Créer un planning avec Excel 2016

Créer des jours d'exception

Testez gratuitement nos 1324 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Exploitez les possibilités du formatage conditionnel pour afficher automatiquement les week-end et d'autres jours fériés particuliers.
07:35

Transcription

Maintenant, on s’attaque à nos diagrammes à barres. Donc, première chose qu'il faut dans le diagramme à barres, si on regarde un logiciel, par exemple, comme Microsoft Project, c'est que les jours chômés apparaissent en gris clair, par exemple, donc les weekends, si vous préférez, pour le cas le plus standard. Pour le faire, on va partir de M6 qui est le point de départ de notre échelle de temps, faire un CTRL+MAJ + flèche vers la droite pour aller jusqu’à la fin de l'échelle de temps et une fois qu’on est arrivé à la fin -- Bon là, je n’ai pas eu le temps de tirer jusqu’à tout à droite, mais ce n’est pas grave. On fait CTRL+SHIFT + Flèche vers le bas. Maintenant qu'on a fait ça -- moi, j’aime bien personnellement remonter ensuite manuellement, comme ceci -- on va se mettre un tout petit peu sur la droite. On va dans Mise en forme conditionnelle Nouvelle règle Utiliser une formule pour déterminer pour quelles cellules le format sera appliqué. Là, l’idée c’est de dire que par rapport à ce qu’on a sélectionné, c’est-à-dire la première cellule dans le coin en haut à gauche, soit M6, c’est de dire que si on a « $m$6 » -- on commence du moins dans cette idée-là -- est égal ici -- Et là, on aimerait dire que si ça contient un samedi ou un dimanche, mais on ne peut pas écrire ça comme ça. D’ailleurs, on le sait lorsqu’on a étudié les échéanciers. On va faire joursem de m6 égal et on sait que le samedi, ça vaut, si mes souvenirs sont bons avec les Américains, c'est sept. Et joursem de m6, sinon pour le dimanche, c’est égal à un. Et si l’un ou l’autre est satisfait, c’est pour ça qu’il y a un « OU » on voudra une couleur grise comme fond, donc de remplissage. On va prendre du gris, par exemple, ce gris-là. La chose étant, c’est que, quelle que soit la cellule sélectionnée que vous voyez actuellement derrière, elles sont toutes en train de pointer sur la colonne M et la ligne six. C’est très bien qu’elles soient toutes pointées sur la ligne six, parce que c’est là que se trouvent les dates. C’est là qu’il faut faire le contrôle avec joursem. Par contre, la colonne M ne doit pas être avec un dollar. Donc on va enlever le dollar et on va faire un OK. Et pour le coup, comme vous pouvez le voir, on a automatiquement nos weekends. Et ce qui est sympa avec le système qu’on a construit pour l’instant, c’est que si, ici, quelqu’un change la date, donc 01.01.2007, on a les weekends qui se décalent et tout fonctionne parfaitement. Cependant, il y a encore quelque chose qu’il faut gérer. Effectivement, c’est une feuille qu’on appelle souvent la feuille des jours fériés. Je vais écrire ici « JoursFeries » et imaginez, par exemple, je ne sais pas, que... Allez, qu'est-ce que je vais prendre ? Le jeudi 4 janvier 2007 est, par exemple, férié. Donc on va mettre le 04.01.2007. Je vais l’écrire à la manière suisse avec des points et le jour, le mois et l’année dans l’ordre. Maintenant, imaginez qu’il peut y avoir tous les jours fériés possibles et imaginables. On aimerait une couleur particulière pour ces jours fériés là. Alors là, le système va consister à resélectionner toute notre zone de travail, d’aller dans Mise en forme conditionnelle de modifier notre règle qui fait les weekends et donc là, ça veut dire que je veux prendre la même couleur pour les jours chômés de weekends et pour les jours exceptionnels. Effectivement, il faut savoir que je ne suis pas un fan des couleurs. Et là, on va dire que ça doit être grisé si le jour est un samedi ou un dimanche, mais également sous une autre condition qui est la même que pour les échéanciers, c’est de faire un « nb.si » de « m$6 ». Et la chose étant, c’est de compter si « m$6 » est un certain nombre de fois dans la plage des jours fériés. Là, on va aller dans les jours fériés et je vais sélectionner toute la colonne A et on fait un point-virgule, parce qu’il ne faut pas oublier que « nb.si », c’est d’abord la plage où il y a les valeurs et « m6 », soit le deuxième paramètre, c’est ce qu’on veut compter dans la plage en question, donc on veut compter combien de fois il y a « m6 » et donc respectivement « o6 », « q6 », « v6 », « z6 », etc. dans cette colonne A. Et la cellule doit être mise dans ce gris clair, si le comptage est plus grand que zéro, c’est-à-dire si une des dates s’y trouve au moins une fois. Si on valide, maintenant on va voir ce qu’on a sur la partie gauche de notre échelle de temps. Comme vous pouvez l’observer, le 4 janvier 2007 est effectivement grisé et si j’ajoute maintenant un autre jour férié, par exemple, le 18 janvier 2007 : 18.01.2007, vous allez pouvoir constater qu’il est automatiquement aussi férié, donc chômé. Dans le cas, c’est vraiment un jour férié et non un jour chômé parce que ce n’est pas la même chose. Il faut respecter le vocabulaire du monde de la gestion de projets. Voilà pour le cas présent. Et puis, au niveau du formatage des jours particuliers, il y a un dernier jour qu’on me demande souvent de mettre en évidence, c’est le jour du jour, c'est-à-dire aujourd’hui. Donc là, on va, à nouveau, sélectionner toute cette plage et on va aller créer une nouvelle règle. Avant de créer la nouvelle règle, comme vous le savez, j’aime bien me déplacer au début de mon échelle de temps, ça c’est mon petit tic psychologique, on va remonter et puis, on va donc créer une nouvelle règle de formatage conditionnel de type valeur. Là, je vais dire si, en l’occurrence, notre « m6 », mais toujours sans le dollar devant le « m » puisque je vous rappelle que tous les jours sont écrits dans la ligne six, mais, par contre, qu’ils varient de colonne en colonne, donc « m6 », qu'il y a dans une de ces cellules, est égal à la fonction aujourd’hui. Pour le coup, ça doit être dans une certaine couleur et là, je vais prendre la même couleur que dans Project ; autre couleur, c’est comme ça que je le voulais, c’est-à-dire un violet mais pas trop puissant quand même, « pas trop foncé » parce que puissant, ça ne veut pas dire grand-chose. C’est de la physique, dans le cas présent, ça ne va pas vous parler. Là, dans le cas présent, on valide par OK et puis, vous allez me dire qu’on ne voit pas le violet. C’est normal ! Je suis en train d’enregistrer cette vidéo et on est le 22.07.2016 et là, je suis au 01.01.2007, donc je vais me mettre au 1.1.2016 ou plutôt au 1.7.2016, ce sera plus proche. Et maintenant, si on valide, et on va regarder un petit peu, regardez si c’est pas beau. On a la date du jour qui s’est automatiquement mise en évidence et le principe est toujours le même pour n’importe quelle date. On pourrait, par exemple, faire ça avec également la date de début du projet et la date de fin du projet et c’est effectivement ce que l’on fait, par exemple, avec Microsoft Project, mais le système est toujours le même. C’est super simple.

Créer un planning avec Excel 2016

Abordez la planification et la création d'échéanciers dans Excel. Concevez un diagramme à barres avec les activités en cours, un visuel de hiérarchie de tâches et de phases, etc.

3h29 (33 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :7 sept. 2016

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !