Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Photoshop CC 2017 pour les photographes

Créer des objets dynamiques

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Initiez-vous aux méthodes d'importation d'images sous forme d'objets dynamiques. Que les objets soient liés ou incorporés, apprenez à les créer avec les commandes du menu ou par glissement.
05:18

Transcription

Nous allons voir comment importer des images dans une mise en page Photoshop. Ici, je veux faire un pêle-mêle et intégrer donc des photos. Dans le menu « Fichier », je peux demander d'importer de deux façons : « Importer et lier », « Importer et incorporer ». Nous allons commencer par « Importer et incorporer ». Si je choisis une photo et que je demande de l'importer, elle se positionne ici, sur le document complet, et se met, d'ailleurs, à une échelle réduite en l'occurrence puisque l'image était plus grande. Je vais pouvoir, en prenant les poignées, en cliquant et en glissant, la réajuster avec la touche majuscule pour être sûr de ne pas déformer l'image. Autres possibilités : cliquer sur le lien de chaîne pour unir les deux valeurs et cliquer et glisser sur le « L » ou le « H » situés devant en glissant donc, vers la gauche pour réduire, vers la droite pour agrandir. Je valide l'opération. Et je peux, bien sûr, positionner cette photo dans la zone qui m'intéresse. Notez que l'image ici se retrouve sous la forme d'un calque, et l'on voit bien une petite page écornée montrant que c'est un objet incorporé dans le calque. Il n'y a donc aucune dépendance avec le document d'origine sur lequel je viens de pointer. Il en a créé une copie intégrée dans le calque, et modifiable, bien entendu. Il y a une autre possibilité pour incorporer des images de cette façon. C'est de basculer dans « Bridge » ou sur le bureau, sélectionner le fichier qui vous intéresse. cliquer dessus, glisser, et puis, en cours de travail, sur PC, faire « Alt+Tab » ou sur Macintosh, « Commande+Tab » pour basculer dans l'application Photoshop que vous venez de quitter. Et vous venez, à ce moment-là, relâcher l'image sur le plan de travail. Vous voyez alors qu'après avoir validé l'opération, l'objet est bien un objet dynamique incorporé. Je vais supprimer cet objet, et on va partir sur la deuxième possibilité qui consiste à « Importer et lier ». Dans ce cas précis, le fichier sur lequel je pointe reste fichier de référence pour l'image importée. J'importe ce document. Là aussi, je le positionne comme je veux ; en prenant l'angle et la touche MAJ. et le redimensionne éventuellement, en prenant l'angle et la touche majuscule. Notez que si vous appuyez en même temps sur la touche « Alt », c'est le point central qui sert de référence et non plus le point opposé. Je peux déplacer et valider l'opération. On voit que l'image est à 51 % ; je valide l'opération. On peut constater ici le maillon de chaîne montrant que le fichier original n'est pas incorporé dans le calque, mais bien lié à l'extérieur. C'est bien le fichier sur lequel je viens de pointer qui est la référence de ce document. Et si je devais modifier ce document original, automatiquement, la modification se répercuterait sur mon document actif. Là aussi, vous avez une autre possibilité. Il suffit de basculer dans « Bridge », cliquer sur le document, glisser, et sans avoir relâché la souris, « Alt+Tab » sur PC, « Commande+Tab » sur Macintosh, pour vous retrouver face à Photoshop prêt à déposer l'image. Mais attention, avant de déposer l'image, vous allez appuyer sur la touche « Alt » . La touche « Alt » va tout simplement indiquer que cette image doit être, non pas incorporée, mais bien liée, comme vous pouvez le voir avec le maillon de chaîne. Je vais donc effacer ce calque. Nous avons importé deux images : une incorporée, et l'autre liée. Il existe d'autres possibilités. Nous allons aller dans le menu « FichierParcourir dans Bridge » , et je vais venir dans le dossier « pour bibliothèque ». Ces documents peuvent être ouverts par un double-clic, et contiennent un élément purement vectoriel réalisé avec des outils comme ceci, c'est-à-dire l'outil plume ou les formes personnalisées. En l'occurrence, c'est une forme personnalisée qui est déjà définie dans Photoshop. Cet élément est sur un document d'une dimension de 10 cm par 10 cm que j'ai créé. Eh bien, je vais demander à ce que cet élément vectoriel soit stocké au niveau de la bibliothèque « Créatif Cloud ». Pour cela, il suffit de prendre l'élément, cliquer et glisser pour l'incorporer dans « Ma bibliothèque ». Vous pouvez, bien entendu, créer d'autres bibliothèques si vous le souhaitez. Cette bibliothèque contiendra donc un élément, la feuille que je peux renommer. Et je pourrais y incorporer comme ça autant d'éléments que je veux, qui sont tout simplement synchronisés sur la bibliothèque « Créatif Cloud ». Elles sont donc à portée de main, quel que soit le document ouvert, comme vous pouvez le constater. Eh bien, si je prends cet élément pour le glisser et le positionner dans mon image, le document que je vais positionner, lorsque je vais demander de le valider, va se retrouver avec un petit nuage. Au même titre que ce document, il est lié à l'extérieur. Mais celui-ci est lié à l'extérieur dans un fichier qui est positionné sur mon ordinateur. Celui-ci est lié sur un fichier qui est positionné dans mon ordinateur certes, mais synchronisé avec le serveur Adobe. Ce qui permettrait, éventuellement, de partager la bibliothèque et de permettre que quelqu'un puisse influer directement sur ce résultat en le reportant automatiquement dans ma mise en page. Nous avons vu donc différentes possibilités d'importation soit par les menus, soit par le glissement en intégrant la touche option ou « Alt » enfoncée pour pouvoir faire en sorte que l'objet ne soit pas incorporé mais bel et bien lié. Enfin, dès qu'on importe quelque chose de la bibliothèque, il est automatiquement lié. Sauf demande contraire. C'est-à-dire que quand vous allez vouloir le glisser en appuyant là aussi sur une touche, cette touche est bien la touche « Alt », qui fait en sorte que l'on importe l'élément sans avoir de lien vers la bibliothèque. Dans ce cas-là, le document qui est construit, est un document tel qu'il aurait pu être construit dans le document actuel. Il n'a aucun lien vers l'extérieur et n'est pas un objet dynamique.

Photoshop CC 2017 pour les photographes

Découvrez les fonctionnalités spécifiques à la correction d'images avec Photoshop. Utilisez Camera Raw, configurez votre espace de travail, réalisez des sélections, etc.

8h05 (101 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :18 janv. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !