Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Créer un gestionnaire de collections avec Symfony3

Créer un formulaire pour les objets

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Un objet est un modèle et un formulaire définit des champs particuliers. Vous avez tout intérêt à créer les deux ensembles et à les faire communiquer pour éviter des manipulations inutiles.
05:00

Transcription

On va faire un peu de formulaire. Mais on va pousser un tout petit peu le concept. Dans les prochaine vidéos on va voir comment on va traiter un peu les formulaires avec des objets, parce qu'on a la possibilité de faire ça. On va voir aussi comment on va gérer des boutons et tout ça, tout ça, il y a pas mal de petites choses à voir. Moi, ce qui m'embête déjà dans un premier temps, c'est qu'on soit passé ici, par toute la construction de l'objet qui se trouve ici. Ça ne sert à rien, ici en plus on n'a pas du tout de validation particulière. Ça, il faut le savoir, vous pouvez le faire très facilement, en fait, en réalité, un formulaire peut être créer et relié à un objet automatiquement, et on va comme ça avoir un petit peu moins de [inaudible]. Bon, je vous montre comment on fait. On va supprimer cette partie-là et on va la mettre tout en haut. C'est-à-dire qu'on va créer l'item directement au démarrage de l'action. Et quand on va faire un [inaudible] ici, on va lui ajouter l'item. Comme ça, le formulaire sera automatiquement lié à l'item. Ça, ça a un premier intérêt. Le premier intérêt c'est garantir la conformité du formulaire par rapport à l'entité qu'on est en train d'essayer de créer. Je vous explique pourquoi. Parce qu'en réalité quand vous allez être à cet endroit-là, ici si j'essaie de faire un « submit », je sais que le Title, il est obligatoire. la description aussi, la Code aussi. Et la Collection est aussi obligatoire. Je vous rappelle qu'on a fixé ici des nuls à noms sur pas mal de choses et on a dit qu'il a des choses qui sont obligatoires, qu'on doit obligatoirement avoir. Donc ça, c'est important, parce que ça vous permet déjà de garantir ça. Mais ça vous permet également de garantir la conformité des informations. Si je m'amuse à rajouter ici URL, comme ça, et que je recharge ma page, je vais avoir une petite erreur, pourquoi ? Parce que je n'ai pas d'URL dans le schéma directement. J'ai image URL. Donc, si je veux ajouter le champs « image URL », je serais obligé d'ajouter IMG URL. Sachez que pour les URL il y a un type qui existe. Donc là, on va pouvoir avoir tous les types existants et ça n'est pas mal, parce que ça nous permet de travailler vraiment. Alors, attention, attention, respectez bien les nommages. IMG URL ne marchera pas non plus. Image URL, c'est obligatoire de respecter le vrai nom du champs, sinon vous n'aurez pas le droit de l'ajouter au formulaire. Ce n'est pas mal, c'est vraiment une bonne chose, que ça existe. Et que ça nous permet de travailler facilement. Alors, on va y aller, on va remplir, bien sûr ici, on va remplir, là aussi on va remplir, donc là, il faut un URL, donc on va lui donner un URL. Qu'est-ce qui va se passer après ? On va soumettre, mais en soumettant on reconstruit toujours pour le moment l'objet et ça on n'a pas besoin de le faire. Et je vous explique pourquoi on n'a pas besoin de le faire. Parce que « data » ici, « get data » sur le formulaire en fait, ce sera déjà l'item. Ce sera l'objet d'item [inaudible] rempli automatiquement par le Request. Donc, à cet endroit-là, on va juste faire « item est égal à forme getdata ». Ce getdata-là va nous récupérer l'objet item, qu'on va pouvoir persister tout de suite, et qu'on va pouvoir [inaudible] très rapidement. Et ça, c'est génial, parce que ça nous permet de travailler facilement. Mais vous allez me dire, ah, il y a un problème. Oui, il y a un problème, je suis d'accord avec vous. L'utilisateur. Et bien, rien ne vous empêche de venir travailler quand même sur cet objet, avant de le persister. Ce qui veut dire qu'on va pouvoir ici faire un « setuser » de « thisgetuser » quand même, même s'il n'est pas actuellement eh bien, dans l'objet. Ça, ce n'est pas un problème, on a le droit de le faire vous pouvez travaillez des propriétés avant de flasher. Donc, maintenant en « submit », on a correctement ajouté l'objet, on va aller le vérifier en base de données. Donc sur « collect master » on va aller sur item, on va vérifier les données et on va voir qu'ici effectivement c'est bien le « user 0 » qui a été renseigné. Alors, le « user 0 » c'est bizarre, parce que dans les « fos user » si on va afficher, effectivement, moi je suis un. On voit qu'il y a un problème, pourquoi il y a un problème ? Parce que pour lui, « getuser » ce n'est pas possible. Souvenez-vous bien que ce « getuser », « get id » su le récupérer. Sinon « getuser » enverra n'importe quoi. Donc, faites très attention dans votre Code, les erreurs généralement c'est ça, ce sont les erreurs de typeux. On en fait tous évidemment, il faut faire juste un tout petit peu attention à ce qu'on fait. Sinon on risque de se retrouver des choses un peu particulières. Ce qui est bien, c'est que pour le moment on n'a pas fait de liaison particulier. Donc, du coup on est tranquille, on n'a pas d'erreurs, on va juste sauvegarder un [inaudible], bon, c'est pour les essais. Pensez à ça, pensez à relier les items à leurs formulaires, déjà ça vous permettra d'avoir un peu moins de code. Pour construire les objets c'est absolument inutiles, sachant que vous vous baser déjà sur un modèle particulier. Et puis surtout, ça vous permet de sauvegarder très rapidement.

Créer un gestionnaire de collections avec Symfony3

Développez une application de gestion de ressources avec Symfony. Prenez en main le DQL (Doctrine Query Language) ainsi que les formulaires, la sécurité, les tests, etc.

2h12 (25 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :19 avr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !