Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Découvrir API Platform

Déboguer avec API Platform

Testez gratuitement nos 1341 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Avec une API, il est souvent très difficile de déceler les erreurs dans le code. Le panneau de débogage étant facilement accessible, vous allez l'ouvrir pour voir les e-mails d'alerte.
04:12

Transcription

Alors, c'est génial, on vient de coder un « EventSubscriber ». Concrètement, on vient mettre en place un fonctionnement qui normalement, doit être déclenché à chaque fois que je viens créer une nouvelle entité. On pourrait essayer, regardez, on va faire ici, comme ça, « Send » sur une méthode « POST » pour créer une nouvelle entité. Ça fonctionne parfaitement, c'est-à-dire qu'ici, effectivement, je viens bien créer une nouvelle entité, en envoyant les bonnes informations, voilà. Ce qu'on fait d'habitude, concrètement donc là, on vient envoyer les infos, on a « Headers », du « Body », ici, ça crée l'objet, aucun problème, ça crée l'objet. Comment je sais que mon mail, il est envoyé ? En fait, comment je sais, dans la plupart des cas, ce qui ce passe derrière mon « api » ? Deux choses : pensez d'abord, toujours à être en « app_dev », sur le contrôleur de « Dev » et pas sur le contrôleur de « front ». La principale raison à ça, c'est de pouvoir obtenir de l'information. Si vous n'êtes pas sur le contrôleur de « Dev », vous n'aurez pas d'information de « debug ». Gardez ça en tête, il faut, obligatoirement, travailler quand vous développez sur « app_dev », d'accord. Deuxième chose : vous êtes en mode « api », ne pensez pas qu'en mode « api », vous n'avez pas accès au fameux « panneau de debug » parce que le « panneau de debug » est accessible partout et il est accessible à partir d'une « url ». Je vais vous montrer, regardez. Quand vous êtes sur votre « interface web », quand vous allez sur votre « /api » comme ça, « app_dev », là, vous obtenez, effectivement, ici, ce « panneau de debug » que vous avez là, c'est facile d'y accéder, quand on est sur une « interface web », on a juste à cliquer. Il y a un « Token », ça c'est un « Token », c'est un « Token » unique pour revoir quelque chose que vous aviez déjà vu, donc c'est du « debug », en fait, mais c'est stocké. Eh bien, quand vous êtes en mode « Headless », c'est-à-dire sans interface, on appelle ça le mode « Headless », donc sans tête, ici, dans le « Headers » de la réponse, pas de la requête, de la réponse, vous obtiendrez, toujours, en bas, en tout en bas, ici, dans le paramètre « X-Debug-Token-Link », un lien qui vous permet d'accéder au « panneau de debug » pour la requête effectuée, ce qui veut dire que la requête qu'on vient de faire là, qui nous a permis d'avoir un nouvel objet avec un nom « tests », eh bien, bénéficier, également, du « debugger » de « Symfony » donc on peut y accéder avec cette « url ». Regardez, vous allez récupérer « l'url » et dans le navigateur, vous allez aller placer cette nouvelle « url » ici et charger. Vous allez tomber sur votre page avec, ici, du « Logs », il y a du « Logs », ici, on vous dit qu'il y a un petit problème sur effectivement, « mailer », tout simplement, c'est normal, on n'a pas configuré le « mailer ». Ça, se configure dans le fichier de configuration, on ne l'a pas fait. Mais surtout, on voit tout ce qui s'est passé. Si je vais dans « Events », je vois tous les événements qui ont été appelés et je devrais, logiquement, ici, dans « kernel.view» voir, regardez, mon événement « sendMail » qui est parti et surtout, c'est encore mieux que ça, j'ai un onglet « E-Mail » sur lequel je vais pouvoir cliquer, dans lequel je vais voir le mail qui a été envoyé, avec les informations, le « From » qu'on avait référencé, le « To » qu'on avait référencé et regardez même le corps de mon message, avec le « name », le « title » de notre tâche et notre fameuse méthode pour créer le « FullName » de l'utilisateur. Pensez à ça, vous avez, toujours, possibilité de passer par le « panneau de debug » pour voir ce qui se passe, faîtes-le, ça vous apprendra beaucoup de choses sur ce que vous êtes en train de coder, pour ça, il suffit, simplement, de récupérer ce fameux lien avec le « Token » à la fin, le lien vers le « profiler » avec le « Token » et ça, vous l'aurez dans le « Headers » de la réponse. Vous n'êtes jamais sans « panneau de debug », c'est obligatoire d'en avoir un, il est disponible, il est là, pensez-y et ça, c'est une astuce que vous pouvez utiliser dans tout ce que vous faites, avec « Symfony » puisque c'est toujours le cas qu'on fait des requêtes « ajax » sur « Symfony », par exemple, quand vous serez en train de travailler sur votre application « Front », vous ferez des requêtes sur le « app_dev » et vous aurez ici, dans la réponse, toujours, dans votre « panneau de debug » de « Chrome », le « X-Debug-Token » qui vous permettra d'en apprendre plus sur ce que vous êtes en train de faire et surtout si vous avez une erreur, de savoir d'où elle vient.

Découvrir API Platform

Prenez en main le framework API Platform. Voyez comment effectuer sa configuration, créer des services web de données, et réalisez ainsi efficacement une application complète.

3h24 (54 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !