Le 14 septembre 2017, nous avons publié une version actualisée de notre Politique de confidentialité. En utilisant video2brain.com vous vous engagez à respecter ces documents mis à jour. Veuillez donc prendre quelques minutes pour les consulter.

Java pour les développeurs Android

Connaître les prérequis d'Android Studio

TESTEZ LINKEDIN LEARNING GRATUITEMENT ET SANS ENGAGEMENT

Tester maintenant Afficher tous les abonnements
Découvrez les prérequis d'utilisation et téléchargez Android Studio. Puis, après l'avoir lancé, créez un projet sous forme de template.
06:57

Transcription

Dans cette vidéo, je vais vous présenter comment installer votre environnement de développement. « Android Studio », qui sera notre environnement de développement, va nous permettre de développer sur Android. Sur le site d’« Android Studio », vous pouvez donc y télécharger la dernière version, qui est actuellement la version 2.3 au moment où la vidéo est tournée. Plus bas sur le site, on peut y voir les « System Requirements » qui représentent quelles sont les configurations minimum de votre ordinateur pour pouvoir installer « Android Studio ». « Android Studio » est un logiciel qui est quand même assez lourd. Donc il vaut mieux avoir plus que ce qui est réclamé en minimum sinon vous allez avoir certaines latences et entre chaque compilation il peut s'y passer une à deux minutes, ce qui peut être vite insupportable. Une fois « Android Studio » téléchargée, vous allez pouvoir lancer l’installation. Donc une fois que l’élément est installé, on va installer « Android Studio », notre environnement de développement, ainsi que le « SDK » d’Android, qui va nous permettre de créer des applications pour Android à partir de Java, ainsi que l’« Android Virtual Device » qui correspond à un émulateur de téléphone Android qui nous permettra de lancer notre application même si on ne possède pas de téléphone Android. L’ensemble est assez lourd, il prend environ cinq gigas. Vous pouvez laisser les valeurs par défaut, cela ne pose aucun problème, ou positionner le répertoire du « SDK » dans le dossier de votre choix. Il faut juste se souvenir où il est installé. Vous pourrez en avoir besoin par la suite. Maintenant que c’est installé en ayant suivi les « Next – Next - Next », il nous propose de choisir entre importer nos anciennes configurations d’« Android Studio » ou d'en créer une nouvelle. En l’occurrence là je n’en ai pas. Donc au premier lancement, il va nous proposer d’installer le « SDK » car là pour l’instant nous n’avons fait qu’installer « Android Studio ». Il va falloir télécharger le « SDK » d’Android. Donc on va commencer par une installation. Je vais partir sur la partie « Custom », histoire d’expliquer un peu tout ce qu’on peut faire. Donc il va nous proposer de choisir entre « Blanc » ou « Noir » ; je vous recommande « Noir », tout simplement parce que c’est plus intéressant pour les yeux, il y aura moins de fatigue au niveau des yeux car moins de lumière. C’est une habitude à prendre mais c’est une très bonne habitude pour pouvoir coder tout en n’ayant pas mal à la tête. Là, je choisis ce que je veux installer, où est-ce que je veux l’installer, l’« Android SDK ». Donc chaque année « Google » sort une nouvelle version de son « SDK ». Donc actuellement on en est à la version 7, « Nougat ». Il y a des mises à jours, j’ai envie de dire, pratiquement tous les mois, c’est une technologie qui est en constante évolution. La performance « Intel HAXM », c’est ce qui nous permet de pouvoir lancer nos machines virtuelles de manière plus rapide. Certains ordinateurs permettent cette technologie. En l’occurrence si on peut l’installer, vaut mieux l’installer. Et enfin un outil qui nous permette d’émuler un téléphone sur Android. Une fois que tout est installé, « Android Studio » nous propose cette fenêtre. Cette fenêtre n’apparaît qu’au premier lancement, dès le moment où on n’a pas encore créé de projet. À partir du moment où on a créé un premier projet, à chaque nouveau lancement, on nous proposera directement le dernier projet lancé. Donc ici je vais créer un premier projet. Je vais lui donner un nom très explicite. Ici « Android Studio » nous propose une version d’Android qui sera la version minimum sur laquelle on pourra installer notre application. Donc la version recommandée et qui est utilisée généralement en entreprise, c’est dès le moment où ça dépasse les 95% d’utilisation. Donc là par exemple, la version 15 nous propose 97%. Si je monte, j’arrive à 95. Donc je peux partir sur cette version-là pour prendre une grande partie des téléphones. Ici il parle de « Device », qu’est-ce qu’un « Device » ? Un « Device », c’est une tablette, un téléphone ou n’importe quel « Device » qui justement a « Android » installé dessus. Donc, pour un confort de compilation, on va partir sur la version 22. Pourquoi la version même si elle ne prend que 24% ? Tout simplement parce qu'« Android », avant la version 22, compilait pour deux machines virtuelles. Il y a eu un changement de machine virtuelle arrivé à la version 20 et à partir de la version 22, tout téléphone qui installe la version 22 n’aura plus que la deuxième machine virtuelle. Ce qui fait qu'avant la version 22, si on part sur une version par exemple 17, quand je vais compiler, il va compiler une fois pour la première machine virtuelle et une fois pour la deuxième machine virtuelle. Donc juste le fait de mettre une version 22 en minimum, on gagnera en confort de compilation. Rien ne nous empêche, si le projet le permet, de revenir sur une version antécédente, de revenir à une 17, même une fois le projet déjà créé ou si le projet le nécessite. Mais juste pour s’entrainer, la version 22 est très bien. Donc à la création du projet, il me propose différents « Templates ». Donc un petit tour rapide des « Templates » qui sont proposés. Donc le premier « Add No Activity », c’est un projet vide avec vraiment rien. « Basic Activity » et « Empty Activity » sont à peu près les mêmes sauf que celui-là, il y a ce petit rond jaune qui est là. Pour apprendre, c’est mieux de partir sur « Empty Activity » car « Basic Activity » va rajouter cette notion de boutons, plus après, des écrans différents. Donc ça donne des trucs un peu plus compliqués à comprendre. Donc l’idéal pour partir, c’est « Empty Activity ». Donc « Button Navigation Activity », c’est pour une navigation avec des boutons en bas. « Full Screen », ce serait pour une application avec un écran complet, c’est-à-dire sans la petite barre qui peut y avoir en haut. « AdMob », c’est pour les publicités. Pour « Google Maps » et créer un écran de « login » déjà tout fait. Un « Master/Detail », c’est-à-dire un menu, on clique dessus, on a le détail. Le « Navigation Drawer » : comme pour l’application « Gmail ». « Scrolling Activity » qui est une façon de faire un écran. Un écran de « settings » et un écran avec des petits « Tabs ». Nous, on va partir, pour apprendre c’est le plus simple, sur « Empty Activity » et même dans l’avenir généralement sauf cas particulier, c’est ce que je prends pour créer mes activités. On verra ce que c’est qu’une activité plus en détail plus tard. Donc, premier écran, première activité, on laisse comme c’est. Donc là, mon projet va se créer. Ici « Android Studio » utilise « Gradle ». « Gradle » est un moteur de compilation, c’est lui qui va nous faire de la compilation mais il va faire plein d’autres choses. C’est-à-dire que c’est un script d’autres logiciels existants comme « Ant » ou « Maven » qui sont des équivalents. Donc voilà « Gradle », on voit qu'il télécharge. C’est un logiciel de script. Là on vient de lui donner l’autorisation d’aller chercher des choses sur internet. « Tip of the Day », c’est à chaque lancement, il nous propose un petit « tip » sur « Android Studio ». On va passer en plein écran. Maintenant, on peut voir ici en bas une barre. « Indexing », il est en train d’indexer les fichiers. Et en fait quand cette barre est là, ça veut dire qu’il se passe des choses, c’est-à-dire en arrière-plan, il est en train de compiler, d’indexer, de faire tout un tas de choses, il est en travail. Si des erreurs apparaissent tant que la barre en bas n’est pas pleine, il faut attendre. Ça ne sert à rien de paniquer sur des erreurs qui apparaissent. Voilà, là on voit qu’il n’y a plus rien, c’est qu’on peut commencer à travailler.

Java pour les développeurs Android

Prenez en main la syntaxe et les concepts de Java pour vos développements d’applications pour Android. Abordez les variables, les chaînes de caractères, les conditions, etc.

7h01 (65 vidéos)
Aucun commentaire n´est disponible actuellement
 
Logiciel :
Spécial abonnés
Date de parution :24 avr. 2017

Votre formation est disponible en ligne avec option de téléchargement. Bonne nouvelle : vous ne devez pas choisir entre les deux. Dès que vous achetez une formation, vous disposez des deux options de consultation !

Le téléchargement vous permet de consulter la formation hors ligne et offre une interface plus conviviale. Si vous travaillez sur différents ordinateurs ou que vous ne voulez pas regarder la formation en une seule fois, connectez-vous sur cette page pour consulter en ligne les vidéos de la formation. Nous vous souhaitons un excellent apprentissage avec cette formation vidéo.

N'hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions !