Les fondements de la photographie : Photo de nuit et en basse lumière

Corriger un ciel nocturne

Testez gratuitement nos 1271 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Si vous photographiez un ciel nocturne avec des traînées d'étoiles, il sera difficile d'éviter l'éclaircissement du fond du ciel. Voyez comment corriger ce fond.
avec
06:26

Transcription

Si vous photographiez un ciel nocturne avec des traînées d’étoiles, il sera difficile d’éviter l’éclaircissement du fond du ciel. Voici deux images prises dans la vallée Eureka, dans le parc national de la Vallée de la Mort. L’une sans traînées d’étoiles, et l’autre avec, qui a exigé 30 min de pose. Celle de gauche a demandé 1 min de pose. Et vous constatez qu’en plus de ces magnifiques traînées d’étoiles, l’exposition a également éclairci le fond du ciel. Ce qui nuit aux traînées d’étoiles. Elles sont moins présentes à cause des premières lueurs du lever de soleil, que vous pouvez apercevoir juste ici. Au cas où vous me poseriez la question, cette traînée rectiligne, ici, est celle d’un avion. Et là, vous apercevez la Voie lactée. On la voit également dans cette photo, sous la forme d’un nuage lumineux. Il n’y aura pas moyen de s’en débarrasser mais, en fait, je trouve ça pas mal. Le traitement de l’image sera facile, il suffit d’un calque de réglage de Niveaux. Le plus dur sera d’avoir une bonne transition avec le premier plan. D’ailleurs, le premier plan est la lueur du feu de camp, qui projette pas mal de lumière, ce qui explique cette teinte rouge. Je vais créer un calque de réglage pour les Niveaux et, ensuite, je vais régler le point noir pour renforcer le contraste dans le ciel. Et du coup, il faudra sûrement régler le point blanc. Mais avec précaution, car ça va éclaircir tout le reste. Je vais également corriger les tons moyens. Non, ça ne va pas. En fait, je vais régler les tons moyens dans l’autre sens. Je surveille également les étoiles, car je ne voudrais pas en perdre trop, ce qui complique la tâche. Je souhaite assombrir le ciel, mais sans perdre trop de détails. Et ce que je n’aime pas non plus, c’est la dérive rouge que prend l’image. Et je dois corriger ça. Mais, pour l’instant, le premier plan est bien trop sombre, on n’y voit rien. J’ai un masque de fusion, là. Il est entièrement blanc, ce qui indique que la correction de l’outil Niveaux s’applique à toute l’image. Et j’aimerais qu’elle ne s’applique qu’à la moitié supérieure de l’image. Votre première réaction va être, oh non, il va falloir que je peigne le moindre détail visible à l’horizon. En fait, pas du tout. Vous pouvez vous servir de l’outil Dégradé, qui se trouve ici. Si vous ne le voyez pas, c’est parce qu’il est caché par un autre outil situé au même endroit. Par exemple, si je clique et je maintiens le bouton enfoncé, un petit menu me permet de sélectionner l’outil Dégradé. Il me faut un dégradé du blanc au noir, et il faut qu’il soit linéaire. Les nombreuses autres options ne m’intéressent pas ici. Le premier plan est blanc, et l’arrière-plan est noir. Ensuite, je me place là où je souhaite démarrer le dégradé, et je trace tout simplement vers le bas, là où je veux qu’il se termine. Et en lâchant la souris, ça donne ceci. Si vous n’avez pas saisi, jettez un œil à mon masque. En haut, il est tout blanc et, donc, ma correction de niveaux, qui assombrit l’image, est pleinement appliquée, jusqu’ici, un peu plus bas, ou la correction se dilue progressivement, jusqu’à ce qu’elle n’agisse plus. L’intensité de la correction diminue progressivement en allant vers le bas. Et, par chance, l’horizon se comporte de la même manière. Cette progressivité de la correction va se fondre dans la progressivité naturelle du ciel. Ceci dit, je crois que je me suis trompé. Je pense que cette partie a été beaucoup trop éclaircie, il va falloir que je recommence le dégradé. Inutile de supprimer quoi que ce soit. Je vais partir du sommet de la montagne et aller un peu plus bas, ici. Je vais aller un peu plus bas qu’avant. Ça permettra d’assombrir une plus grande partie de l’image. L’avantage, ici, c’est que les montagnes forment une silhouette, ce qui me permet de fondre la transition dans une masse déjà noire. Ça a l’air pas mal du tout. L’éclaircissement est bien là où je veux. On va comparer. Voici l’image avant, et voici après correction. Les traînées d’étoiles sont bien mises en valeur. Et maintenant, on va voir ce qu’on peut faire de cette teinte rouge. Je retourne donc dans le panneau Calques pour créer un calque de réglage Teinte/Saturation. Il y a plus de teintes orange, mais je vais sélectionner la couleur rouge, placer la pipette dans le rouge le plus lumineux possible, et cliquer. Et maintenant, je peux désaturer et atténuer la couleur dans cette partie. Je pourrais également la modifier en bleu. Vous voyez, ici, le ciel est plutôt bleu. Je pourrais effectivement modifier la teinte en bleu. Mais, à priori, ça va être assez difficile et, finalement, j’aime bien cette dominante chaude. Je vais régler le curseur ici. Du coup, le premier plan a été trop désaturé. Je peux régler ça avec le même dégradé qu’avant. Je le trace juste ici, et ça renforce la saturation à cet endroit. En fait, en observant le résultat, je m’aperçois que la saturation est un peu trop élevée. Je ne veux pas que ça soit aussi rouge. En observant le masque, on voit toute la partie blanche qui passe au noir en bas. Toute cette partie de l’image est désaturée, et progressivement, on arrive à un point où il n’y a plus de désaturation, et je retrouve l’orange original. Dans ce cas, j’active le pinceau, je prélève un gris moyen, par ici, et là, je repasse du gris sur la partie noire du masque de fusion. En fait, je rajoute un peu de désaturation. J’ai donc mélangé des techniques de peinture dans un masque qui, du coup, est devenu plus complexe, avec la partie blanche en haut, le dégradé au centre, et, en bas, les zones que j’ai légèrement désaturées. Certes, vous trouverez toujours quelque chose à redire sur mon masque mais, peu importe. Ces zones-ci sont pratiquement noires, on ne perçoit pas leur niveau de saturation. Bref, ça fonctionne plutôt bien. Je vais faire une comparaison intégrale. Je désactive les deux calques de réglage. Voici l’image originale et, maintenant, avec les calques Niveaux et Teinte/Saturation, je pense que c’est beaucoup mieux. Il s’agit de techniques assez courantes dont vous vous servirez dans la plupart de vos poses longues nocturnes. Vous ne serez pas forcément confronté aux mêmes dérives de couleur que moi. Peut-être que votre ciel deviendra trop bleu après avoir corrigé les niveaux. Il suffit de reprendre tout ce que j’ai fait avec le calque de réglage Teinte/Saturation mais, au lieu de traiter les rouges, il faudra désaturer les bleus, le but étant de redonner un aspect naturel au ciel.

Les fondements de la photographie : Photo de nuit et en basse lumière

Mettez toutes les chances de votre côté pour réaliser de bonnes photos en basse lumière. Découvrez des astuces de prise de vue qui vous aideront à gérer ces conditions difficiles.

3h46 (53 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !