Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Les fondements des réseaux : Les protocoles et les outils CLI

Découvrir DNS et la résolution de nom

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Avec votre formateur, vous découvrirez tout le processus et les différents serveurs mis en œuvre dans la résolution d'un nom de domaine comme www.linkedin.com.
05:30

Transcription

Nous allons maintenant nous intéresser à un protocole qui lui aussi est quasiment indispensable, c’est le protocole DNS qui intervient dans la résolution de nom. Nous allons voir dans cette vidéo, à quoi sert le DNS, comment il fonctionne, et comment une machine résoud des noms sur un réseau. DNS veut dire Domain Name System. C’est un protocole, en fait, qui est apparu en 1983, et son but premier est, à partir d’un nom de domaine spécifique, fournir l’adresse IP qui correspond. Quand vous tapez par exemple www.linkedin.fr, en fait, vous demandez l’adresse IP du serveur appelé www géré par le serveur DNS qui a pour mission de gérer lui aussi la zone linkedin.fr. Prenons un petit exemple : je suis sur Windows. Dans l’invite de commande, je vais taper dans ping, www.linkedin.fr, et là, j’ai interrogé un serveur DNS qui m’a dit que www.linkedin.fr correspondait à l’IP 185.63.144.5. Les serveurs DNS sont capables de résoudre de nombreuses requêtes, grâce, en fait, à une architecture qui est distribuée. On peut aussi utiliser un serveur DNS local pour tous les types de requêtes, mais ce DNS local pourra résoudre les requêtes qui nous concernent localement, c'est-à-dire toutes les machines du réseau local, mais pourra alors s'aider d’autres serveurs DNS, qui eux pourront résoudre justement les adresses IP publiques, comme on a fait pour LinkedIn. Avant toute chose, une machine va consulter son fichier host. C’est un fichier qui est sur le système, qui existe aussi bien sur Linux que sur Windows, et voir si dans ce fichier host, il n’y a pas déjà une correspondance, qui dirait : voilà, tel nom c’est telle adresse IP. En second recours, si le fichier host est vide, elle va consulter son cache. Est-ce que j’ai déjà demandé cette résolution ? Et du coup, est-ce qu'elle n’est pas encore dans mon cache ? Et au cas, en dernier recours, interroger le serveur DNS primaire, renseigné dans sa configuration réseau. Si ce DNS primaire ne répond pas, elle pourra utiliser un serveur DNS secondaire qui lui doit être également renseigné. DNS repose, au niveau transport, sur le protocole de transport UDP, et en général, un serveur DNS écoute sur le port UDP numéro 53. À noter que c’est TCP qui est utilisé lorsque deux DNS communiquent ensemble. Expliquons par un schéma le mécanisme de résolution. Alors, actuellement je suis en bas, dans un réseau local, avec une machine et un serveur, même un deuxième, connectés à Internet. Sur Internet, il y a des serveurs DNS appelé root, on va voir comment ca fonctionne, et en gros, j’ai ici un serveur DNS, un autre serveur DNS, et le serveur web qui correspond à www.linkedin.com. On va commencer par un exemple avec une résolution locale. Le client cherche à contacter une machine www.intranet.lan. Après avoir cherché dans son fichier host, dans son cache DNS, une correspondance, le client va interroger le serveur DNS renseigné qui est sur le LAN. Le serveur DNS interrogé va consulter du coup ce qu’on appelle une zone, c’est un fichier texte, où il va chercher une entrée www qui correspondrait à une IP. Effectivement, dans la zone, on voit que www correspond à 192.168.1.20. À ce moment-là, le serveur répond au client : voilà, www.intranet.lan en fait, c’est 192.168.1.20. Le client va alors se connecter à 1.20, qui se trouve être le serveur web. Le client cherche maintenant à contacter www.linkedin.com. Le serveur DNS local reçoit la requête, mais ne gère pas la zone linkedin.com. Il ne gère que intranet.local. On dit qu’il n’a pas autorité sur la zone. Il va donc consulter un autre serveur DNS renseigné, celui du fournisseur d’accès par exemple, ou va alors interroger les serveurs racine dits root servers. On va donc commencer par le cas où on va interroger justement ces root servers. Que va-t-il se passer ? Le serveur DNS local, possède la liste de tous les root servers. On appelle ça des TLD. Les root servers vont indiquer à notre serveur DNS local, que, pour gérer des noms commençant par .com, alors il doit se référer à un autre serveur DNS, à l’IP 192.82.134.30. On va alors interroger ce serveur qui gère la zone .com pour savoir quel est le nom du serveur DNS qui gère la zone spécifique linkedin.com. Le serveur qui gère la zone .com, va chercher une entrée de type SOA, c’est-à-dire le serveur qui a autorité sur la zone, avec l’IP 208.78.70.43. Ce serveur va alors répondre à notre DNS local : voilà, le serveur DNS qui gère la zone linkedin.com que tu recherches est telle adresse IP 208.78.70.43. À ce moment-là, le serveur de DNS local va interroger directement le serveur DNS de linkedin.com, qui a autorité sur la zone, et va demander : est-ce-que tu as une entrée qui correspond à www ? Effectivement, dans la zone linkedin.com, il y a une entrée qui correspond à l’IP 108.174.11.17. À ce moment-là, le DNS local aura fini sa résolution, et répondra à la machine : voilà, www.linkedin.com, c’est telle IP. Ma machine pourra alors se connecter à l’IP 108.174.11.17 qui correspond au serveur www.linkedin.com. La résolution est donc terminée. Nous avons donc pu voir dans cette vidéo, à quoi sert le DNS, et surtout comment il est utilisé à l’échelle de l’Internet.

Les fondements des réseaux : Les protocoles et les outils CLI

Abordez les caractéristiques des protocoles tels que HTTP pour le web, SMTP pour la messagerie, etc. Découvrez également des outils en ligne de commande ou en mode graphique.

2h21 (37 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Thématiques :
IT
Administration réseau
Spécial abonnés
Date de parution :27 juil. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !