Découvrir PostgreSQL

Découvrir le client interactif psql

Testez gratuitement nos 1300 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Vous allez voir ce qu'est le client interactif psql. Il vous permet de vous connecter à PostgreSQL en lignes de commandes.
05:51

Transcription

Sur mon système Ubuntu server, PostgreSQL a été installé par paquet, Ça veut dire que le service PostgreSQL tourne, donc le serveur est démarré et tout a été fait automatiquement. Donc, comment est-ce que la sécurité, d'abord, a été gérée. Et puis surtout, comment est-ce que je vais me connecter pour la première fois à PostgreSQL pour gérer déjà cette sécurité ? Alors, il y a un exécutable qui s'appelle donc " psql " qui est le client interactif. Sauf que je suis connecté en tant que "" rudi "" ici, Ok. Bon. Et on me dit : Aie ! Le " role "rudi" does not exist ". ça veut dire, mon ami, tu n'as aucune permission de te connecter à PostgreSQL. Il faut comprendre une chose. C'est que c'est un système de gestion base de données qui, comme les systèmes de gestion de base de données professionnels, a une gestion stricte de la sécurité. On ne peut pas accéder aux données si on n'a pas été authentifié, si on n'a pas permission. Si je fais un " ps aux ", c'est-à-dire je regarde les processus, et que je regarde les processus de " postgreSQL ", je vois que ces processus s'exécutent sous un compte qui s'appelle " postgres ". C'est donc un compte, un utilisateur Linux qui a été créé sur ce système, expressément pour exécuter les processus de " postgres ". Et donc, ce compte a des permissions dans " postgreSQL ". Donc, pour ma première connexion en " psql ", je vais prendre l'identité de ce compte. Comment est-ce qu'on prend une identité d'un autre utilisateur sur un environnement Linux ? À l'aide de la commande " sudo " qui veut dire fait en tant que super user. Mais là, je ne veux pas faire en tant que super user, je veux faire en tant que " postgres ". Je vais donc ajouter d'abord l'option " -i " qui est une option qui est l'option login, et qui dit, bon, bah, tu vas te connecter en tant que quelqu'un d'autre ; puis tu vas, s'il y a des configurations spécifiques à ce login, les reprendre. Et ensuite, l'option " -u " pour dire, user tu fais un " sudo ", non pas en tant que super user mais en tant qu'un user particulier. Et je vais faire " postgres ". Maintenant, on va me demander mon mot de passe. Mon mot de passe à moi, à " rudi ", c'est comme ça que fonctionne " sudo ". il faut que je remette mon mot de passe pour pouvoir prendre l'identité de quelqu'un d'autre. Et me voici donc " postgres ". Je peux maintenant utiliser " psql " pour me connecter. Et vous voyez que je suis maintenant dans le prompt, dans l'invite de commande de " psql ". Non seulement, je suis dans l'invite de commande, mais je suis ici avec le "#", c'est-à-dire que ce "#" m' indique que je suis connecté en tant que root. Je suis donc super user dans " postgres ". " psql " est assez riche, c'est-à-dire que vous avez, bien entendu, la possibilité de taper des commandes SQL, mais il y a aussi des commandes spécifiques à " psql " qui vont vous aider, vous simplifier la vie. Pour avoir l'aide des commandes " psql ", vous faites un "\" d'abord et "?" et vous avez une liste de commandes. Toutes les commandes " psql " commencent par des "\". "\?", c'est la commande " psql " pour obtenir de l'aide. Donc vous voyez qu'on peut passer ici à la suite, il y a énormément de commandes. J'ai appuyé sur la lettre q pour quitter l'aide. Et juste une note, la commande qu'il est important de connaitre parce que sinon on se sent un petit peu perdu, c'est \q, pour quitter " psql ", ok ? On va y retourner. Donc, on a une liste de commandes spécifiques à psql, Il y en a certaines qui vont nous donner des informations. Je vais faire des pages down sur, vous voyez, les roles, sur les schemas, sur les collections. Donc, j'ai toute une série de commandes qui vont me permettre d'avoir des informations sur les méta données. Ça, c'est très pratique. Ceux sont ce qu'on appelle des méta commandes. Donc, tout ce qui commence par un "\" est une méta commande. Mais vous pouvez également, là, je fais un petit q, taper des commandes SQL et vous les terminer par un ";" pour indiquer à postgres qu'il faut les exécuter. Tant que vous ne terminez pas votre commande par un ";", eh bien, vous voyez, on vous donne des lignes supplémentaires pour continuer à saisir la commande. Et au moment où vous indiquez le ";", cette commande est envoyée par " psql " au serveur PostgreSQL qui l'exécute et qui vous retourne le résultat. Beaucoup de méta commandes, je vais revenir ici sur la liste, acceptent un " PATTERN ", ce qu'on peut appeler un "modèle" en français. C'est-à-dire que vous allez lister ici des agrégats ou lister des domaines ou des rôles, etcetera, et vous voyez que vous pouvez indiquer, juste après, un " PATTERN " après un espace, pour dire, eh bien liste-moi, par exemple, tous les indexes qui comportent ce " PATTERN " ou ce modèle ; c'est-à-dire tous les indexes dont le nom comporte ce modèle qui est donc une sous-chaine qui va être recherchée dans le nom des indexes. Ça vaut vraiment la peine d'inspecter les possibilités de " psql " parce qu'il vous permet de faire des choses assez riches, notamment d'exporter le résultat de votre sélect dans un fichier CSV, de vous déplacer d'ailleurs à l'intérieur de psql dans des répertoires de votre machine client pour dire, eh bien, maintenant, tu sauves ce fichier CSV dans tel répertoire. En fait, il y a énormément de possibilités avec " psql ". Ici, pour des raisons de modernité, on va dire, on va travailler plus avec l'outil graphique pgAdmin. Mais si vous travaillez plus souvent en ligne de commande, ça vaut la peine de vous familiariser avec " psql ".

Découvrir PostgreSQL

Comprenez le fonctionnement de PostgreSQL ainsi que son architecture. Effectuez les tâches courantes de sécurité, de création de bases de données et d'objets, etc.

2h46 (30 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
PostgreSQL PostgreSQL 9
Spécial abonnés
Date de parution :31 mars 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !