Raspberry Pi : Utilisation des périphériques externes

Découvrir l'environnement Python

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Dans cette séquence, vous allez apprendre à vous familiariser avec votre environnement. Il s'agit ici de travailler avec Python.
06:51

Transcription

Dans cette vidéo, je vais vous parler, un petit peu, de Python. Alors, pourquoi Python ? Parce qu'il va nous servir à commander nos GPIO. Alors, il y a de multiples langages qui savent le faire, c'est pour cela que vous avez Java, ici, Python, forcément, et vous pouvez même grâce à Scratch, avec un patch, programmer vos GPIO avec Scratch. Donc, ça, c'est vraiment pour les plus petits, mais bon, attention, il faut que papa ou maman soient derrière, ou papy, qui s'y connait, un petit peu, en électronique, pour éviter de faire n'importe quoi avant parce que là, c'est forcément fatal, avec ce que je vous ai expliqué précédemment. Pourquoi Python ? Et, pourquoi pas Python ? Simplement, parce qu'il est assez facile d'utilisation. Il n'est pas typé. Mais, rien ne nous empêche de le faire en C, en C++, en Java et en C#. D'ailleurs, on fera un tout petit exemple en C, avec un compilateur GCC, qui est à l'intérieur de l'OS, qui est disponible, avec les bibliothèques qui ont été écrites, vraiment, pour les GPIO sur le ARM. Et puis alors, si vraiment, vous voulez descendre très bas, vous pouvez même le faire depuis le mode console, ou là, vous le faites depuis le Shell. Deux mots sur le Shell, le Shell permet d'effectuer la communication entre vous et le noyau. C'est vraiment ce qu'il y a de plus basique et cela se fait par l'émulateur de console. Donc, à partir de là, bon, il faut quand même en vouloir un petit peu, et puis le Shell, c'est le nom générique que l'on donne justement à cette interface, entre le noyau et vous, mais, par exemple, chez Raspbian, vous mettez « sudo », alors là, forcément, il connait. Mais si je mets cela, par exemple, eh bien, il vous met, en fait, « bash, commande introuvable ». Le Shell de chez Raspbian s'appelle « bash ». Et donc, la commande « fd » n'existe pas. Donc, voilà pour cette précision, qui me semble, tout-à-fait importante. Maintenant, repassons à Python. Donc, maintenant que j'ai fait mes bêtises, en fait, vous pouvez lancer Python 3, depuis, directement, l'émulateur de console. Alors, allons-y. Faisons « 6655 + 98.2 », et voilà. Tout cela en flottant, eh bien, il me fait le calcul, pas de soucis. Si je lui demande me faire un « print("coucou") », eh bien, il me dit « coucou ». Si je dis, « maVariable=36 », Ok, il a enregistré ma variable, il ne m'a pas demandé, du tout, le type de variable. Non, ma variable, c'est bon, si je fais, en appuyant, juste sur la touche du dessus, [inaudible] « maVariable+3 » Bon, eh bien voilà, cela fait 39. Et puis, si je lui dis, « maVariable+ », eh bien, cette fois-ci, je vais changer un peu, je vais mettre « 453 », et puis, je vais dire que ça c'est ma... Alors, cette fois-ci, je vais redéclarer, encore, un type de variable qui va s'appeler « ma_Variable », avec un « underscore ». Ce que l'on fait, normalement, hein, ça c'est plus pour déclarer des fonctions, en fait. Et puis voilà, je lui dis, eh bien, tu me fais cela. Vous voyez, alors, sans point-virgule, sans rien, pas de problème, et puis, à la fin, je lui dis, tu me fais un « print ». Cette fois-ci, ce n'est pas une chaine de caractères que je veux, mais, c'est bien « ma_Variable », qui va me donner le résultat, donc, « 489 ». 453 + 36, eh bien, égal à 489, bref, vous avez compris que vous pouviez faire ce que vous voulez. Ou presque, exemple : si je veux faire une structure de contrôle, alors par exemple, là, c'est « True », avec un grand « T », et puis, plutôt que d'ouvrir et fermer une accolade, en Python, dès que vous mettez « : », cela revient à indenter, et puis, vous écrirez ce que vous voulez, à l'intérieur, en fait, de l'annotation. Cela correspond à ouvrir et fermer une accolade. Donc, cela correspond à tout ce que vous voulez faire. Alors, par exemple, « print("coucou") », je recommence, voilà, et puis, normalement, il est censé me faire « print("coucou") » jusqu'à l'infini, et puis là, vous voyez, hop, terminé. Cela ne va pas, « line 2 », déjà, il fait « hum, hum... », Je ne suis pas d'accord, parce que « IdentationError », « expected an idented block » En fait, il ne l'a pas pris comme un « block ». Tout cela pour vous dire que vous pouvez le lancer depuis l'émulateur, mais ce n'est pas forcément une bonne idée. Alors, moi, ce que je vous propose, c'est d'utiliser ce qui est là et qui est fait pour cela. De lancer le Shell de python 3, non pas depuis le mode console, mais vraiment du mode Shell. Vous voyez, vous obtenez exactement la même chose. Et, on peut faire les mêmes bêtises, si on veut, pour la démonstration, Mais, voilà, nous allons travailler là-dessus, pourquoi ? Parce que nous avons un mode « debug », vous avez des options de configuration, pour y voir plus ou moins clair. Vous avez plein de choses, qui ne sont pas disponibles depuis « LXTerminal ». Concernant l'utilisation de mes fichiers et j'en finirais là, pour cette vidéo. Je vous demanderai d'ouvrir Python 3, et de faire « File », « Open ». Et là, d'aller chercher, donc là, je suis sur le bureau, le fichier en question et de l'ouvrir. Procédez de cette façon, pourquoi ? Parce que, regardez bien, si je fais ceci, je double-clique, la prise en charge, cette fois-ci, de Python, si je fais « Run Module », la prise en charge par le Shell est la version 2. Or, vous avez vu, ici, que vous avez une version 2 et une version 3. Elles sont, totalement, pas compatibles. C'est pour cela, que pour faire tourner des anciens scripts, on a gardé la version 2, mais moi, j'ai tout fait sous la version 3. Et par défaut, en fait, le Shell qui est lancé, c'est le 3. Donc, il faut forcer, pour obtenir le bon code. Forcer l'ouverture du Shell, version 3, car, j'ai écrit mon code en Python 3. Et faites une ouverture depuis le Shell 3. Et là, ça sera quelque chose qui fonctionnera, et là, la prise en charge va pouvoir se faire.

Raspberry Pi : Utilisation des périphériques externes

Communiquez avec le monde extérieur avec votre Raspberry Pi 2. Appréhendez l’utilisation des périphériques externes pris en charge au travers des protocoles I²C et SPI.

2h11 (24 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :24 mars 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !