Découvrir PostgreSQL

Créer une base de données

Testez gratuitement nos 1271 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Vous allez créer votre première base de données. Faites le tour des options disponibles pour la création.
03:43

Transcription

Maintenant que nous avons vu l'Éditeur de requêtes, eh bien, nous allons créer notre " base de données ". Je peux venir ici sur " base de données ", faire un clic droit et dire " Ajouter une base de données ". Bien entendu, tout ce que je fais graphiquement dans PostgreSQL est quelque chose que je peux faire avec le langage SQL. Il y a, pour les moteurs de " base de données " relationnelles, un langage. C'est le langage SQL qui permet de tout faire. Ce langage permet à la fois de faire des select, comme on vient de le voir, pour interroger le contenu des tables Mais il permet également de créer des objets avec une syntaxe particulière qui s'appelle la syntaxe DDL Pour Data Definition Language, langage de définition de structure ou langage de définition de données. Mais, il y a un certain nombre de choses que je peux faire graphiquement grâce à des aides qui me sont amenées par " pgAdmin ". Je vais créer une base de données qui s'appelle " pacha ". Le " propriétaire " va être " pacha ". Je peux mettre éventuellement un " commentaire ". Dans sa définition, je peux dire comment est-ce qu'on va coder le contenu. C'est une bonne idée de rester en " UTF8 ", c'est-à-dire, avec un codage unicode qui est vraiment international et qui peut être utilisé même en Chine pour le jeu de sinogramme, des caractères chinois. Je vais pouvoir dire quel " Modèle " je vais utiliser. C'est quelque chose d'intéressant dans postgreSQL, c'est que vous avez des " templates ". Et il existe déjà deux " templates " prédéfinis. Le " template0 ", c'est une sorte de modèle gravé dans le marbre. Vous n'y touchez jamais parce que vous avez le " template1 ". Alors si vous voulez créer très souvent des " bases de données " et vous voulez que ces bases de données aient certaines propriétés ou contiennent certains objets, certaines extensions par exemple, vous pouvez manipuler la " base de données " qui s'appelle " template1 " pour y ajouter des choses ou modifier des choses. Et chaque fois que vous créez une " base de données ", en fait, c'est par défaut la base " template1 " qui est choisie. Si vous ne spécifiez rien, ce sera par défaut " template1 ". Là, je vais le prendre explicitement, ça ne va rien changer. Et donc, " template ", comme son nom l'indique, c'est vraiment un modèle comme quand vous créez un document dans Word par exemple, vous êtes basé sur un modèle de document sous-jacent. C'est la même chose ici pour Postgres. Donc, pour rester simple, c'est vraiment ce dont on a besoin ici. On a défini le propriétaire de la base de données qui correspond à un " rôle ". On a défini le codage, on a choisi éventuellement le modèle, le reste n'est pas très important. Et ça nous donne cette requête SQL ici qui a été générée par cette aide ici, par cette fenêtre et qui nous montre exactement la commande qui va être lancée par " pgAdmin " dans postgreSQL. C'est-à-dire " CREATE DATABASE ", avec son nom. " WITH " et un certain nombre d'options séparées par des espaces. " ENCODING " = " UTF8 ", " OWNER = pacha ", " TEMPLATE ", et vous avez un " CONNECTION LIMIT ". Combien de connexions simultanées peuvent être faites dans cette " base de données " ? " -1 ", c'est sans limite. Il suffit de cliquer maintenant sur " OK " pour déclencher la création de notre " base de données ". Et si j'entre dans la " base de données ", je vois que j'ai déjà des " catalogues ", une " extension ", un " schéma public ". Tout ceci, c'est, en fait, la copie de " template1 ".

Découvrir PostgreSQL

Comprenez le fonctionnement de PostgreSQL ainsi que son architecture. Effectuez les tâches courantes de sécurité, de création de bases de données et d'objets, etc.

2h46 (30 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
PostgreSQL PostgreSQL 9
Spécial abonnés
Date de parution :31 mars 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !