Nous mettrons à jour notre Politique de confidentialité prochainement. En voici un aperçu.

Marketing des médias sociaux : Le B2B

Créer des contenus engageants

Testez gratuitement nos 1341 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Développez des contenus qui engagent les utilisateurs. En les partageant, ils contribueront à l'augmentation de leur portée naturelle.
06:50

Transcription

La gestion du marketing de contenu est un métier à part entière. Néanmoins, nous allons voir ensemble dans cette vidéo comment créer des contenus engageants qui vont permettre non seulement de faire parvenir votre message à votre cible mais également de faire en sorte que ce message soit relayé. Nous allons toujours systématiquement privilégier la qualité sur la quantité. Nous allons, dans un premier temps, adapter notre message, c'est à dire créer des propositions qui vont être pertinentes à chaque étape du parcours utilisateur que nous avons vu précédemment. Nous sommes dans un système sur les réseaux sociaux où notre communication est ciblée. Le message doit être adapté au réseau. C'est un message qui sera également spécifique au réseau et spécifique à notre cible, ou au segment visé de notre cible. Il faut comprendre que chaque réseau est spécifique. Chaque réseau va proposer des mécanismes spécifiques. Et chaque réseau va influencer la façon dont le message est reçu. Pour Mc Luhan, qui avait déjà théorisé sur les médias dans les années cinquante, le média en lui-même est déjà un message. La question du réseau est donc fondamentale et il va falloir définir un réseau prioritaire qui va être fréquenté par la cible que nous visons, qui va être accessible également en fonction des ressources dont nous disposons, et puis surtout qui va être adapté au message que nous avons à délivrer. Par exemple, il faut savoir qu'il y a des spécificités techniques selon les réseaux. Sur Twitter, vous allez pouvoir opérer avec ce que l'on appelle des hashtags ou des mots-dièse. Ce sont des mots-clés qui vont permettre que votre message soit bien référencé sur le réseau. Vous pouvez également utiliser sur Twitter le at, l'arobase, pour spécifier que vous vous adressez à un utilisateur ou à un groupe d'utilisateurs spécifiques. Et vous allez pouvoir utiliser le retweet, le RT, qui va vous permettre de repropager un message dont vous n'êtes pas directement l'auteur principal. Et puis, sur Twitter, vous allez être limité généralement à cent-cinquante caractères, et vous voyez que ces spécificités techniques vont conditionner le type de message que vous allez mettre en ligne. Alors, il peut y avoir d'autres spécificités sur d'autres réseaux. Par exemple sur SlideShare, où il s'agit de mettre en avant des présentations, des diaporamas. Vous allez également pouvoir publier des infographies, des livres blancs, des rapports ou des formulaires de prospects, puisque vous pouvez mettre tout type de document en ligne sur ce réseau. Il y a donc une spécificité des réseaux, et le réseau quelque part fait partie de votre message. L'engagement est donc fondamental, et l'engagement repose sur l'interaction. Plus un utilisateur va échanger avec une marque, plus il va voir les publications de cette marque. Plus un utilisateur va réagir à un certain type de publication, plus il verra des publications du même type. C'est donc le nombre d'interactions qui va accroître la visibilité de vos messages. Plus il va y avoir des réactions négatives, par exemple, moins votre publication sera publiée, sera présentée. Les axes d'amélioration sont donc évidents. Il va falloir générer de l'engagement. Donc, vous devrez vous ouvrir à la discussion, entrer dans des échanges avec les utilisateurs, leur montrer les coulisses de votre entreprise. Il va falloir que vous soyez disponibles, que vous facilitiez le contact en répondant systématiquement à toutes les interrogations. Et puis surtout, il va falloir rester positif. Le but est de satisfaire le client, et non pas d'entrer dans des polémiques avec lui. Les types de contenu qui sont favorisés aujourd'hui sont plutôt des publications courtes, de 160 à 180 caractères. Évidemment sur Twitter vous êtes limités à 140. Mais ce n'est pas parce que vous êtes sur Facebook ou sur LinkedIn qu'il faut forcément publier des contenus longs. Lorsqu'il s'agit d'articles, par contre, nous verrons ultérieurement qu'il faut privilégier des contenus un peu plus longs. Vos contenus doivent systématiquement comporter des appels à l'action. Vous pouvez tout à fait utiliser des points d'exclamation, et puis surtout vous pouvez mentionner d'autres pages, ce qui va accroître les interactions. Dans tous les cas, vous allez devoir viser la qualité. Publier ce qui va intéresser votre public, et ne pas publier pour publier. Ça ne sert strictement à rien d'inonder votre public de publications. Il faut simplement mettre en avant des contenus pertinents, et puis être authentique. Donc vous allez pouvoir partager les centres d'intérêt de votre cible et encore une fois, pensez à montrer les coulisses, les utilisateurs sont friands de savoir ce qui se passe dans votre entreprise. Les contenus que vous allez mettre en avant doivent être des contenus exclusifs, réservés au réseau sur lequel vous publiez. Par exemple, si vous publiez sur Facebook, proposez sur Facebook des offres qui vont être spécifiques au public de Facebook et présentez-les comme telles. Et puis, nous l'avons déjà vu, les contenus doivent être planifiés. Créez donc un calendrier de publication, tel que nous l'avons vu précédemment, et tenez-vous à ce calendrier. Prenez en compte également les fêtes calendaires et les différents éléments qui vont être liés à votre secteur d'activité, comme par exemple des salons ou des manifestations professionnelles. Et puis, intégrez des dates pour pouvoir augmenter les engagements. Lorsqu'une promotion ou lorsqu'une proposition est limitée dans le temps, les engagements ont tendance à augmenter. Nous avons parlé du calendrier, mais il y a également l'heure et le jour auxquels vous allez publier, qui peut être important dans certains cas, voire déterminant. Alors, il y a un certain nombre de rumeurs, et puis il y a également des coutumes qui sont propagées régulièrement. On recommande d'éviter les heures de pointe. Pour cela, il va falloir que vous surveillez de toute façon les statistiques de votre page. Le pic des heures de pointe est entre six et quinze heures, mais il est tout à fait possible que votre cible soit tout à fait sensibilisée à des publications pendant ces heures de pointe, alors que l'on va vous recommander de les éviter. D'autre part, il y a un pic d'heures creuses entre vingt-deux heures et trois heures du matin, où on ne recommande pas non plus de publier, mais il est possible dans certains cas que votre cible soit particulièrement réceptive à ces heures. Il faut donc dans tous les cas surveiller les statistiques de page. En ce qui concerne les jours, certains professionnels vont vous dire qu'ils ont 25% de plus d'engagement le dimanche que le mercredi. Encore une fois, c'est quelque chose qu'il va falloir vérifier avec les statistiques horaires, ici nous avons un exemple de statistique horaire sur Facebook, de manière à être tout à fait en ligne avec votre cible. En suivant ces quelques conseils, vous allez augmenter l'engagement, et donc vous augmenterez in fine la portée de vos publications.

Marketing des médias sociaux : Le B2B

Établissez une stratégie de communication efficace sur les réseaux sociaux. Évaluez les canaux et assurez une présence active et engageante.

1h21 (18 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Spécial abonnés
Date de parution :12 avr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !