Les fondements de l'architecture : Le croquis de conception

Découvrir la méthode du cube

Testez gratuitement nos 1330 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Prenez en main la méthode du cube. Il s'agit de définir un cube comme le noyau de la perspective d'un volume complexe. Apprenez aussi à adapter l'échelle.
09:38

Transcription

Je vais vous montrer maintenant, une technique de construction qui est complètement différente, bien qu'elle s'appuie exactement sur les mêmes principes géométriques, mais beaucoup plus facile à manipuler. Ça va consister, d'abord, en première chose à dissocier le plan qui sert à construire la perspective et la perspective elle-même. Donc on peut faire un changement d'échelle et on évite les superpositions de dessins. On commence par faire un petit dessin de départ, qui est un cube. Alors, vous voyez, je mets ici, le tableau. Et contre le tableau, je vais placer un cube au-delà. Donc c'est un plan, comme ça. Et je fais un cube, alors, il faut bien faire un petit carré proprement, vérifiez qu'il soit bien un carré, parce que sinon, les proportions vont être faussées, qui représente une brouette de trois mètres par trois mètres, si je veux faire un bâtiment pas très grand. Si je veux faire un bâtiment plus grand, je peux faire six mètres par six. Ça n'a pas d'importance, après c'est juste tenir compte de l'échelle. Et puis, je vais placer l'observateur plutôt en face de cette arete là qui va me servir de point de départ. Mais, ça peut être absolument en face, admettons comme ceci, quand même à une certaine distance. Je vais compléter ce sytème de référence, disons, en disant que l'unité de longueur, ça va être trois mètres. Donc, vous voyez, je la rabats comme ça, pour avoir des longueurs de mesure sur le tableau. Et, quand j'ai fait ça, je peux commencer à faire le dessin, c'est-à-dire que je commence en faisant l'arete qui est ici. Alors, qui va me donner l'échelle puisqu'elle est sur le tableau. Admettons qu'elle soit comme cela. Puis je sais qu'elle fait trois mètres donc automatiquement, je peux placer l'horizon. Je vais construire autour de ça. Donc il va falloir que je repère ces unités de longueur. Je vais mettre la ligne de terre ici. Et cette unité de longueur de trois mètres, je vais la reporter ici, vous voyez. Alors, il faut le faire soigneusement, on peut prendre une règle, on peut le faire à l'œil si on est bien placé, ce qui n'est pas le cas ici. Là. Et puis, on peut remesurer soigneusement l'autre côté, vérifier que c'est bon, vous voyez, c'est un peu grand. Ça vient ici, ça fait comme si on dessinait, en fait, deux carrés. Il faut aller un petit peu plus loin, vous voyez, comme ceci. Les lignes du haut ne sont pas nécessaires, mais c'est pour vous figurer les deux carrés. Donc une fois qu'on a ça, on va tracer l'oeil d'un autre petit plan qui est là. L'oeil est ici, donc on va viser les différents points, vous voyez, donc il faut penser à différents points. Si ça c'est trois mètres, là vous êtes à peu près à un tiers, donc ça veut dire que la verticale qui est là-bas est à peu près à un tiers ici. Vous pouvez la placer. Puis si vous voulez voir comment elle se réduit, puisqu'elle va être plus petite, il faut construire le point de fuite. Donc, pour le point de fuite, on fait la ligne comme ça, parallèle à la direction. Vous voyez, le point de fuite il tombe un peu au delà de ça, à peine. Donc il vient à peu près ici. Vous pouvez estimer que le bord du cube c'est comme ça. Donc, voilà une première face. Alors, pour faire l'autre face, on va viser de la même manière comme ça. On voit que là ça tombe plutôt au deuxième tiers, un peu plus loin de l'autre côté. Vous voyez, c'est à peu près ça. Et puis, il faut avoir le point de fuite. Donc, le point de fuite, alors là il va être beaucoup plus loin. Vous voyez, si on trace la parallèle comme ceci. Et on va mesurer la distance. Alors, l'angle n'est pas vraiment droit là. C'est encore plus loin que ça, si je fais la parallèle. Je mesure à quelle distance se trouve le point de fuite. J'ai un, deux, trois, et disons quatre. Alors, vous voyez, là on a une distance de quatre carrés. Si notre départ est ici, le point de fuite est, bien sûr, à quatre fois ça, c'est-à-dire qu'il est très en dehors de la feuille. Donc, comment on fait dans cette situation là ? Eh bien, on a un principe qui est très simple, c'est qu'on peut estimer que, quand vous partez ici que vous avez une ligne qui descend vers le point de fuite, quand elle aura fait quatre fois cette longueur, elle sera arrivée ici. Donc quand elle passe à la première ici qui mesure un quart de la distance, elle aura forcément fait un quart de la hauteur. Vous divisez ça en quatre, et vous tracez la ligne comme ça. Vous faites la même chose en bas. Vous avez la direction des figurents. Si j'avais trouvé ici trois distances, je ferai un tiers, si j'avais trouvé cinq distances, je ferai un cinquième. Quand on a des distances intermédiaires, on trouve un peu des arrondis, et on arrive à une précision suffisante. Et là, donc on a représenté, vous voyez, le petit cube en perspective, qui va nous servir de noyau à la construction. C'est-à-dire qu'à partir de là, on va pouvoir, simplement en utilsant les techniques qu'on connait. Par exemple, si je veux trouver le milieu de cette face, je vais faire une diagonale, et je le trouve ici. Si je veux doubler la longueur, je prends le milieu qui est ici, à peu près là, et je vais tirer un trait comme ça. J'aurai le double. Donc maintenant j'ai une boîte qui fait pas trois par trois, mais trois par six. Si je veux augmenter la hauteur, de cinquante centimètres, par exemple, comme ici, je sais que j'ai une échelle de mesure qui est tout à fait correcte. Ici, j'ai un mètre, donc cinquante centimètres, vous voyez je peux rajouter. Alors oui, bien-sûr, il s'agit de faire un croquis. On peut le faire même plus précisément, mais c'est plutôt pour faire un croquis. Si je veux avoir une petite excroissance de cinquante centimètres ici, mais qui fait cinquante centimètres aussi de l'autre côté, par exemple, alors je pourrais diviser en trois, puis en deux. Mais alors, je peux surtout employer une des techniques qui est intéressante, c'est d'exploiter la diagonale qui part comme ceci, celle-ci, et puis, celle-la. Alors, ça peut être des diagonales montantes ou descendantes. Mais vous voyez, si je veux mesurer une longueur de cinquante centimètres ici, il suffit que je prenne cinquante centimètres, là, en bas. Que je bise comme ça, en étant dans le système de la perspective. Quand je recoupe la diagonale, je sais que comme ça c'est quarante cinq degrès, et la longueur que j'ai parcourue, c'est la même que celle-ci, donc c'est aussi cinquante centimètres. Et donc, j'ai ici cinquante centimètres. Vous voyez comment on a fait pour faire une petite boîte de cinquante centimètres, on pourrait faire la même chose de l'autre côté. On ferait ceci. Et là, on a simplement reproduit la proportion du cube. On peut appliquer plein de solutions, mais surtout, à partir de là, si vous voulez faire un mètre soixante quinze, vous faites un mètre soixante, soixante quinze, c'est par là, vous êtes quasiment sur l'horizon, vous faites comme ça. Vous avez quand même un système assez facile pour mesurer là dessus. Donc, vous pouvez monter en hauteur, si vous voulez rajouter un mètre, par exemple, vous faites ça. Vous prenez la diagonale, et là-bas vous êtes sûr que c'est un mètre de plus. Vous voyez, on a à la fois mis en place un système, et on a des éléments assez simples pour le transformer. Donc là, on a maintenant une petite construction, qui fait six mètres par là, quatre mètres par là, et puis on pourrait placer une porte, on peut faire tout ce qu'on veut, si on veut faire une porte. On sait que là, par exemple, ça va faire vingt centimètres. Et si on veut une porte de un mètre, on va reprendre un mètre ici, et ça va faire ça. Quand je fais le deuxième trait, je sais que j'ai à peu près un mètre. Si la porte fait deux mètres de hauteur, sa hauteur est ici. Donc là, je dirai que vous avez pratiquement en pleine page. Vous pouvez faire aussi pour les épaisseurs en venant ici. Un dispositif qui vous permet de faire des croquis rapides, avec juste ce petit élément de contrôle de départ. Et après, vous pouvez sophistiquer comme vous voulez, et avoir des techniques encore plus pointues pour prendre les mesures. Mais déjà ça, c'est un système qui est extrêmement pratique. On peut aussi exploiter la diagonale. On prend le point de fuite de la diagonale, on le place, ça nous donne la position de la diagonale. Ça permet de contrôler la diagonale en plan Ça permet de contrôler, vous voyez, on la retrouve ici donc on a fait le bon carré. Donc voilà, ça c'est un système, je dirais bricolé, élémentaire, mais tout à fait efficace et en plus tout à fait juste, pour construire une petite perspective rapide d'un objet simple. Là, trois mètres, mais si on fait six mètres, on va le faire, probablement, eh bien ça changera simplement la proportion.

Les fondements de l'architecture : Le croquis de conception

Maîtrisez le dessin de croquis en architecture. Assimilez et mettez en œuvre des techniques efficaces de construction de perspectives diverses et d'expression graphique.

4h48 (46 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !