Les fondements de la photographie : Photo de nuit et en basse lumière

Corriger les problèmes de profondeur de champ

Testez gratuitement nos 1300 formations

pendant 10 jours !

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Apprenez à corriger les problème de profondeur de champ. C'est en vous exerçant que tout deviendra intuitif.
avec
09:25

Transcription

À ce stade, vous devriez être habitué aux compromis exigés par la photo en basse lumière. Certes, quel que soit le type de prise de vue, il faut tenir compte de la vitesse, de l’ouverture, de la sensibilité, de la profondeur de champ, du mouvement du sujet mais, en basse lumière, on repousse les limites et, parfois, on ne pas respecter l’ordre des choses. Ça m’est arrivé l’autre soir, lors du spectacle de la troupe Theatersports. En effet, cette image a un problème de profondeur de champ, avec un flou au second plan assez marqué. Il arrive souvent, en vérifiant les images, qu’on tombe sur un souci de mise au point, et qu’on se dise, mince, l’autofocus n’a pas fonctionné. Mais là, pour moi, c’est un problème de profondeur de champ, car la mise au point est bonne. Elle n’est pas assez étendue. Et je peux le confirmer à la lecture des métadonnées de l’image. Je suis à f/8, ce qui laisse penser que la profondeur de champ sera suffisante, mais le deuxième plan est flou. Je ne crois pas que l’acteur a bougé mais, quoi qu’il en soit, la photo ne sera pas retenue, car je n’aime pas la mise au point très focalisée. Certes, j’ai des outils d’accentuation. Le problème, c’est que le deuxième plan est bien flou. On va voir si on peut récupérer ça. Mais je n’arriverai pas à le rendre aussi net que lui. La netteté, c’est parfois compliqué. C’est très subjectif, et plus particulièrement en portrait, où nous nous efforçons d’avoir les yeux et la chevelure nets. Je vais essayer d’accentuer la netteté de façon très agressive, tout en étant sélectif, pour donner l’illusion que le deuxième plan n’est pas si flou que ça. J’ouvre l’image dans Camera Raw. C’est un fichier RAW pris en basse lumière, et il faut corriger la balance des blancs. J’attrape la pipette, je clique dans le blanc des yeux, et ça marche plutôt bien. Ensuite, j’aimerais reprendre l’exposition, et rendre l’image plus claire. En fait, je me réfère à l’histogramme. Ensuite, je la réchauffe un peu. Je pourrais enregistrer tous ces réglages, ou copier la balance des blancs dans toutes les autres images de la série. C’est pas mal. Par contre, je ne m’occuperai pas de la netteté ici. Je passe dans Photoshop pour faire de l’accentuation sélective, ce qui va demander des techniques de masquage que Camera Raw ne permet pas. D’abord, je duplique le calque d’arrière-plan. Il contient les données image. Et je préfère le dupliquer car l’accentuation est une correction de type destructif. Elle s’en prend aux pixels et si je me loupe, j’aimerais revenir en arrière. De plus, il est difficile de juger l’accentuation sur écran. Donc j’imprimerai probablement une épreuve pour vérifier la netteté et, éventuellement, je reprendrai les réglages d’accentuation. Pour dupliquer le calque d’arrière-plan, je le glisse ici, sur le bouton Créer un calque. Et voici deux calques identiques. Si je désactive celui-ci, vous constatez que l’image ne change absolument pas, tout simpelment parce que je révèle le calque qui est en dessous. Et là, je vais accentuer ce calque. Il faudra faire deux passes d’accentuation sur cette image. D’abord, il faut une accentuation globale de netteté, ce qui est valable pour toutes les images, puis une autre passe plus agressive pour lui. Et là, maintenant, on va procéder à cette passe plus agressive. Je vais travailler comme d’habitude, d’abord en sélectionnant Netteté optimisée, dans le menu Filtre et sous-menu Renforcement. Toutes les corrections seront faites en se servant de l’aperçu. En fait, la netteté du sujet au second plan va être exagérément accentuée. D’abord je vais jusqu’à son œil droit. En portrait, c’est ce qu’il y a de plus important ; si les yeux sont bien nets, peu importe si le reste de l’image est flou, en espérant que ça ne se remarque pas trop. Je vais donc exagérer l’accentuation de la netteté. Et comme il n’est pas seulement flou, mais aussi hors du plan de netteté, je vais pousser les réglages. Je m’arrange également pour être en mode Flou de l’objectif, et pas en Flou gaussien, ce qui met en œuvre d’autres algorithmes d’accentuation plus adaptés à ce cas. Bien sûr, j’accentue beaucoup le bruit mais ça ce n’est pas bien grave. Je ne me préoccupe pas non plus de la teinte de la peau, que je vais de toute façon protéger avec un masque. Pour l’instant, je ne sais pas trop comment régler tout ça. Il faut faire des essais et recommencer. Je pense que je vais diminuer le gain, histoire de ne pas exagérer le contraste des contours et, à la place, j’augmente le rayon, ce qui génère des halos plus épais. J’aime bien ce résultat. On dirait simplement une photo avec du buit, mais sans granulation exagérée. Et là, je constate que les yeux sont effectivement plus nets. Je désactive l’aperçu, pour voir l’image avant correction. Observez cette partie tandis que je réactive l’aperçu. C’est bien net. Encore un peu. Bon, là, c’est de trop. Je clique sur OK et je laisse le filtre faire son travail. Certes, l’accentuation est très agressive au niveau de la peau, et je n’aime pas trop les effets secondaires sur d’autres parties de l’image, mais ça ira. Je vais créer un masque pour limiter l’accentuation aux yeux et à certaines portions de l’image. Accentuation et teinte chair ne font pas toujours bon ménage. On risque d’amplifier la présence des pores et autres détails de la peau. Il faut toujours faire très attention à la netteté des visages, car on risque de les enlaidir. Avec le masque, je peux protéger les parties les plus lisses de la peau, qui n’étaient pas si mal, et cantonner l’accentuation aux détails, comme les yeux, les sourcils et autres. Auparavant, j’ai dit que cette image exigeait deux passes d’accentuation : l’une exagérée pour compenser le flou dû à la faible profondeur de champ, et l’autre pour appliquer une simple accentuation globale, puisqu’il s’agit d’un fichier RAW. Mais je pense que j’arriverai à tout faire dans le même calque. Mais, d’abord, je vais nommer le calque. Je vais écrire « Accentué ». Ainsi, si je reviens un jour sur cette image, je saurai à quoi a bien pu servir ce calque dupliqué. Pour que vous puissiez mieux voir, je vais désactiver ce calque : voici l’original flou, placé sous la version accentuée. Ensuite, je vais dans le menu Calque, sous-menu Masque de fusion et Tout masquer. Ceci va créer un masque rempli de noir associé à ce calque. Si vous n’êtes pas très à l’aise avec les masques de fusion, vous vous y ferez très vite avec un peu de pratique. Pensez à un pochoir. Pensez à une bombe de peinture qui passerait sur une copie de cette image. Cela me permet de peindre au pochoir dans l’image du dessous. Bien entendu, les parties noires sont opaques, comme un pochoir observé à contre-jour. Et les parties blanches sont translucides. Ce que je souhaite, c’est faire un trou dans le pochoir, dans ce masque, à l’aide de l’outil Pinceau. J’active le pinceau, je sélectionne du blanc, et je vais peindre dans le masque. En réalité, je peins dans le masque et pas dans l’image, et j’ai percé un petit trou ici. Si le calque est sélectionné – et vous pouvez le vérifier grâce à ce cadre autour de la vignette – je peux peindre en blanc dans l’image. Je vais annuler ceci et retourner dans le masque, puis je peins les portions de l’image à accentuer. Je passe d’abord sur les yeux. Puis sur la bouche, mais juste un peu. En fait, je peins tout ce qui est dans le même plan de netteté que les yeux. Et il suffit d’accentuer quelques éléments pour donner l’impression que toute l’image est nette. Encore un peu ici et un peu sur le nez. De cette manière, je ne risque pas d’endommager la peau, l’accentuation se concentre sur les yeux. Faisons une petite comparaison. Là, le masque d’accentuation est désactivé et là, il est activé. Son visage semble net, sauf certaines parties. J’avais dit que le reste de l’image doit également être accentué. Je vais me servir du même calque. Si le noir masque complètement le calque, et que le blanc le révèle dans son intégralité, une nuance de gris permet effectivement d’ajuster la visibilité du calque. Je vais donc sélectionner un gris moyen, ce qui me permet de peindre une accentuation limitée à 50 %. Puisqu’il n’a pas besoin de beaucoup d’accentuation, je vais en peindre qu’une partie, comme ici. Puis les cheveux, dont la netteté attire aussi le regard mais, par contre, j’évite de toucher à la peau, histoire de ne pas renforcer sa texture. Là encore, j’ai pu accentuer la netteté avec un seul calque et un masque de fusion. Et voilà, avant et après. Bref, une profondeur de champ trop faible et le flou de mouvement, à condition qu’il ne soit pas extrême, sont des problèmes fréquents en photo en basse lumière. Il est possible de renforcer la netteté de façon assez agressive, mais il y a des limites. En effet, il y aura toujours des effets secondaires sur d’autres éléments de l’image. C’est pour ça que je vous conseille d’utiliser une technique d’accentuation sélective avec masque de fusion, sur un calque dupliqué, et pas sur l’original. Avec un peu de pratique, le principe du masque de fusion sera évident. Il suffit de comprendre quelle partie est masquée et quelle partie ne l’est pas. Alors essayez. Ça deviendra vite intuitif.

Les fondements de la photographie : Photo de nuit et en basse lumière

Mettez toutes les chances de votre côté pour réaliser de bonnes photos en basse lumière. Découvrez des astuces de prise de vue qui vous aideront à gérer ces conditions difficiles.

3h46 (53 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !