Coacher et aider ses employés à se développer

Connaître les quatre piliers du coaching

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Partez à la découverte des quatre piliers qui constituent le socle des compétences en termes de coaching.

Transcription

Nous abordons à présent le cœur du coaching. Dans cette formation, vous apprendrez à développer vos compétences de coaching. Bien que ces dernières soient le moteur du coaching, elles ne peuvent fonctionner sans essence. Cette énergie est représentée par des valeurs qui permettront à vos compétences d'être cadrées et de devenir encore plus efficace. Je vous propose ainsi d'établir quatre piliers, sur lesquels vous pourrez bâtir votre socle de compétence. Ils vous permettront d'avancer durablement avec assertivité. Le premier pilier est la curiosité. Dans une logique de progression définie préalablement, comment pousser notre employé à se développer et à progresser si nous n'incarnons pas nous-même ce concept ? La curiosité est une qualité qui, si elle n'est pas innée, doit faire partie de nos compétences-clés. Elle se traduit, nous le verrons plus tard, par de l'attention, une manifestation d'un intérêt constant pour notre personnel. Si ce n'est pas naturel chez vous, une manière simple de développer votre curiosité est de poser des questions, et des questions ouvertes. « Que pensez-vous de ce projet ? » « Comment pourrait-on l'améliorer, selon vous ? » « Quel est votre sentiment sur l'ambiance de travail ? ». Plus nous posons de questions, plus nous développons notre curiosité. De plus, cela sera certainement bien perçu par notre entourage et particulièrement nos employés qui se sentiront écoutés et compris. Parfois, il suffit de leur demander comment ils vont ou comment s'est passé leur weekend. Cela permet également de ne pas faire de suppositions. Notre employé a ses propres canaux de fonctionnement qui diffèrent certainement des nôtres. Alors si nous ne savons pas quelque chose ou si un comportement nous intrigue, avant toute perte d'énergie inutile ou supposition hasardeuse, demandez, posez une question. Le second pilier est la stabilité émotionnelle, pas seulement celle de notre employé, mais surtout la nôtre. N'en faites jamais une affaire personnelle. Combien de personnes se mettent en colère face à une autre personne en colère ? Prenez un temps de réflexion et essayez de vous remémorer de telles situations. Cela nous est tous arrivé, je pense. Une maîtrise de ses émotions permet de ne pas s’accaparer celles des autres, qu'il s'agisse de colère, de joie, de peur ou de tristesse. Cela ne veut pas dire que nous devons occulter les émotions de notre employé. Encore une fois, une simple question permet souvent de se sortir d'une telle situation. Pourrais-je savoir ce qui vous met en colère ? Bien souvent, une fois la personne déchargée de cette colère, elle se calme. En revanche, si nous nourrissons ce sentiment, il perdurera, et même, il croîtra. Cela est valable pour tous les sentiments. Il faut savoir faire preuve de compassion et de compréhension. Notre objectif n'est pas d'avoir raison, mais bien l'efficacité de notre firme. Maîtriser ses émotions est une des clés d'un bon communicant et d'un bon manager. Laisser l’employé diriger constitue le troisième pilier. Notre interlocuteur, mieux que quiconque, connaît ses valeurs, ses normes, ses priorités et ses buts. Lui laisser l’initiative lui permet de trouver en conscience les solutions adéquates et surtout d'être proacteur, et non réacteur, du changement. Nous le responsabilisons ainsi sur ses actions futures et sur sa capacité à faire des choix. Lorsqu'un individu doit faire un choix, cela engage un processus de réflexion et c'est exactement cela que nous voulons : un individu lucide qui fait ses choix et agit dans l'intérêt commun de la société. Notre rôle est vraiment celui d'accompagnateur. En plus, nous verrons sur le long terme qu'un employé autonome nous déchargera d'une charge de travail importante. Souvenez-vous : accompagner et responsabiliser. Notre parole doit être juste et impeccable, dans l'intention en tout cas. Enfin, le dernier pilier est de coacher l'humain. Nous avons en face de nous bien plus qu’un simple employé. Nous avons un être créateur avec ses qualités et ses faiblesses. Sortir de la relation professionnelle et considérer l'humain, ses besoins, ses capacités, ses émotions, l'aidera à faire chaque jour de son mieux. L'être humain est imparfait de nature et peut toujours faire mieux. Si notre employé ne se sent pas jugé dans ce qu'il entreprend, alors, nous mettrons toutes les chances de notre côté pour qu'il continue sa progression. Si nous créons de la richesse pour lui, nous en créons pour nous et pour l'entreprise. Alors, pensez-vous être suffisamment curieux avec vos employés ? Vous connaissez-vous suffisamment pour maîtriser vos émotions en toute occasion ? Êtes-vous prêt à laisser votre employé penser et agir ? Savez-vous prendre du recul avec une relation professionnelle ?

Coacher et aider ses employés à se développer

Découvrez comment entraîner, transformer et responsabiliser vos employés. Utilisez le coaching en tant qu’outil de performance et menez à bien le développement de vos employés.

54 min (19 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
Spécial abonnés
Date de parution :30 mars 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !