Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

L'essentiel d'Assembleur

Découvrir le principe de la modulation de largeur d'impulsion

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Exposez le principe permettant d'obtenir une PWM. Suivez la procédure nécessaire à mettre en place pour effectuer sa mise en œuvre.
05:55

Transcription

Dans cette vidéo, je vais vous parler du principe de la modulation de largeur d'impulsion qui est l'acronyme est anglais de PWM. Donc où trouvons-vous cette fonctionnalité au sein de notre microcontrôleur. Il s'agit en fait de toutes les sorties où c'est indiqué CCP Alors CCP comme Capture Compare PWM. Seul le P de PWM va nous intéresser. Alors vous voyez déjà que sur la fonctionnalité CCP déjà il y a trois sous-fonctionnalités. Et en plus sous ces mêmes fonctionnalités, donc ici, vous avez trois modules, donc le module trois deux un et en plus vous avez d'autres modules qui viennent en complémentarité. Attention vue le démultiplexage, vous pouvez être confronté au problème d'utiliser un module et ne plus pouvoir en utiliser un autre. Alors le principe de la PWM, c'est juste le rapport qu'on appelle le rapport cyclique qui est le Ton sur T, donc qui est sans dimension, puisqu'il s'agit de deux temps. Et la tension qui est en sortie, est directement proportionnelle à la tension d'alimentation fois le rapport cyclique que l'on nomme alpha. Alors nous avons le mode PWM tout simple donc CCP avec le P de PWM et vous avez le module ici ECCP qui sont les modules dits améliorés, qui servent notamment au pilotage de charge soit en demi-pont comme ici, soit en pont complet donc des choses qui sont très utilisées par exemple dans les lampes à économie d'énergie pour des onduleurs en demi-pont. Et puis là par exemple pour effectuer du contrôle de moteur en courant continu dans les 4 cadrans. Alors comment s'effectue cette modulation de largeur d'impulsion ? Dans la section 24, donc vous allez retrouver des parties avec des X qui signifient en fait X vous mettez le module que vous voulez utiliser. Donc il faut savoir que si vous utilisez un module, il n'est plus utilisable pour autre chose du point de vue de ses ressources notamment les timers. Donc si vous utilisez le Timer2 pour la PWM, vous ne pourrez plus utiliser le Timer2 pour faire autre chose. Alors le schéma de principe qui est donné en figure 24-4 du datasheet. C'est que vous avez des registres de comparaison qui vont mettre à l'état haut votre pin et le timer ici, lorsqu’il sera comparé à une valeur fixe que vous aurez rentré à l’intérieur de CCPRH, dans ce cas-là, vous allez repasser au niveau bas. Alors de façon un petit plus développé, donc la génération du signal MLI se fait en deux temps. Alors d'abord, il faut utiliser un compteur qui fixe la fréquence du signal à générer, donc c'est-à-dire la période qui est ici. Donc votre timer en fait va être incrémenté si on regarde un petit peu à loupe, et si en fait les incréments peuvent se faire comme ça et vous avez des rampes. Et c'est ces rampes qui vont déterminer en fait la période de votre PWM. Et pour fixer le rapport cyclique qu'il va falloir faire appel à un autre registre. Alors justement, ces deux registres qui sont mis en cause vont être donc le registre PR qui lui va fixer la période du timer. Vous voyez que lorsqu’il va y avoir intersection, on va passer du niveau bas au niveau haut. Et puis vous avez le registre CCP qui lui va pouvoir lorsqu'il va y avoir intersection pour la deuxième fois, avoir un passage de la sortie de l'état haut vers l'état bas. Alors, les procédures d'initialisation, tout d'abord, il va falloir configurer les broches CCPX en sortie par le biais du registre TRISx, charger la valeur de PRX pour fixer la période, configurer le CCPRxCON ainsi que les deux bits de précision, en fait, ce sont deux bits supplémentaires qui vont vous permettre d'avoir un rapport cyclique qui va être plus minutieux lorsque vous allez être à des fréquences particulièrement élevées. Et là, elles sont à mettre en dur dans ce registre par biais de ces deux bits que l'on vera donc dans notre exercice. Après il va falloir sélectionner le Timer à associer au module donc soit le Timer 2/4/6 donc, par biais, en fait, de ce registre et puis après configurer le timer choisi avec le prescaler, postscaler et mettre le timer sur ON. Alors les quelques équations utiles que vous retrouvez dans le datasheet aux sections 24, il s'agit en fait de l'expression de la période en fonction des différentes valeurs des registres, et puis la modulation de largeur d'impulsion et puis quelques exemples aussi directement donnés pour un exemple avec un quartz de 8 mégahertz où on vous dit si vous mettez un prescaler à 16, vous obtenez en fait une PWM de 1,22 kilo hertz de fréquence avec une résolution maximale sur 8 bits.

L'essentiel d'Assembleur

Plongez-vous dans le langage bas niveau, nommé Assembleur. Abordez les notions de jeu d'instructions, de pipeline, de registres, de mode d’adressage, de compteur de programme, etc.

4h52 (57 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :26 sept. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !