ici, « Déformation », « Transformer », etcetera. Je vous conseille de vraiment vous en tenir à la palette de la « Navigation d'effets ». Ça me paraît être vraiment de ce qui est nécessaire. Alors comment ça marche ? En fait ça va marcher d'une manière très simple. Je vais prendre celui-là parce que vous allez voir comme ça l'intérêt. En fait l'idée c'est que vous allez prendre l'effet et que quand vous regardez l'effet, vous bougez le curseur et il vous montre l'effet en animation. Vous voyez ça inverse. Là ça va me changer la couleur. Là ça va désaturer. Là ça va passer en noir et blanc. Là en sépia. Vous voyez, on a plein de chose comme ça possible, jusqu'à éventuellement des préréglages pour les ajustements des RAW. Là ça ne sera pas tellement le sujet mais voilà ce qui vous permet de développer donc les fameux RAW qui sont des fichiers, qui sont issus des appareils réflexes souvent et qui sont des fichiers bruts, c'est-à-dire sans aucune interprétation dans le logiciel du boîtier. La lumière est captée par le capteur brut et après c'est vous qui développez à votre convenance. Mais ça on n'en parlera pas trop ici. Par exemple je vais décider que, je voudrais faire une petite luminosité par exemple. Je vais prendre la luminosité et je vais la glisser dedans. J'ai un petit plus et quand je lâche j'ai le menu qui apparaît et je peux donc éclaircir, assombrir, mettre plus de contraste, moins de contraste. Donc je pourrais éventuellement faire quelque chose un peu comme ça par exemple. Je fais « OK » et voilà l'effet a été appliqué. Ce n'est pas très difficile le maniement c'est le moins qu'on puisse dire. Je peux toujours l'annuler avec la « Commande+Z », bien évidemment, voilà. Et je peux faire comme ça travailler avec la plupart de ces effets. Alors je crois qu'il y en a 160. On ne va pas voir les 160 mais on va voir les principaux, ceux qui vont vraiment beaucoup vous servir. Et on va commencer par tout ce qui concerne la correction de l'image et notamment dans la prochaine vidéo, on va voir donc la correction de la densité qui elle va être très importante. Je voulais quand même bien spécifier que si je fais une sélection. Admettons je vais faire une sélection du visage. Voilà. Je peux prendre les cheveux aussi. Je vais faire une sélection comme ça un peu large. Cette sélection si je veux lui appliquer du sépia à l'intérieur, voilà. Le sépia a été appliqué sur la sélection. Je fais « OK ». Voilà. Je peux faire « Commande+D ». Vous voyez que maintenant mon visage est sépia. Éventuellement pour que les effets marchent à tous les coups, il faut bien évidemment que votre calque soit sélectionné. Si vous avez plusieurs calques comme ça va être certainement le cas à pas mal de temps, il faudra sélectionner le calque sur lequel vous voulez appliquer l'effet. Le calque devient bleu. Dans ce cas ça veut dire qu'il est sélectionné. J'annule ce que je viens de faire. Voyez pas de problème. On peut revenir en arrière.

​L'essentiel d​e​ Pixelmator​​

Prenez en main les fonctions dont vous avez besoin pour retoucher vos images avec Pixelmator. Utilisez les sélections, les calques, les masques de fusion, les filtres, etc.

3h27 (45 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !