SQL Server 2016 : Les nouveautés

Découvrir le Query Store

Testez gratuitement nos 1270 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Le Query Store permet de suivre l'évolution de l'exécution des requêtes dans une base de données. Il s'agit d'identifier les régressions et les problèmes de performances.
05:04

Transcription

Une autre nouveauté très intéressante pour le diagnostic et l'optimisation c'est le Query Store ou magasin de requêtes. C'est quelque chose qu'il faut activer par base de données. Donc, je peux le faire graphiquement ici en allant dans le propriétés de la base des données, sous magasin de requêtes et activer le Query Store. J'ai deux options : l'activer en lecture/écriture, ce qui est le mode désiré normalement, et l'activer seulement en lecture. La différence est que le Query store en lecture/écriture va accumuler des informations sur les requêtes qui passent, et puis en lecture seule, il va arrêter d'accumuler ces informations, mais conserver les informations déjè existantes, ce qui peut être utile si vous faites une session de diagnostic et que vous ne voulez pas effacer les données, que les données se remplissent, vous travaillez sur l'existant. A quoi ça va-t-il servir ? Dès que vous l'aurez activé le Query Store va commencer à regarder toutes les requêtes qui passent dans la base de données et à cumuler leur plan d'exécution et les informations de performance d'exécution. Il va donc commencer à calculer des statistiques sur l'exécution à travers le temps de vos requêtes. Ce Query Store va stocker des informations dans votre base de données en plus. Et donc, on va définir ici quelle est la taille maximale du Query Store 100 Mo, ça va être ajouté dans votre base de données, dans le groupe de fichier « Primary ». Et puis, donc, quel est le mode de capture du magasin requête ? Est-ce qu'il va capturer toutes les requêtes qui passent ? Ou bien d'une façon automatique les requêtes les plus coûteuses avec un algorithme interne, on ne peut pas dire quel est le seuil de coût pour être conservé dans le Query Store. Pour les besoins de la Démo je vais prendre tout. Il y a un mode de nettoyage basé sur la taille, soit on a 90% du Query Store qui est rempli et on nettoie, soit on désactive et ne nettoie jamais. Le seuil des requêtes périmées, c'est-à-dire, au bout de 30 jours ici la valeur par défaut est 15 jours normalement. Là je l'ai changé à 30. C'est donc le seuil de jours après lequel on va vider les requêtes du Query Store, et on aura plus de statistiques sur l'évolution de ces requêtes après 30 jours. On a un intervalle de collecte des données que j'ai mis à une minute ici pour faire ma Démo, autrement on peut dire 10, 15 minutes. Ça veut dire que les rapports du Query Store vont être rafraichi selon cet intervalle. Et puis j'ai un vidage des données. Vidage ça veut dire Flush, en fait, c'est-à-dire que le Query Store va maintenir des données en mémoire. Et puis toutes les trente minutes ici, par exemple, va les stocker réellement sur le disque. Donc, cette valeur, état balancé entre des performences d'écriture sur le disque et puis le désir que vous avez de pouvoir conserver ces données même après en crash système. Donc, ici ça veut dire que si mon système crache je peux perdre jusqu'à 30 minutes d'infoirmation Query Store, par contre, si je mets ça à toutes les minutes, par exemple, je vais avoir beaucoup plus d'écritures sur le disque beaucoup plus régulièrement et ça peut diminuer les performences de mon système opérationnel. Bon, voilà, qui est configuré. Je peux à tout moment vider les données du Query Store de façon à tout nettoyer. Je vais simplement faire un OK, ce qui va configurer le Query Store. Et je vous ai mis ici des exemples de requêtes pour le faire en Transact SQL. Alter Database, PachaDataFormation, Set Query Store Off pour le désactiver, à ON pour l'activer, bien sûr, et oui vous avez en Alter Database Set Query Store, Operation Mode, Read Only, Read Write, toutes les options que je viens de vous montrer sont donc disponibles dans des requêtes DDL en transact SQL, bien sûr. A partir du moment où vous avez activé le Query Store ici va apparaître, regardez ici, je vais rafraichir, eh bien, un onglet supplémentaire, magasin de requêtes avec quatre rapports différents. Les requêtes regressées, celles dont finalement le plan d'exécution a changé et les performances sont diminuées. La consommation globale des ressources depuis l'activation du Query Store, c'est-à-dire, voilà, combien on a eu d'exécutions moyennes, combien on a de lectures logiques en moyenne. Je vais basculer sur la grille. Quel est le temps processeur qui a été utilisé. Les principales requêtes consommatrices de ressources, donc les requêtes les plus lourdes. Et puis les requêtes qu'on va pouvoir suivre à l'aide d'un identifiant de requête. Le Query store va chaque fois qu'il voit passer une nouvelle requête créer un ID, un numéro, et je vais pouvoir suivre ces requêtes ici avec leur ID pour savoir comment elles évoluent à travers le temps.

SQL Server 2016 : Les nouveautés

Découvrez les nouveautés de SQL Server 2016. Voyez les options de configuration limitées aux bases de données, le chiffrage de données à partir des applications clientes, etc.

2h26 (27 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !