Excel 2013 : Analyse de données avec Power Query

Créer des requêtes de tableaux de requêtes

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Il est parfois utile de renvoyer une requête Power Query dans une feuille Excel, pour y transférer des statistiques, puis de la renvoyer dans Power Query pour les traiter. Vous verrez ici comment procéder et quels en sont les risques.
06:36

Transcription

Pour clore cette formation, le dernier sujet va être relatif aux requêtes de requêtes. Alors vous allez vous dire quoi ? Oui, alors l'idée est la suivante, c'est que Power Query a le langage M mais, ce langage M, on ne peut pas faire des fonctions statistiques actuellement hyper élaborées. Alors, l'idée c'est de prendre une requête, si elle n'a pas trop de lignes, de la balancer dans une feuille Excel, Excel et de rebalancer le résultat dans Power Query. On peut également considérer le même scénario où vous avez une requête et cette requête, qui est dans Power Query, vous souhaiteriez que les collègues puissent, via une colonne rajoutée à la main, compléter des données aussi saisies à la main mais comme Power Query est en lecture seule, l'idée est d'injecter cette requête dans une feuille Excel, d'ajouter la colonne à la main et, ensuite, de rebalancer cette table dans Power Query. Alors, on va voir comment procéder et je vais faire avec le deuxième exemple, je le trouve plus parlant et ça permet d'éviter de faire des formules un petit peu compliquées aux personnes qui suivent les formations Power Query, juste pour leur montrer que oui, effectivement, il y a des formules compliquées que Power Query ne fait pas. C'est clair qu'il y a des formules compliquées que Power Query ne fait pas. Donc allons-y, on va se rendre donc dans l'Editeur Power Query, comme ceci et, là, je vais prendre, par exemple, la table CSVVentes qui est ici. Mon idée c'est de l'injecter dans une feuille Excel donc déjà on va voir si je peux la fermer et la charger, et là on voit que c'est pas le cas parce que le chargement était désactivé, donc je vais fermer. Ensuite, ici, donc on va afficher le volet et puis on va aller prendre donc CSVVentes depuis là, en faisant un Clic droit, Charger dans, en tant que Table, Charger. Donc là on a la requête de Power Query qui se trouve en tant que feuille dans Excel. Comme vous pouvez le voir, il y a juste une centaine de lignes. Maintenant rien ne m'empêche, outre le fait de renommer cette feuille, par exemple Ventes, voilà, rien ne m'empêche d'aller ajouter une autre colonne, par exemple Suivi. Cette colonne Suivi, déjà, première chose qu'on peut constater c'est que si on met à jour ce tableau qui va donc chercher les données dans Power Query, si je fais un Actualiser, comme vous pouvez le voir il fait disparaître la colonne Suivi, donc je perds la colonne. Maintenant la question c'est est-ce qu'on la perd parce qu'il n'y avait rien dedans ? On va voir. J'écris Suivi, voilà, et puis là, par exemple, je vais mettre un texte Anomalie qualité. Mais sachez qu'on pourrait tout à fait avoir ici une formule Excel d'un niveau de complication assez important, n'existant pas dans M, et je pense particulièrement aux fonctions financières avancées ou statistiques avancées et qui utilisent les calculs sur certaines valeurs qu'on a là, à gauche, bon, enfin bref. Donc là, maintenant que j'ai rajouté une colonne avec une info, mais je pourrais mettre, par exemple ici, une autre information, donc Anomalie Qualité pareil, qu'est-ce qui se passe si je mets à jour la table ? Donc je fais un Clic droit, Actualiser et, là, comme on peut le voir, il préserve cette colonne, il la garde. Bon attention, cette technique a par contre des risques majeurs, je vais en discuter un petit peu après. Maintenant, ce résultat-là, on peut le rebalancer dans Power Query. On va dans Power Query dire A partir d'un tableau/d'une plage et, là, il nous crée donc une nouvelle requête qui est en fait un tableau, et je vais l'appeler tbl_VentesComplete, voilà, il faut imaginer qu'il y a des accents et, si on regarde, il a effectivement, sur la droite, rapatrié Suivi. Bon maintenant, la chose étant, c'est qu'est-ce qui se passe si on va dans CSVVentes, par exemple, et que je filtre sur les IBM 500, ce qui équivaut à comme si j'allais dans la source et je supprime des lignes. Donc IBM 500, voilà, ça filtre. Si je vais dans la table VentesComplete et on regarde, on a toujours tous les articles. Si j'actualise, comme vous pouvez le voir, il ne voit pas que ma requête, ici, CSVVentes, je l'ai filtrée. Alors ça c'est déjà un premier risque qu'on peut corriger via des macros mais on ne le traitera pas, parce que les macros et le VBA sont hors sujet de cette formation. Mais si je ferme Power Query, donc là je vais dire Conserver, donc évidemment il me crée une nouvelle feuille parce que j'ai fermé à la va-vite, sans dire que je voulais fermer sans la table, donc là je désactive le chargement. Donc, là, il faut mettre cette table à jour et, comme vous pouvez le voir, dès le moment où je suis entré dans Excel, cette table maintenant elle est à jour, elle a que des IBM 500. Mais, comme pouvez le voir, Anomalie qualité et Anomalie qualité sont toujours là donc soit disant ils seraient relatifs qu'à des IBM 500. Alors, permettez-moi maintenant de retourner dans Power Query, voilà, déjà ici maintenant, si on retourne dans notre requête, on voit qu'il a bien filtré mais si je retourne, ici, dans CSVVentes et que j'enlève le filtre, Effacer le filtre, voilà, je fais un Power Query, comme ceci, donc là on voit qu'il met à jour la table. La question c'est est-ce que ces deux Anomalies qualité appartenaient effectivement qu'à des IBM 500 ? Et on voit que c'est pas le cas. Donc, conclusion, cette technique marche que si, et seulement si, vous n'avez pas la requête de base qui est modifiée ou la source qui est modifiée dans le sens que des lignes existantes sont supprimées. Par contre, en ce qui concerne l'ajout de ligne à la fin, c'est parfaitement géré. Donc, bref, dans tous les cas, quand vous utilisez cet outil que je viens de vous montrer, donc c'est-à-dire une requête d'une requête qui a été balancée dans Excel, faites toujours des tests pour vérifier que votre idée fonctionne mais faites bien un test en suivant toutes les procédures qui pourraient éventuellement arriver dans le cadre de votre travail. Par exemple, que se passerait-il si un collègue supprime la ligne 5 dans la source ? On le sait. A ce moment-là, ça devient n'importe quoi, mais ça on le sait. Après, par contre, ce que vous ne savez pas, il faudra le découvrir par vous-même. Donc voilà pour ce sujet concernant donc, on les appelle en français les re-requêtes, en anglais ça donne les requery. de faire la formule dans une feuille

Excel 2013 : Analyse de données avec Power Query

Analysez des données avec Excel 2013 et Power Query. Apprenez à importer, consolider, lier, nettoyer, fusionner ou scinder des données provenant de différentes sources.

2h53 (34 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !