Windows 8/8.1 : Astuces et techniques

Créer des disques virtuels

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Pour ranger vos informations, vous avez peut-être besoin de plusieurs disques. Vous verrez ici comment créer des disques virtuels pour imiter plusieurs volumes.
07:39

Transcription

Afin de ranger vos informations ou peut-être simplement pour y voir plus clair, peut-être avez-vous besoin de plusieurs disques, ou en tous les cas, de ranger comme si vous aviez plusieurs disques, c'est-à-dire de gérer un disque comme s’il y en avait plusieurs. Alors, à partir de Windows 8, pour pouvoir faire ça, nous allons aller dans Bureau, et clic-droit sur le logo Windows, pour faire apparaitre le menu contextuel, et nous allons dans Gestion du disque. Apparait alors cette application nous faisant voir ici la totalité des disques présents. Dans mon cas, j’ai un seul disque principal, actuellement utilisé, avec 74% de libre, soit un espace libre de plus de 58 gigas sur une capacité de 80. J’ai donc ici les informations du disque C. Mais c’est bien un seul disque physique qui est partagé avec une partie qui est réservée au système ici, sur une partition de 350, et ici, une partition de 79,66 gigas, qui est pour le démarrage, les fichiers d’échange, etc., c'est-à-dire : c’est ma partition principale, le disque C:\. Je dispose donc d’un seul disque physique. Néanmoins, j’ai possibilité, en sélectionnant ce disque, de créer à l’intérieur un nouveau disque virtuel. Pour cela, je vais dans Action, et à partir de ce menu Action, j’ai le choix, ici, de créer un disque dur virtuel. Je clique donc là-dessus et on va me demander quel est l’emplacement de ce disque. Je clique donc sur Parcourir et je vais choisir dans Ce PC, mes Documents, le nom du fichier : MonSecondDisque. Je fais enregistrer. Il y a donc ici un emplacement dans mon dossier Documents d’un fichier qui va s’appeler MonSecondDisque.vhd. C’est donc le format du disque dur virtuel qui prend en charge les disques virtuels dont la taille peut atteindre jusqu’à 2000 gigas, soit 2 teras. Si je veux dépasser cette taille, je peux choisir un VHDX qui va encore au-delà. Néanmoins, dans l’immédiat, ce n’est pas quelque chose qui m’intéresse. Ce qui va m’intéresser, c’est de choisir la taille du disque dur virtuel. Attention, virtuel ne veut pas dire que ça n’existe pas. C'est-à-dire que je vais créer ici un nouveau disque qui va avoir une nouvelle lettre à l’intérieur de Windows. Néanmoins, ne disposant que d’un disque physique limité, ce que je vais prendre pour ce disque virtuel, c’est autant que je vais prendre sur le disque physique. Je ne peux donc évidemment pas dépasser la taille de mon disque. Si je déplace ici ma fenêtre, je vois que mon disque original fait 79 gigas. On a vu qu’il restait au-dessus, en espace libre, 58, je ne peux donc, de toute façon, pas dépasser raisonnablement les 50 gigas. Mais de toute façon, ce n’est pas un besoin. Je vais donc pouvoir définir la taille du disque en méga, en giga, ou en téra. Dans mon cas, je vais le définir en giga, et je vais créer un disque virtuel, par exemple de 10 gigas. En faisant OK, il va donc créer ce système que je vous recommande de créer en Taille fixe, plutôt que dans une Extension dynamique. Si vous choisissez cette deuxième option d’Extension dynamique, le système va créer un disque de 10 gigas et si jamais il y avait besoin de plus, il va s’étendre automatiquement. Mais étant donné que c’est un disque virtuel, et que l’espace de disque que vous avez, sur lequel il est stocké, lui, n’est pas élastique, alors, cette extension dynamique pourrait vous mettre en situation un petit peu particulière, de ne plus avoir de place sur vos disques principaux, et en plus, c’est celui qui contient Windows. Je vous conseille donc de rester sur une taille fixe et de gérer vous-même l’extension future. Donc nous créons ici un disque de 10 gigas que j’ai appelé MonSecondDisque.vhd, et je clique sur OK. Le système crée le disque et le fait donc apparaitre comme si c’était un disque que j’avais physiquement branché à mon ordinateur. Ce disque est donc bien créé. Néanmoins, on voit ici dans son statut qu’il n’est encore pas initialisé. Je vais donc sélectionner cette partie. On voit qu’elle est devenue ici, enfoncée. Et je vais faire un clic-droit afin d’initialiser le disque. L’initialisation du disque : ici, il me demande quels sont les disques à initialiser. J’ai bien demandé le Disque 1, vérifiez bien. Ce n’est surtout pas le 0, c’est bien celui-là que vous voulez initialiser. Et vous pouvez utiliser différents types de partition : Secteur de démarrage ou partition GPT Je laisse par défaut, le Secteur de démarrage principal et je fais OK. Ce système est donc 10 gigas et il est en ligne. Néanmoins, pour l’instant, pas encore alloué. Je vais donc cliquer sur cette zone, faire un clic-droit et créer un Nouveau volume simple. Je clique dessus et je viens sur un assistant de création du volume. En cliquant sur Suivant, le système me demande quelle est la taille qu’il va pouvoir utiliser à l’intérieur de cet espace. Par défaut, la totalité de cet espace me va très bien. Je clique sur Suivant et il va lui attribuer directement une lettre. Nous avons déjà, ici, un disque C et un lecteur de DVD qui font respectivement C et D. Il est donc logique que ce nouveau disque s’appelle E. Mais vous pouvez très bien choisir vous-même une autre lettre. Je passe les autres éléments et je viens sur Suivant. Également, on me demande de formater ce disque. Évidemment, j’ai besoin de le formater afin de le préparer pour Windows. Je prends donc obligatoirement cette deuxième option : Formater ce volume. Je peux choisir NTFS ou FAT32, l’unité d’allocation par défaut, et je vais rentrer un nom : mon disque virtuel. Je vais effectuer un formatage rapide. Je n’ai pas besoin d’activer la compression des fichiers et des dossiers. Je clique donc sur Suivant. Il me met un récapitulatif, ici, dans cette zone, afin de vérifier si tout est bon. Si j’avais quelque chose à modifier, je clique sur Précédent pour pouvoir faire la modification. Si, effectivement, ce résumé me parait correct, je peux cliquer sur Terminer afin qu’il prépare cette allocation. On voit donc ici que le disque est prêt, qu’il dispose de 10 gigas maintenant en NTFS, et que le système est un disque E:. Parallèlement, on voit ici que j’ai le gestionnaire de fichiers qui clignote et en cliquant dessus, il me dit que je dois formater le disque E: avant de l’utiliser. Je fais formater le disque. Il apparait bien sous forme de mon disque virtuel. Je veux un formatage rapide. Je clique sur démarrer. OK, le système me formate le disque, je valide par OK. Il est maintenant disponible. Je dispose donc de deux disques malgré que physiquement je n’en ai qu’un et je vais pouvoir aller dans le gestionnaire de fichiers et en ouvrant ce gestionnaire de fichiers, je vois maintenant qu’il y a un disque C: dans lequel il ne me reste plus que 48 gigas de libre et un disque virtuel qui s’appelle bien mon disque virtuel, qui est un disque de lettre E, qui dispose de presque 10 gigas, c'est-à-dire sur 9,99 gigas, c'est-à-dire les 10 gigas que j’avais choisis, il en reste déjà 9,95 de libres. Le reste étant pour la gestion du disque. Les 0,05 gigas qu’il a pris sont simplement des éléments dus au formatage. Voilà, vous disposez maintenant de deux disques pour pouvoir classer exactement, là où vous voulez, vos différents fichiers. Attention quand même de ne pas faire évidemment des sauvegardes du disque C sur celui-ci. En tous les cas, pas des sauvegardes dans le sens de sécuriser votre informatique puisque c’est le même disque, le E: étant un disque virtuel. Si votre disque C: venait à casser, vous perdriez le contenu des deux volumes. Voilà, vous savez maintenant comment réorganiser vos informations à l’intérieur, tout en créant des disques virtuels.

Windows 8/8.1 : Astuces et techniques

Perfectionnez vos connaissances du système d'exploitation Windows 8/8.1 avec votre formateur expert. Devenez plus efficace et performant avec les outils et les applications Windows.

2h05 (41 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :31 juil. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !