Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Windows Server 2012 R2 : Haute disponibilité

Créer un cluster à basculement

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Grâce au gestionnaire de basculement, vous allez créer un cluster de basculement et configurer les ressources disques et les différents réseaux.
07:18

Transcription

Bien, dorénavant, l'ensemble de la validation de notre cluster est fonctionnelle, nous allons pouvoir passer à l'étape suivante : la création de notre premier cluster avec basculement. Donc ici, dans ma console de gestionnaire du cluster de basculement sur l'un de mes nœuds, je vais pouvoir, ici, venir créer mon premier cluster. Donc, j'ai un assistant qui va me permettre de m'aider à créer ce premier cluster. Donc, je n'ai plus qu'à aller chercher mon premier nœud qui sera membre de ce futur cluster. Donc, voilà mon premier nœud, ici. Suivant... À déterminer, le nom de mon cluster, et puis lui donner une adresse correspondante, une adresse IP qui sera résolvable, tout simplement. Pour le nom de nom cluster, eh bien je vais l'appeler HACLUST, par exemple. Donc ça, ce sera le nom de mon cluster et je vais pouvoir lui associer maintenant une adresse IP correspondante, et vous voyez qu'ici, je suis sur mon sous-réseau lié au domaine. Eh bien, on va lui mettre 245. Alors bien sûr, il faudra que la résolution DNS fonctionne entre le nom de votre cluster et l'adresse associée. Suivant...voilà. Donc, on valide le nom de mon cluster. Donc HACLUST, ici, le nœud associé, son adresse IP, 17.245. Suivant. L'assistant va donc créer ce cluster, tout simplement. Il va enregistrer l'ensemble des données au niveau du domaine et tout ce qui va avec, notamment au niveau DNS pour l'objet du cluster. « Attention, disque introuvable pour la configuration du témoin, le cluster n'est pas configuré avec un témoin de quorum, il est donc recommandé de configurer un témoin de quorum pour obtenir réellement la fonctionnalité de haute disponibilité du cluster ». Donc ça, nous verrons cette opération dans une vidéo un peu plus tard dans cette formation. Terminer. Donc je valide. Je retrouve ici, maintenant, mon cluster, celui que je viens de créer. Et dans ce cluster, je retrouve mes rôles, donc les applications, les services, tout simplement, qui vont être hébergés sur ce cluster. Mes nœuds. Bien pour l'instant j'en ai qu'un, puisque j'en ai inséré qu'un. Le stockage. Je vais pouvoir ajouter tout simplement les disques et là, je retrouve l'ensemble des disques que j'ai créés. Donc, je retrouve bien mon disque de 10 Go, plus l'ensemble de mes disques qui font 59 ou 59,7 Go que j'avais créés précédemment. Je peux créer également des pools de stockage, et puis côté réseau, je vais retrouver mes réseaux de clusters. Donc voilà, mon premier cluster est créé. Je vais maintenant modifier l'ensemble des propriétés de mes réseaux. Donc dans les propriétés, je vais retrouver le sous-réseau auquel il est affecté, et surtout, ce que je vais faire, c'est venir changer son nom. En cas de doute, vous pouvez regarder dans les connexions réseaux et vous voyez quelles sont les cartes réseaux qui correspondent à cet objet dans le cluster. Donc là pour moi, c'est la partie stockage et migration. Donc dans les propriétés, je vais surtout changer son nom. Donc « NIC », pour les reconnaître plus facilement, parce que sinon, « Réseau de cluster » 1, 2 et 3, moi ça ne me parle pas. Donc NIC, pour moi, c'est la partie « LiveMigration » et stockage, et c'est ici également que je vais pouvoir déterminer comment ce réseau va être utilisé par mon cluster. Soit je n'autorise pas la communication réseau de ce cluster sur ce sous-réseau, soit j'autorise la communication réseau du cluster sur ce réseau. Donc là, on est en mode privé, là on va être en mode public, et là, public-privé, si je laisse cette case à cocher activée. Donc ici, je suis en mode public. Et là, uniquement grâce à cette case à cocher, public-privé. Donc voilà la configuration ici, et je vais faire la même chose simplement en sélectionnant. Là, c'est ma partie LiveMigration, donc mon cluster ne doit pas communiquer sur cette carte réseau, puisque c'est l'accès à mon stockage. Donc je désactive, je n'autorise pas la communication réseau de ce cluster sur ce sous-réseau. Le deuxième, c'est ma Pulsation. Dans ma Pulsation, propriétés, je vais pouvoir lui mettre NIC_Pulsation, et là par contre, j'autorise la communication réseau de ce cluster sur ce réseau. Et surtout, je n'autorise pas les clients. Pourquoi ? Parce que c'est le sous-réseau que je vais utiliser pour le heartbeat, la pulsation, l'état de l'ensemble de mes nœuds dans mon cluster. Ok. Et le troisième, ça va être celui qui correspond à ma carte réseau de domaine, et dans les propriétés, je lui donne un joli nom, NIC_Domain, et là par contre, j'autorise bien la communication réseau du cluster sur ce sous-réseau, et j'autorise également les clients à se connecter via ce réseau, donc les demandes des clients arriveront via ce sous-réseau. Je retrouve mes trois sous-réseaux. Je peux alors configurer mes disques. Donc je vais ajouter mon premier disque. Je vais prendre celui de 10 Go que je vais utiliser pour le quorum. Donc voilà mon disque, Disque de cluster 2, qui correspond ici, comme on le voit, au volume Q, ici, je vais pouvoir, dans ces propriétés aller tout simplement le renommer, pour le reconnaître et si toutefois, j'avais besoin de faire des opérations par script... plutôt que « Disque de cluster 1 », « Disque de cluster 2 », etc. Ok., donc voilà mon premier disque. Je rajoute les autres. Je vais rajouter les trois d'un coup, ça ira plus vite. Et donc ça, ce sera mon premier disque qui fait 50 et quelques Go, donc là, je vais l'appeler VDisk01. Ok. Donc ici, le Disque de cluster 2, idem, on va le renommer. VDisk02, si on veut garder la même convention. Et enfin, le troisième, dans les propriétés, on va renommer également, VDisk03. Donc maintenant, j'ai rajouté mes disques, je les ai configurés et renommés, j'ai renommé mes cartes réseau. Ça me permet maintenant, lorsque je vais faire des opérations, grâce au nom, de savoir rapidement à quoi ça correspond, parce que « Réseau 1 », « Disque 1», etc., ça veut pas dire grand-chose et c'est pas très parlant. Et maintenant, je retrouve bien mon nœud, et les connexions réseau associées à mon nœud, les rôles, pour l'instant il n'y en a pas, les disques et le stockage disponible, c'est bien ce que j'ai configuré, et, potentiellement, des pools de disques si j'en avais. Donc voilà pour la partie création du cluster. L'étape suivante sera tout simplement de rajouter un nœud complémentaire dans ce cluster, et surtout, ne pas oublier d'aller configurer tout simplement le mode de quorum pour que mon cluster fonctionne correctement. Donc ça, c'est la configuration que nous allons faire dans les étapes suivantes de cette formation.

Windows Server 2012 R2 : Haute disponibilité

Assurez la haute disponibilité en environnement Windows avec Windows Server 2012 R2. Mettez en œuvre les mécanismes nécessaires pour garantir la qualité de vos services !

1h59 (29 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :23 août 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !