Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Découvrir LESS

Découvrir la formation

Testez gratuitement nos 1336 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Pour commencer, Damien Bruyndonckx vous présente les objectifs, les prérequis et les particularités de cette formation.

Transcription

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans cette formation où nous allons partir ensemble à la découverte du langage LESS. LESS va vous permettre d’automatiser la production et la mise à jour de vos feuilles de styles css. Afin de pouvoir suivre cette formation dans les meilleures conditions, il est indispensable d’avoir une bonne connaissance du langage css. Et cela va de pair bien sûr avec une bonne connaissance du langage html. Alors entendons-nous bien : je n’attends pas de vous que vous soyez des gurus de l’html ou du css, mais par contre je pars du principe que les concepts de base de ces langages sont acquis, et que vous avez l’habitude de lire et d’écrire du code html et des feuilles de styles css. Enfin, si vous avez quelques connaissances en programmation cela va vous aider, puisque nous parlerons dans cette formation de variable ou encore de fonction. Si vous n'avez aucune notion de programmation, pas de panique, vous pouvez rester puisque nous réexpliquerons brièvement ces concepts de base. Au niveau du plan de cette formation, nous commencerons par une découverte rapide de LESS. Qu’est ce que c’est ? Qu’est ce que ça permet de faire ? En quoi est-ce utile ? Comment ça fonctionne ? Ensuite nous apprendrons à compiler du code LESS, c'est-à-dire à le transformer en code css classique. Et vous verrez que nous avons pas mal d’options et d’outils à notre disposition pour réaliser cette opération. Dans le chapitre qui suivra, nous commencerons l’étude du langage LESS à proprement parler puisque nous aborderons les principes fondamentaux de ce langage dans ce chapitre. Ensuite, nous travaillerons avec des mixins, et c’est là que nous toucherons du doigt toute la puissance et toute la flexibilité de LESS. À elle seule, vous le verrez, les mixins valent bien un chapitre entier. Nous terminerons ce cours par l’étude d’un cas pratique dans lequel nous mettrons en musique les concepts que nous aurons appris dans les chapitres précédents dans le cadre d’un exemple qui se veut le plus proche possible de ce que vous rencontrererez dans la vie réelle. Alors avant de commencer, vous avez peut-être déjà remarqué à mon accent que je suis Belge. Je ferais l’impossible pour parler le meilleur français possible mais quelques accents et autres expressions typiques du plat pays ne manqueront pas de m’échapper. Donc septante ça veut dire 70, nonante ça veut dire 90. Je crois que pour le reste, on devrait pouvoir se comprendre sans trop de problème. Également, avant de commencer, nous allons devoir choisir des noms pour nos variables, pour nos classes, pour nos mixins et pour d’autres choses encore. J’ai pour habitude de choisir des noms en anglais et je compte bien garder cette habitude dans cette formation, malgré qu’elle soit en Français. Et voici pourquoi : Tout d’abord parce que le reste des langages est en anglais. En effet, en html par exemple, on parle de la balise body et pas du corps. On parle de la balise head et non pas de l’entête. Et donc personnellement, je ne me pose jamais la question de savoir ce qui peut être en français et ce qui doit rester en anglais, puisque j’écris tout en anglais dès le départ, c’est beaucoup plus simple. Également l’anglais est généralement plus concis. Autrement dit, les noms que nous allons inventer en anglais sont en général beaucoup plus courts que les noms que l’on pourrait inventer en français. Or vous n’êtes pas sans savoir que quand on manipule ce type de langage, eh bien, la moindre faute de frappe va nous poser des problèmes, va par exemple empêcher une classe css de s’appliquer, et va empêcher même la compilation correcte de nos codes LESS en css. Bref, au plus nos noms seront petits, au moins on aura de chance de faire de fautes de frappe et l’anglais est ici d’un très grand secours. Également, quand on choisit des noms pour des variables pour des mixins, pour des classes, etc, eh bien, on n'a pas le droit d’utiliser des caractères spéciaux, des « é », des « è », des « ç », des « a » avec accent, des choses comme ça. Et l’anglais justement n’a pas ce type de caractères. Donc ici, le simple fait d’utiliser de l’anglais va nous éviter de facto, un risque d’erreur potentielle. Enfin, de plus en plus d’équipes web sont multilingues. C’est quelque chose de très courant en Belgique, mais pas seulement en Belgique, également dans d’autre pays. Et donc l’anglais est la langue véhiculaire dans ces équipes multilingues, l’anglais met tout le monde d’accord, et permet à ces équipes de travailler en toute sérénité. Eh bien, je vous souhaite de pouvoir suivre cette formation en toute sérénité également, et je vous souhaite d’ores et déjà une excellente formation.

Découvrir LESS

Étendez le langage CSS avec LESS. Exploitez les fonctions d'automatisation, comme les variables, les fonctions, et la possibilité d'écrire du code de manière imbriquée.

2h59 (30 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :21 déc. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !