Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Découvrir PostgreSQL

Créer une table à partir d'un SELECT

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Dans cette séquence, vous allez apprendre à créer une nouvelle table à partir du résultat d'un SELECT.
03:48

Transcription

Vous avez une autre façon de créer une " table ", et c'est en faisant un " SELECT ". Donc, je vais faire un " SELECT * FROM contact.contact ", par exemple, pour obtenir un résultat. Et je vais prendre ce " SELECT ", et en-dessus, je vais créer une table. " CREATE TABLE ", que je vais mettre dans " test ", et je vais l'appeler " contact5 ". Je commence à avoir beaucoup de " tables " " contact ". Je peux éventuellement indiquer une liste de colonnes, si je veux changer les noms des colonnes, ou je peux dans mon " SELECT " faire des alias, pour changer le nom des colonnes, j'ai ces deux possibilités. Mais si je ne fais rien, je vais réappliquer les noms des colonnes originelles. Et donc, ce n'est pas fini, parce que je vais créer ma " table ", " AS SELECT, " etc. C'est aussi simple que ça. Vous voyez qu'on a requêté les 20 000 lignes. Et maintenant nous avons une " table " supplémentaire dans " test ". Je rafraîchis. J'ai ma " table " " contact5 ". J'ai un message sympathique de " pgAdmin ", qui me dit qu'il faudrait faire un " VACUUM ANALYZE " sur cette " table ". Je vais vous en parler un peu plus tard, mais ça veut dire que le nombre de lignes ayant considérablement changé sur cette table, il faut recalculer, réanalyser le contenu de la table, pour permettre à " Postgres " d'avoir des plans d'exécution correcte, c'est-à-dire de permettre à " Postgres " de faire un bon choix, lorsqu'il va analyser une requête, et déterminer une stratégie d'exécution. Parce que " Postgres " va optimiser la requête par rapport au contenu de la " table ". Donc, on va en reparler. Mais je peux faire " OK ", ou je peux directement ici faire un " VACUUM ANALYZE ", pour scanner et recalculer des statistiques en fait sur cette table. Donc, maintenant ma " table " contient les données. Je vais pouvoir le voir ici, en faisant par exemple, un " SELECT " directement sur la " table ", que je reprends et que j'exécute. Et vous voyez que j'ai exactement la même chose. C'est très simple, ce qui s'est passé ici, c'est que j'ai simplement créé une nouvelle " table ", qui a la même structure, les mêmes colonnes, les mêmes noms de colonnes, et les mêmes données, que la " table " originelle. Je peux éventuellement recopier une structure sans les données, en ajoutant après la requête, " WITH NO DATA ". Je vais faire ça avec " contact6 ". Et donc, je vais lui dire, tu me crées un " contact6 ", qui a la même structure que " contact.contact ", mais, vous voyez ici, tu ne copies pas les données. Et donc, je reproduis exactement la structure. Bien entendu, enfin pas forcément évident, mais je peux créer une " table " temporaire également, de la même façon, je peux enlever ça parce que pas forcément ce que je veux. Bien entendu, je peux mettre une clause " WHERE ", pour filtrer mes lignes. Donc, c'est vraiment un vrai " SELECT " ici. Je peux dire tu me prends seulement les lignes où le nom correspond à, etc. Vous avez compris. Et je peux créer une " table " temporaire. Je peux créer une table " UNLOGGED ", également. Donc, j'ai vraiment les mêmes options, si vous voulez, que le " CREATE TABLE " originel. Simplement, je ne peux pas faire INHERIT, ou un LIKE, comme on l'a vu, par exemple, parce que ça n'a pas de sens, dans ce type de création de " table ", bien entendu.

Découvrir PostgreSQL

Comprenez le fonctionnement de PostgreSQL ainsi que son architecture. Effectuez les tâches courantes de sécurité, de création de bases de données et d'objets, etc.

2h46 (30 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
PostgreSQL PostgreSQL 9
Spécial abonnés
Date de parution :31 mars 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !