Excel 2016 : Analyse de données avec Power Query

Créer des requêtes de tableaux de requêtes

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Il est parfois utile de renvoyer une requête Power Query dans une feuille Excel, pour y transférer des statistiques, puis de la renvoyer dans Power Query pour les traiter. Vous verrez ici comment procéder et quels en sont les risques.
07:56

Transcription

Nous abordons maintenant comment on peut faire des requêtes de requêtes, et à quoi cela peut-il servir. Eh bien l'idée est la suivante : considérons que nous retournons dans Power Query, donc Données, on va dire Afficher des requêtes, et on va en modifier une au hasard. Alors lorsque l'on est dans Power Query, et que l'on prend par exemple ici CSVVentes, voilà, je vais prendre celui-là là. Eh bien des fois, ça arrive que l'on ait besoin de faire des calculs, donc de rajouter des colonnes, mais avec une formule qui est d'une complexité telle qu'elle n'existe pas dans le langage M. Ça c'est la première situation par rapport à ce que je vais vous enseigner maintenant. La deuxième situation, c'est, on veut rajouter une colonne dans cette table, ou requête si vous préférez, mais faire en sorte que nos collègues puissent y ajouter des données manuellement à l'intérieur de la colonne, alors que là toutes les cellules sont en lecture seule dans Power Query. Alors comment est-ce qu'on fait ça ? Eh bien la méthode est très astucieuse. D'abord on va fermer Power Query. Ensuite on va prendre ici à droite la requête qui nous intéresse. On va faire un clic droit pour dire Charger dans, et on charge cette requête en tant que table dans notre feuille Excel. Alors déjà rien que de par la manip, je pense que vous devinez peut-être la première contrainte de ce que je vais vous montrer maintenant, c'est que c'est une technique qui ne marche que pour les requêtes qui ont un nombre de lignes égal ou inférieur au nombre de lignes qu'a une feuille Excel. N'oubliez pas que Power Query peut contenir beaucoup plus de lignes dans une seule et même requête que ce que le peut une seule et unique feuille Excel. Bon maintenant, cette feuille, on va la renommer Ventes. Bon ça c'est rien, c'est juste pour l'esthétique. Et sur la partie de droite, j'aimerais ajouter une colonne, pour les raisons que vous allez voir plus tard. Donc je vais là, et puis j'aimerais Donc là, on se dit tiens, on a un tableau qui vient de Power Query, avec une colonne qui vient d'être créée, qui n'est pas dans Power Query. Alors comment va se comporter Excel ? Déjà, on peut regarder ce qu'il se passe si on rafraîchit ici la table. Voilà, on voit que ça bouge un petit peu, et on constate que la colonne Suivi reste là. Donc déjà on se dit, tiens c'est pas mal, visiblement on doit pouvoir donc ajouter des données. Donc oui c'est le cas, considérez que par exemple ici j'écrive Anomalie Qualité. Et puis un petit peu plus bas, j'écris Anomalie Qualité aussi. Et maintenant, on va se dire, bon à quoi ça sert ? Donc là il faut que vous ayez en mémoire quelque chose. On veut pouvoir utiliser cette table qu'on a dans cette feuille dans Power Query pour des usages bien spécifiques. On peut également vouloir ajouter une colonne pour utiliser une fonction statistique ou financière d'Excel qui n'existe pas dans le langage M, et donc là on aurait une formule dans ces cellules, ici, plutôt qu'un simple texte. Et maintenant l'idée, c'est de rebalancer ce tableau dans Power Query. On va voir que c'est possible. Donc on va se rendre dans Données, et puis là on va dire À partir d'un tableau. On voit que Power Query s'ouvre, ça nous est connu. On ouvre le volet des requêtes, on renomme ici cette requête qu'on va appeler tbl_VentesCompletees. Voilà donc comme d'habitude je mets pas les accents, puisque vous savez pourquoi c'est pas forcément très bien de les mettre, et puis maintenant on peut observer que cette table-requête, parce que c'est une table mais à la fois une requête selon la dénomination de Microsoft, à droite elle a la colonne Suivi. Donc on se dit, quand même c'est pas mal. Oui c'est pas mal, mais maintenant, est-ce qu'il y a des pièges ? Alors on va tout de suite observer ça. Première chose, si je vais ici dans Ventes, et que je filtre que sur les articles IBM 500. Donc cette table est filtrée, est-ce que il aura mis à jour ici la table VentesComplètes, on voit que non parce qu'on a toujours tous les articles. Si j'actualise cette table, et puis qu'on attend un petit peu, on voit que rien ne se passe. C'est comme si cette table ne voit pas que certes derrière, elle utilise une feuille Excel, mais que cette feuille Excel elle-même derrière utilise cette table des ventes. Donc là, il y a un problème de mise à jour qu'on peut résoudre du moins à ma connaissance qu'avec des macros et du VBA, donc ça on va pas le faire, on va pas traiter de ce sujet. Mais maintenant si je ferme Power Query un peu à l'arrach' vous savez que si on ferme comme ça il va systématiquement créer une feuille, donc là je vais supprimer cette feuille. Donc maintenant, si on retourne ici dans la feuille Ventes, est ce qu'il a filtré ? Oui, parce que quand on ferme Power Query, il met à jour les tables qui dépendent de Power Query. Donc c'est pour ça ici que vous ne voyez que les IBM 500. Mais il y a un danger. On se dit OK, chouette il met à jour, mais pour le coup, est ce qu'il aurait enlevé les textes Anomalie Qualité qu'il y a droite, puisque auparavant, je ne sais pas si vous l'aviez noté, mais il y en a un des deux, voire les deux qui n'appartenaient pas aux IBM 500. Alors je vais vous le remontrer. Là on va aller éditer cette requête, donc qui est la table des ventes complétées. On voit que, évidemment pour le coup, elle s'est aussi mise à jour, et vous voyez qu'il dit Anomalie Qualité, Anomalie Qualité appartiennent à de l'IBM 500. Vérifions, on va dans nos tables CSVVentes. Ici on va dire qu'on veut effacer le filtre. On ferme Power Query. Il met à jour évidemment la table qui dépend de la requête, et on voit tout de suite déjà ici que Anomalie Qualité appartient à l'AST Intel 150 à l'origine, et que cette anomalie qualité qui est là appartient à du Compaq Presario 100. Donc CQFD, c'est ce qu'il fallait démontrer. Cette technique est très utile pour conclure sur le fait d'ajouter une ou plusieurs colonnes, sur des besoins qui ne sont pas réalisables dans Power Query, c'est-à-dire des formules complexes ou la saisie de nouvelles données, mais cette technique n'est pas utilisable si nos collègues retirent des lignes par rapport au visuel original de la requête d'origine, ou ajoutent des lignes dans les lignes déjà existantes. La seule chose qui est faite, et d'ailleurs heureusement c'est ce qui se passe le plus souvent chez mes clients, c'est-à-dire le fait de juste rajouter des lignes à la fin dans la source, il n'y aura absolument aucun problème. Vous n'aurez pas de danger particulier. Mais je ne saurais que vous recommander, quand vous mettez en place les requêtes de requêtes, parce qu'en fait en anglais on appelle ça des requery. En français, la dénomination requête ça fait des re-requêtes, mais ça fait bizarre. Donc les requêtes de requêtes de tableau de feuille Excel, eh bien si vous faites ceci, si vous utilisez cette technique, s'il vous plaît, testez-la, regardez comment se comporte le résultat par rapport au scénario de mise à jour de données qui peuvent avoir lieu au sein de votre organisation. Vous savez déjà, je viens de vous le démontrer, que cette technique est dangereuse et ne marche pas si vos collègues suppriment des lignes ou ajoutent des lignes dans la source, et surtout s'ils ajoutent des lignes dans les lignes déjà existantes. S'ils ajoutent à la fin, il n'y a aucun problème. Donc voilà pour la mise en garde, s'il vous plaît, faites attention à ceci. le dernier sujet de cette formation sur les fondamentaux de Power Query, en étudiant ensemble

Excel 2016 : Analyse de données avec Power Query

Analysez des données avec Excel 2016 et Power Query. Apprenez à importer, consolider, lier, nettoyer, fusionner ou scinder des données provenant de différentes sources.

3h00 (34 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :8 sept. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !