Java pour les développeurs Android

Découvrir les boucles for et while

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Découvrez les boucles for et while. Grâce à elles, vous pourrez développer des blocs d'instructions un grand nombre de fois.
08:54

Transcription

Dans cette vidéo, nous allons nous consacrer à la syntaxe de la boucle « for » et de la boucle « while », tout en avançant dans notre projet. Dans la première partie, nous allons créer une méthode Ajouter qui, quand on clique sur le bouton « Ajouter », ajoute le contenu des deux EditText à notre texte du console. Dans une deuxième partie, nous allons compléter notre bouton « Ajouter plusieurs » qui, en fonction du chiffre inscrit sur la SeekBar, ajoutera le contenu des EditText. Commençons par la méthode Ajouter. Elle prend en paramètre deux String : le nom et le prénom et elle ne retourne aucun élément, donc on peut mettre « void ». On va écrire dans la console, si on fait un « setText » ça va remplacer. On va donc faire un « append » qui va ajouter au texte existant « nom + prénom ». Si je m'arrête là, je vais avoir le prénom d'une personne collé au nom de la personne suivante. Je vais bien rajouter le caractère « \ n » qui représente un retour à la ligne. OnCreate étant la première méthode, je vais initialiser mon « tv_console » à vide pour qu'il n'y ait rien au départ. À chaque fois que je vais lancer mon projet, je vais passer dans onCreate, et je vais réinitialiser mon texte du console. Pourquoi le faire dans le onCreate plutôt que dans le fichier XML ? Parce que dans le fichier XML, je vais pouvoir mettre n’importe quelle valeur qui me servira d'exemple pour avoir mon rendu graphique de mon IDE, voir à quoi ressemblera mon écran quand il y aura du texte dedans. Mais, par contre, à l'exécution, comme je l'aurai remis à zéro dans le onCreate, j'aurai bien la valeur que je veux. Ma méthode Ajouter. Je vais donc l'appeler sur le clic du bouton « Ajouter » et lui transmettre mon nom et mon prénom. Je teste le rendu. Nous sommes bon. Maintenant, faisons en sorte que, si je sélectionne la valeur 4, et que je fasse « Ajouter plusieurs », ça m'ajoute quatre lignes. Donc je vais avoir besoin du bouton « Ajouter plusieurs », que nous avons déjà récupéré, et du SeekBar. Le SeekBar, nous lui avons donné l'ID « sb ». Son typage, c'est « SeekBar ». Je lui donne le nom de la variable. Je l’appelle « sb » également. Voilà, j'ai récupéré ma SeekBar. Quand je vais appuyer sur « Ajouter plusieurs », je vais arriver ici. Je vais avoir besoin de récupérer le contenu de ma SeekBar, la valeur qui est représentée, que je vais appeler « nb » pour nombre. Je prends ma variable « sb » qui représente ma SeekBar. « .get ». Vous commencez à comprendre que « get » c'est pour récupérer les choses, et « set » c'est pour les modifier. Pour récupérer la valeur du SeekBar, c'est « getProgress ». Pour la modifier, ce sera « setProgress ». Pour récupérer le nom et le prénom, cela ne change rien. Là : plusieurs optiques. Soit je crée une autre méthode Ajouter, que je pourrai appeler « Ajouter plusieurs », mais, par simplicité, je vais compléter ma méthode Ajouter déjà existante, en lui demandant le nombre. Et ici, en l'occurrence, je vais me contenter de n'ajouter qu'une seule personne. Je n'ai plus qu'à appeler ma méthode Ajouter. Voilà, maintenant nous allons pouvoir nous consacrer à la boucle « while ». Donc ici, il va falloir faire cette action un certain nombre de fois, représentée par la variable « nb ». La syntaxe : je vais commencer par la boucle « while ». Je vais créer une variable, souvent appelée « i », que je vais initialiser à 0. Tant que cette valeur n'aura pas atteint ma valeur voulue, je vais exécuter tout ce qui se passe entre les deux accolades de ma boucle « while ». Si je me contente de faire « i++ », je vous rappelle qu'« i++ » permet d'incrémenter de 1, je fais faire « i++ » jusqu'à ce que « i » atteigne la valeur « nb ». Si on a mis la valeur « nb » à 4, donc si mon SeekBar est à 4, ici je transmets 4. Donc je vais faire quatre boucles car quand « i » vaudra 3, 3 sera inférieur à « nb », je rentre bien dedans, quand « i » vaudra 4, je sortirai. Je n'ai plus qu'à prendre cette ligne et à la mettre à l'intérieur de ma boucle « while ». Voilà, j'ai fait une boucle qui me permet d'exécuter une certaine action, un certain nombre de fois. Juste pour que toutes les lignes aient un nom différent, je vais simplement rajouter mon « i », ce qui fait que j'aurai nom prénom 1, nom prénom 2, nom prénom 3, et ainsi de suite, en commençant par 0. On peut tester. 0, 1, 2, j'ai bien ajouté deux lignes. J'ai commencé à la valeur 0. Donc 0 et 1. Il n’y a pas la valeur 2 puisqu’on ne va en rajouter que deux, et quand « i » atteint la valeur 2, on est bien sorti. Je vais faire exactement la même chose, mais cette fois avec une boucle « for ». Je vais mettre tout en commentaire. Pour mettre tout en commentaire, au passage, je vais dans les settings, dans la Keymap, « comment ». C'est cette ligne-là. Ici, c'est « CTRL » plus le « / » du pavé numérique, dans mon cas, après on peut très bien le changer. Si je veux enlever ces commentaires, je refais la même chose. Maintenant, je vais le faire avec une boucle « for ». L'intérêt de la boucle « for », c'est qu'en fait c'est une boucle « while » sauf que certaines parties sont entre les parenthèses. Par exemple, le « int i = 0 », je vais le mettre, « ; », ma condition, « ; », mon incrémentation, et pas de « ; », on termine la parenthèse. Au milieu, je vais mettre mon instruction. Si on regarde, c'est exactement la même chose. C'est juste que les choses sont ont écrites différemment. L'intérêt de la boucle « for », c'est qu'on initialise la variable à l'intérieur de la boucle « for ». Du coup, le « i » n’est valable qu'à l'intérieur de la boucle « for ». Ça me permet de pouvoir faire un deuxième « for » derrière, en réutilisant la même variable « i ». Ça évite de partir sur un trop gros nombre de variables. Allons un peu plus loin avec la boucle « for ». Si je veux initialiser plusieurs variables, ici je peux mettre une virgule et initialiser une deuxième variable. Si je veux mettre plusieurs conditions, on va les séparer par un opérateur logique. Il y a le « et » et il y a le « ou ». Le premier, le « et », aussi appelé « and », on l'écrit avec le double symbole esperluette : « && », aussi appelé "« et » commercial". Dans cet exemple, il faut que « i » soit inférieur à « nb », et que « nb » soit supérieur ou égal à 0. Les deux conditions doivent être vraies pour que les itérations continuent, sinon on sort de la boucle « for ». Le deuxième opérateur logique, c'est le « or », aussi appelé "« ou » inclusif". Il s'écrit avec un double pipe, la touche « ALT » à droite de la touche « espace » plus la touche « 6 ». Dans notre exemple, « i » doit être inférieur à « nb », ou « nb » doit être inférieur à 1, soit l'un, soit l'autre, soit les deux. C'est le « ou » inclusif. Si les deux conditions sont fausses, et uniquement si les deux conditions sont fausses, on sortira de la boucle « for ». Voilà, vous avez maintenant une idée de comment fonctionne la boucle « while », la boucle « for », et on y reviendra plus tard quand on travaillera avec les collections.

Java pour les développeurs Android

Prenez en main la syntaxe et les concepts de Java pour vos développements d’applications pour Android. Abordez les variables, les chaînes de caractères, les conditions, etc.

7h01 (65 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Votre/vos formateur(s) :
Date de parution :24 avr. 2017
Durée :7h01 (65 vidéos)

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !