L'essentiel de Dreamweaver CC 2017

Créer un document PHP

Testez gratuitement nos 1257 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Puisque nous avons installé un serveur d'évaluation, profitons-en pour créer un document PHP et parcourons rapidement la prise en compte de l'aide à l'écriture et le rendu temps réel de nos modifications.
04:34

Transcription

Bien que cela ne soit pas l’objet de cette formation, je vous propose que, puisque on a calé un serveur, qu’on aille un peu plus loin et qu’on travaille donc avec un document PHP, qu’on voit en plus que nous propose Dreamweaver du côté de PHP. Alors ici pour ça, et bien on va utiliser un document PHP directement dans les éléments rapides et Dreamweaver me propose de l’enregistrer, donc, je vais l’enregistrer dans le dossier n° 11, ici, donc, on va venir dans le dossier n° 11-05, ici, et je l’enregistre. Par défaut, Dreamweaver nous propose tout en en tête HTML, puis une structure de base HTML. Si vous n’avez pas besoin d’utiliser du HTML, puisque vous voulez créer uniquement du PHP, vous pouvez supprimer directement tout ce code mais vous pouvez également utiliser du PHP mélangé à du HTML. Pour cela donc, Dreamweaver nous propose d’aller plus vite, en proposant toute l’en-tête de ce document, pour nous éviter d’avoir à aller la récupérer ailleurs, soit dans un fragment, soit de la copier à la main. Alors, depuis l’onglet PHP de la barre d’insertion, vous avez un accès assez direct à divers éléments pour pouvoir créer des variables de session, des cookies, etc., mais, ce qui va nous importer le plus ici, ça va être le bloc de code, c’est-à-dire de créer la balise d’ouverture PHP, la balise de fermeture PHP. Et vous avez vu, que dès que je commence à taper du code dans le PHP, Dreamweaver me propose un outil d’aide à l’écriture assez sympa, puisqu’il me propose directement divers éléments d’écriture qui pourraient être possibles dans la situation de mon curseur et dans le contexte d’utilisation où j’en suis dans le langage. Regardez, je vais commencer à écrire écho, et là il me dit directement « Echo c’est une fonction, je la connais, voilà comment tu peux l’écrire, voilà les mots-clés qui correspondent, la signature de cette fonction, puisque tu peux passer des paramètres, des strings avec des arguments, etc. ». Je peux, en cliquant sur l’élément, directement accéder à la partie en ligne de php.net qui va me donner toutes les informations dont j’ai besoin et surtout dans laquelle est venu piocher Dreamweaver, c’est-à-dire que cette partie là, « void, echo, string, argl », si vous le rappelez bien, c’est celle qui apparaissait lorsque j’essayais d’écrire écho, ici dans Dreamweaver ; donc voilà, Dreamweaver travaille en temps réel avec ce site, pour pouvoir nous apporter le maximum d’information et d’aide à l’écriture. Alors, si ici, je valide avec la touche de retour chariot, vous voyez que Dreamweaver ne s’arrête pas là, il continue à me dire « Vas-y, quel va être l’élément », là, je vais passer un string et je vais dire « Coucou, depuis PHP ». Pensez, attention, puisqu’on est en PHP, de venir finir l’instruction de la ligne par un point-virgule, ici. Par contre, même si j’enregistre et que j’essaie de visualiser en temps réel ici dans la partie de gauche, rien ne se passe, je n’ai aucun rendu. Et si je force Dreamweaver en lui disant F5 « Rafraîchis », vous voyez que Dreamweaver me dit « Bien attends, je pédale dans la semoule, j’essaie de faire un truc mais il ne se passe rien. » Bien entendu, il faut que le serveur soit démarré pour cela. Alors volontairement, j’avais éteint le serveur local, ici, puisqu’on avait bien configuré une version d’évaluation, un test qui nous permettait d’évaluer le contenu, mais j’avais éteint le serveur qui fait que, à ce moment-là, rien ne fonctionne. Bien qu’on n’utilise pas non plus la base de données MySQL, je l’ai démarrée ici, et maintenant que tout est démarré, si je reviens ici et que je fais un F5 pour actualiser Dreamweaver, alors là, il est parti dans une boucle presque sans fin, on va dire, donc, des fois ce qu’il peut se passer, si vous avez oublié de démarrer le serveur, c’est de quitter ce document et de le relancer directement pour rafraîchir un peu la mémoire et le tampon dans lequel Dreamweaver s’était informé. Voilà, donc ici maintenant, en temps réel, puisque j’ai un serveur ici, je vais pouvoir continuer à taper mon texte et dès que j’enregistre ces modifications, vous voyez qu’elles apparaissent directement dans la partie de rendu sans avoir besoin de rafraîchir quoi que ce soit. Alors, si je regarde là ici, j’ai un message d’alerte qui me dit « Attention, ce document a peut-être été modifié, peut-être qu’il y a des associations dynamiques qui ont été faites avec ce document, veux-tu en tenir compte, veux-tu le détecter ? » Donc ici, on peut demander de détecter et dans le cas où on aurait fait des associations dynamiques, Dreamweaver va en tenir compte pour pouvoir rafraîchir, en prenant en compte ces instructions éventuelles supplémentaires, qu’il y aurait. Donc ici, c’est très souple de pouvoir travailler avec PHP, vous l’avez vu, vous avez une toute petite barre ici qui apporte un certain nombre de fonctionnalités qui peuvent être basculées dans les favoris éventuellement, puis, vous avez ce qu’on appelle les fragments de code, les snippets qui sont fournis, donc depuis le menu Fenêtre, ici, Fragments de code, Maj+F9, ou depuis la barre des outils, ici, Fragments de code, où vous avez un certain nombre de snippets, de fragments qui ont été fournis et qui vont vous permettre ici de pouvoir directement faire un redirect, un commentaire, etc. beaucoup plus rapidement mais libre à vous maintenant de venir implémenter cette librairie et de rajouter l’intégralité des codes PHP sous forme de fragments que vous souhaiteriez.

L'essentiel de Dreamweaver CC 2017

Prenez en main l’environnement de travail de Dreamweaver. Créez des documents, utilisez les CSS, gérez les liens hypertexte, les fichiers multimédia, les formulaires, etc.

7h28 (98 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Thématiques :
Design web
Standards du web
Spécial abonnés
Date de parution :30 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !