Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

L'essentiel de Visual Studio 2015

Créer des points d'arrêt

Testez gratuitement nos 1336 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Vous allez voir comment créer différents types de points d'arrêt pour déclencher une séance de débogage.
05:03

Transcription

Voyons maintenant la chose indispensable à toute session de débogage : poser un ou plusieurs points d'arrêt. Admettons que je sois au début de mon View Model : on va passer dans ce code dès le démarrage puisque c'est le View Model de ma vue, de mon XAML qui va ouvrir la fenêtre principale, puis je vais commencer à déboguer ici. Je pose un point d'arrêt qui va provoquer l'arrêt de l'exécution et basculer sur cette ligne de code. Je vous montre déjà comme cela. Je vais poser un point d'arrêt sur cette ligne par exemple, soit en cliquant directement sur cette zone avant le texte qui pose automatiquement un point d'arrêt, soit en utilisant une touche facile à retenir : «F9». Mon point d'arrêt est rouge et rempli : cela veut dire qu'il est actif. Je peux éventuellement le désactiver ici. Il est maintenant blanc à l'intérieur. Pourquoi avoir un point d'arrêt désactivé ? Eh bien, pourquoi pas finalement ? Si je pose plusieurs points d'arrêts et que pour cette session de débogage je ne veux pas supprimer mon point d'arrêt mais le rendre inactif pour l'instant, je l'inactive et le réactive après quand j'en ai besoin. S'il est inactif, l'exécution ne s'arrêtera pas sur ce point d'arrêt. C'est utile aussi pendant les sessions de débogage car parfois on place des points d'arrêts à différents endroits de la pile d'appel, on appelle une méthode, qui appelle une méthode, puis une autre, puis on pose un point d'arrêt à l'extérieur pour trouver le bogue. Et parfois, je désactive le point d'arrêt pour un moment parce que j'ai plusieurs itérations de boucle à faire, que je sais que ce n'est pas à ce moment-là, etc. Vous pouvez l'activer, le désactiver. Vous refaites un «F9» pour l'ajouter ou l'enlever. Le point d'arrêt a des propriétés. Je refais «F9» et j'ai une petite aide qui me dit «Paramètres». Deux chose : des conditions de plusieurs sortes. Soit quelque chose doit être évalué, c'est donc un prédicat qui va être évalué à vrai ou à faux. «Telle variable a telle valeur». C'est ce qu'on appelle un «point d'arrêt conditionnel» : on ne s'arrête que lorsque la condition est vraie. C'est pratique pour s'arrêter lorsque telle variable a pris telle valeur. On peut aussi s'arrêter à partir d'un nombre d'accès. On est dans une boucle, on a une variable qui est incrémentée et on s'aperçoit que les dix premières itérations fonctionnent bien. On est à partir de la onzième, donc on dit OK. On a accédé à cette zone de code dix fois et au bout de la dixième fois, on s'arrête et on continue sur les suivantes qui ont peut-être un bogue. On a une idée de filtre. On peut filtrer sur des choses particulières : sur un thread, sur un process ou sur un nom de machine. C'est utile pour déboguer, notamment si on fait du multithreading. J'enlève la condition, je ne veux pas un point d'arrêt conditionnel. Il y a éventuellement la possibilité de faire des actions, par exemple journaliser ou afficher un message dans la fenêtre «Sortie», ce qui est plutôt pas mal car cela vous évite de faire des «Debug.Print» ou des choses du genre dans votre code. Vous pouvez le faire générer par le point d'arrêt lui-même. Le signe de point d'arrêt change selon ce qu'on a sélectionné ici où «Actions» voit que c'est un point d'arrêt qui va juste déclencher une action et on poursuit l'exécution. Ce n'est donc plus vraiment un point d'arrêt mais un point d'écriture qui n'arrête pas l'exécution mais journalise quelque chose. Voilà donc un beau point d'arrêt, tout simple. Si vous en faites plusieurs à différents endroits, cela vaut la peine de les gérer : pour cela, allez dans «Déboguer», «Fenêtres», et vous ouvrez la fenêtre «Points d'arrêt». «CTRL + ALT + B». Et vous avez la liste de vos points d'arrêt. J'en avais déjà fait un ici, j'y vais. Il se trouve là, j'avais oublié, et puis j'en ai un ici. Dans cette fenêtre, vous pouvez très facilement lister vos points d'arrêt, éventuellement les désactiver ou sélectionner plusieurs points d'arrêt, ou supprimer ces points d'arrêts. Je vais en remettre un ici et dans le menu «Déboguer», vous pouvez utiliser la commande «Supprimer tous les points d'arrêt» avec «CTRL + MAJ +F9» pour nettoyer d'un seul coup toute votre solution des points d'arrêt que vous y avez posés.

L'essentiel de Visual Studio 2015

Apprenez à créer des applications, à les déboguer et à les déployer avec Visual Studio. Développez des programmes en .NET pour Windows, les appareils mobiles et le web.

3h06 (40 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Visual Studio Visual Studio 2015
Spécial abonnés
Date de parution :18 févr. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !