Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Découvrir DeployStudio Server

Créer un workflow de déploiement

Testez gratuitement nos 1341 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Vous allez commencer par la création du workflow d'installation que vous utiliserez pour déployer vos machines.

Transcription

Maintenant que j'ai à ma disposition une première image système dans DeployStudio Admin qui s'appelle vous le voyez OSX_Pour_Masociete.net. je vais pouvoir commencer la construction de mon workflow c'est-à-dire donc de ma procédure de déployement. Alors, pour créer des workflows, je me rends bien-sûr dans la catégorie workflows dans DeployStudio Admin Et pour créer un nouveau workflow, c'est très très simple. Je vais simplement appuyer sur le petit + pour créer un workflow et je vais directement cliquer ici pour renommer ce workflow je vais l'appeler par exemple Restauration masociete.net. Voilà donc, attention quand vous chargez le Nom d'un workflow comme ça. Il est retrié par ordre alphabétique. Donc, n'oubliez pas de resélectionner ici votre workflow. Vous voyez que ce workflow est vide. Vous avez une indication ici au milieu de l'ecran Drop tasks here déposer des tâches ici. Où vais-je trouver ces tâches ? Eh bien, je vais cliquer sur le petit +. Et donc, sur le côté de l'ecan, on va ouvrir ici la liste de toutes les tâches possibles dans les workflows DeployStudio. La première que je vais utiliser dans les workflows s'appelle Hostname form, elle est ici. Je vais la glisser, voilà ! Et vous voyez en dessus dans les options, qu'il n'y a en fait pas d'options pour cette tâche en particulier. Alors ça, ça va me permettre de contrôler, voire de modifier certaines informations que j'ai déjà préfabriqué dans la session COMPUTERS plutôt dans cette formation. Donc, si je veux par exemple changer le Nom de l'ordinateur, ou contrôler que c'est le bon nom qui a été repéré pour le bon ordinateur. Eh bien, je pourrais le faire ici avec ce formulaire qui me sera présenté en première tâche de mon workflow. Alors ensuite, une fois que le nom de l'ordinateur est correct. Eh bien, je vais bien évidemment passer à la première tâche d'importance c'est-à-dire restaurer mon image système. Pour ça, j'ai une tâche ici qui s'appelle Restore. Que je vais glisser. Et donc, dans le fond de la fenêtre, vous voyez les options de la tâche sélectionnée. La première option, c'est ce qu'on appelle ici le Tarjet volume. Donc, sur quel volume de l'ordinateur voulez-vous restaurer votre image ? Alors, vous avez plusieurs options soit c'est l'utilisateur qui choisira le volume au moment de l'exécution du workflow. Dans mon cas, je vais choisir ici First disk available, premier disque disponible qui sera bien-sûr le volume Macintosh HD Donc, le volume de départ par défaut du système. Ensuite, le paramètre le plus important, je vais devoir choisir quelle image système parmi toutes celles que j'ai donc au préalable capturé, je vais restauré. Alors, vous voyez que j'ai plusieurs type d'image, les images Max sont des images de type HFS. Mais, je pourrais restaurer des images windows NTFS ou des images Linux. Donc, je vais choisir ici HFS et aller chercher dans ma liste déroulante mon master OSX_Pour_Masociete.net. Alors, j'ai d'autres options intérenssantes par exemple ici une option qui s'appelle Restore system recovery partitions. Je vais décocher cette option ici dans l'entreprise. Vous savez que sur le système OSX, il y a la partition principale il y a aussi une partition cachée de restauration. Alors, si je restaure cette partition, eh bein, les utilisateurs pourront démarrer leurs ordinatreurs en maintenant enfoncé la touche R de leur clavier R comme Recovery. Donc, ils pourront avoir accès à des outils sur cette partition de Recovery comme par exemple des outils pour effacer leurs disques durs ou pour réinstallerOSX. Je n'ai pas envie bien évidemment pour des raisons de sécurité que mes utilisateurs aient accès à ces outils. Donc, je ne restaurerai pas la partition de Recovery ici. Vous voyez également d'autres options par exemple multicast dont on parlera plutard. Une option ici qui s'appelle Set as default startup volume. Donc, Configurer comme volume de démarrage par défaut. Je vais laisser ça cocher. Et puis bien-sûr, la possibilité d'automatiser complètement cette tâche qui se passera donc sans aucune interaction avec l'utilisateur qui restaure son système. Ensuite, je vais placer une autre tâche après la restauration. Donc, une fois que la restauration du système sera terminée. Eh bien, j'ai une tâche ici qui s'appelle Localisation que je vais mettre ici juste après. Et qui va me permettre de spécifier la langue du système que je réinstalle. Donc, cette tâche aura lieu sur le Preview task tarjet Donc, sur le volume sur lequel a été appliqué la tâche précédente. Et donc, je vais restaurer ce volume en Français. Je vais choisir la région, c'est la France et au niveau du clavier, bien je vais choisir ici un clavier Français numérique. c'est ceux-là qui sont d'application donc dans le réseau de masociete.net. cette tâche bien évidemment est automatisée également. Alors, la tâche suivant. eh bien c'est une tâche qui s'appelle Configure qui est ici. Vous voyez qui va appliquer les réglages de l'ordinateur tels que définient dans la base de données de DeployStudio. Donc, je vais prendre cette tâche, je vais la mettre ici à coté de la précédente. Elle aura lieu sur le même volume donc, le même disque dur si vous voulez que la tâche précédente. Cette tâche va me permettre d'appliquer à l'ordinateur que je restaure les paramètres que j'ai définis dans la session COMPUTERS Donc ici, je vais pouvoir choisir quel paramètre je vais restaurer Donc, je vais bien évidemment renommer l'ordinateur en fonction du nom que j'ai choisi ici au-dessus rappelez-vous Graph01, Graph02, Compta01 etc. Je vais mettre en place les informations de l'ordinateur. Je vais également créer les utilisateurs locaux. Puisque j'ai défini rappelez-vous des utilisateurs au niveau ici des groupes d'ordinateurs. Je vais également désactiver Gatekeeper. Donc, Gatekeeper, c'est ce système de sécurité qui vous empêche d'installer des applications non signées ou des applications qui ne viennent pas de l'AppStore Je vais désinstaller dans l'entreprise parce que beaucoup d'entreprises développent des applications personnalisées qui ne sont pas forcément signé par Apple. Mais qui doivent quand même être installées sur les machines. Je vais également ici Skip Apple Setup pour Server Assistant. Donc, Contourner l'assitant de création de compte Apple. Quand vous ouvrez votre ordinateur pour la première fois, vous avez cet assistant mais j'ai pas envie évidemment que cet assistant s'affiche pour mes utilisateurs Et bien-sûr, cette tâche sera également automatisée. Alors, une fois ces configurations de base seront faites. Eh bien, j'ai envie dans mon workflow, dans ma procédure de lier mes ordinateurs aux différents repertoires disponibles dans mon réseau. Alors, l'un de ces repertoires, c'est l'Open Directory que j'ai mis en place plutôt dans Scour sur mon server OSX. Vous avez une tâche ici qui s'appelle Open Directory Binding que je vais ajouter à mon workflow. Je dois bien évidemment spécifier quel server Open Directory, je veux utiliser. Donc ici, il sera macsrvmasociete.net. Je vais activer la sécurité... et puis bien évidement, je vais devoir donner le Username, le Nom d'utilisateur donc de l'administrateur du repertoire diradmin et bien évidemment, son Mot de passe. Je vais faire la même chose avec maintenant l'Active Directory Windows Donc pour ça, j'ai une tâche qui s'appelle ici Active Directory Binding que je vais mettre juste après. Le Domaine windows auquel je veux m'authentifier. Donc, c'est masociete.net. Le Computer node, alors là, vous devrez demander à l'administrateur de l'Active Directory ce que vous devez mettre. de comment l'Active Directory a été réglé. Dans mon cas, je devrais mettre CN=Computers, DC=masociete, DC=net. Donc, c'est le Nom du chemin Eldap. Donc, de l'endroit où on stocke les ordinateurs dans l'Active Directory. Je dois bien évidemment spécifier le Nom d'utilisateur et le Mot de passe de l'administrateur de l'Active Directory Donc, dans ce cas-ci, ce sera damienbkx Et puis, une série de petites options par exemple, je vais me servir de ce domaine pour l'authentification. Donc, je vais authentifier les utilisateur auprès de masociete.net. Et puis d'autres options, là je vous invite vraiment à prendre contact avec l'administrateur de votre Active Directory pour savoir exactement ce que vous devez mettre dans le cas particulier de votre domaine windows une fois que ces configurations là sont faites. Eh bien, une autre chose que je vais avoir envie de faire dans workflow dans ma procédure, c'est d'inscrire mes ordinateurs dans le système Gestionnaire de profil d'OSX Server Donc pour ça, j'ai une tâche qui s'appelle ici Automatic enrollement. Je vais placer cette tâche ici. Mais bien évidemment, je vais devoir spécifier un Profil d'inscription et un Profil de confiance comme on en a déjà parlé plus tôt. Et là, vous le voyez que quand je déroule la liste déroulante. Eh bien, je n'ai rien à ma disposition. Donc, je ne suis pas à placer cette tâche particulier dans ma procédure, dans mon workflow. Je vais donc sélectionner cette tâche, cliquer sur la petite croix rouge pour la retirer du workflow. Sauvegarder l'état actuel du workflow. Et dans la video suivante, vous allez voir comment je peux préparer cette tâche Automatic enrollement en allant chercher les profils dont j'ai besoin.

Découvrir DeployStudio Server

Apprenez à installer et à configurer les divers composants de l'écosystème DeployStudio. Préparez, gérez et exécutez des déploiements de masse sur des ordinateurs Apple Macintosh.

2h42 (32 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
DeployStudio Server DeployStudio Server 1.7
Spécial abonnés
Date de parution :4 févr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !